samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Limoges-Pau version 2005

Limoges-Pau version 2005

mercredi 16 février 2005

Mardi 15 février, le match qui ravive la légende titrait "Basket News". Limoges-Pau un match des 32e de finale de la coupe de France, un match c’est vrai pas comme les autres.

"On n’est pas super potes" Mourad Boughedir à CSPzone, résume là son amitié avec Frédéric Fauthoux et les relations entre les deux clubs, le CSP et l’Elan Béarnais. Hier soir dans un Beaublanc des grands soirs, 5500 personnes se sont pressées pour voir ou plutôt pour vivre un match pas comme les autres. Un club de N1 contre un club participant à l’Euroleague. Mais aussi et surtout deux clubs qui par le passé se sont rendu coups pour coups à armes égales. Cela donnait des matchs de très haut niveau et 18 titres de champion de France. Depuis, et bien beaucoup de choses se sont passées en très peu de temps. Le CSP jaune et bordeau est devenu le CSP Elite noir et blanc et Pau Orthez perd en championnat de France contre Bourg en Bresse mais gagne contre la Benetton Trévise. Cette même Benetton que Limoges a battu au final four d’Athènes en 93. Limoges champion d’Europe !

Nous sommes en 2005, Limoges est 7e de Nationale 1 et Pau-Orthez 10e de ProA. Le CSP Elite après un début de saison difficile est sur une série de 5 victoires. Pau alterne, victoire face au Mans, défaite face au Havre et blessure de joueurs à répétition. (Bon courage "Mr Thierry Blocks Rupert")

Hier soir on jouait les 32e de finales de la coupe de France. Un match joué d’avance ? Les spectateurs de Beaublanc y croyait c’est normal on joue pour gagner cette année à Limoges et contre Pau on joue, on se bat et on s’arrache !

Du match on retiendra que Limoges a mené 6-4 après 3 minutes de jeu. Dans le premier quart temps, Boughedir (MVP du match, 23 d’évaluation) avec Lazare assurait la marque. 20-26. Dans le deuxième quart temps, alors que Limoges accusait 18 points de retard, coach Occansey déstabilisa Pau avec une zone 2-3 et à la mi-temps le CSP n’est mené de seulement 9 points, 36-45. Les gars de nationale 1 sont présents sur le parquet et menaçants !
Ensuite la profondeur du banc et le physique d’une équipe taillée pour l’Euroleague firent la différence, normal… 44-64 après 30 minutes de jeu. Dans le dernier quart temps le rouleau compresseur Palois finissait le travail. Beaublanc retombait un peu sur terre. 55-86 score final sur une dernière interception de Cissé. Mais l’essentiel n’est pas là.

Il y a 8 mois on ne savait pas si Limoges allait jouer en ProB, Nationale 1 voir Nationale 3. Hier soir, 5500 personnes venaient voir un match de coupe de France dont Yann Bonato, Richard Dacoury, Apollo Faye, Franck Butter et Yvan Mainini. Les deux "Prési" Frédéric Forté et Pierre Seillant assis l’un à côté de l’autre pendant toute la rencontre (il y a un an personne ne l’aurait cru !). Avant le coup d’envoi, un maillot géant était déployé dans les tribunes et un TIFO représentait le logo du club !
Ca ressemble au foot ? Peut être, mais ça ne me dérangerait pas que la Basket français signe un contrat de droit télé de 480 millions d’€uros…

Bravo aux dirigeants de Limoges qui ont organisé cette fête du basket et espérons que le plus tôt possible ce ne soit plus en coupe de France mais en championnat de ProA que l’on retrouve les duels Pau-Limoges.

Merci à Remy Leblond

Photos : Sylvain Le Pélican