lundi 14 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > Le point des Nationale 3 après 15 journées

Le point des Nationale 3 après 15 journées

samedi 15 mars 2003, par Patrice Duchampt

Les informations sur les 12 poules de NM3 : attaque, défense, évolution des classements depuis la fin des matches allers...

Poule A : La victoire de la Pontoise face à Fréjus (+2) lors du choc au sommet de la 14ème journée a le mérite de rendre la poule plus lisible : St-Just-St-Rambert est bien parti pour accéder à la Nationale 2, d’autant plus qu’il a bien négocié le premier de ses périlleux déplacements, à Roanne samedi dernier (+5). Fréjus, à 2 points maintenant des joueurs de la Loire (et sans le panier avérage de surcroît), doit regretter amèrement son faux-pas devant Sorgues lors de la 13ème journée. En dessous, la lutte pour le podium continue, avec des favoris qui se dégagent, Sorgues et St-Laurent-du-Var notamment, quoique la CRO Lyon peut y croire depuis sa récente victoire à Quincié. Enfin, pas de bouleversements en bas de tableau, même si Sanary a enregistré samedi sa première victoire de la saison, à domicile face à Furiani (+3) : Caluire, l’ALGM et Sanary restent plus que jamais relégables.

Poule B : Beaucoup de chambardements dans cette poule, mais finalement en 4 journées on a gardé le même leader, à savoir Fos. Andrézieux a d’abord chuté à Pt-Trambouze, mais s’est rattrapé en gagnant son match en retard, à Oullins SVP et de 19 points en plus. Des Fidéso-Oullinois qui marquent sérieusement le pas, et qui peuvent dire adieu à la N2 : leurs défaites à Martigues (-1, c’est bien) et à Décines (-3, c’est moins bien) les condamnent à rester une année de plus en NM3. Puis coups de tonnerre ensuite : Martigues gagne à Fos, opérant un regroupé de 3 équipes dans le fauteuil du leader, avant de s’incliner à domicile face à Andrézieux. Vous avez suivi ? On résume : Fos et Andrézieux sont premiers ex-æquo (12-3), avec panier avérage positif pour Fos, Martigues suit un point derrière, en ayant le panier avérage sur Fos mais pas sur Andrézieux. Viennent ensuite Oullins et Castelnau (10-5), et Ajaccio (9-6). Pont-Trambouze a (presque) assuré son maintien (7-8), mais pas Aix-en-Provence (6-9), qui reste à 2 longueurs des relégables. Montpellier a fait une bonne affaire en battant son voisin de Castelnau ce samedi (5-10), mais reste sous la menace d’Agde et Décines (4-11), qui se redressent un peu et peuvent encore y croire, surtout les Décinois qui viennent d’écarter le voisin Oullins et auront l’avantage de recevoir Porto-Vecchio, Montpellier et Agde. Enfin les Corses du Sud n’y croient plus depuis longtemps et en sont à espérer une victoire pour éviter l’humiliant 0-22.

Poule C : On s’était risqué un peu vite en ce qui concerne la montée de Toulouse Launaguet, puisque les Toulousains ont repris la phase retour avec deux défaites, dont une face à des Albigeois leur reprenant au passage le panier avérage ! Mais Albi a chuté à Marmande ce samedi, et du coup revoilà Toulouse (12-3) avec 2 longueurs d’avance sur Tarn Nord Basket (10-5).
Pour les descentes, Grandfonds et Valence Condom II ont fait ce qu’il fallait pour se donner un peu d’air, et ce sont plus que jamais La Pennoise (5-10), Pau Nord-Est (3-12) et Sort-en-Chalosse (2-13) qui sont menacés.

Poule D : Une poule serrée qui s’est un peu décantée, avec un Stade Montois seul leader (12-3), juste devant Horsarrieu (11-4), mais en y ayant déjà gagné (+6 à l’aller). Cognac (10-5), Hagetmau, Luçon et Langon (9-6) auront bien du mal à rattraper le Stade.
En dessous, l’ASPTT Limoges (1-14) et St-Fulgent (2-13) sont toujours condamnés, mais St-Médard, Tresses (6-9) et Tulle (7-8) se tiennent dans un mouchoir de poche pour la dernière place à éviter.

Poule E : Le choc du 8 mars entre le BC Touraine et la JALT Le Mans a tourné, encore, à l’avantage des Tourangeaux, qui restent donc leaders invaincus de cette poule E. A 7 journées de la fin, il faudrait maintenant que le BC Touraine perde 3 matches de plus que les Manceaux pour ne pas monter : quasiment impossible !
Le suspens restant dans cette poule se retrouve tout en bas de classement : Bressuire, bon dernier il y a peu, a entrepris une folle remontée et vient de gagner 3 de ses 4 derniers matches. Le maintien est encore loin (2 points au-dessus, où on trouve Rennes et l’AL Basse-Indre), mais si les joueurs des Deux-Sèvres continuent ainsi, pourquoi pas ?

Poule F : La Séguinière n’est plus invaincue, la faute à une surprenante équipe de St-Laurent-de-la-Plaine qui l’a battue lors de la 14ème journée (74-70) ! Néanmoins, avec 3 points d’avance sur leurs poursuivants d’Avranches et de St-Brieuc, les choletais sont plutôt tranquilles.
Pour les descentes, Landerneau, qui a remporté sa première victoire à Concarneau le 15 février, est toujours le premier concerné, le CEP Lorient (3-12) est aussi bien mal en point, et Avrillé et Trémentines, ex-æquo avec 5-10, se départageront certainement le 22 mars, à Avrillé (+14 pour Trémentines à l’aller).

Poule G : Cette poule est toujours serrée, mais 5 équipes se sont quand même dégagées en tête pour jouer la montée : Neuville-les-Dieppe reste le mieux parti (13-2) ; Alfortville attend son heure, un point juste derrière, car les Parisiens possèdent le panier avérage sur les Nordistes (+3) ; enfin Sceaux, Poissy et Lisieux (11-4) peuvent y croire, même s’il leur sera dur de rattraper le leader (2 matches clés : Sceaux/Neuville ce samedi 15-03, et Lisieux/Neuville le 12-04). La descente concerne toujours Chartres (2-13), qui a réussi à doubler son nombre de victoires en battant Sceaux samedi dernier sur le score fleuve de 118-108, Neuville-aux-Bois (3-12), toujours 11ème, et Le Havre et Evreux 2, encore à égalité, mais plus pour longtemps puisque l’ALA reçoit l’ALM ce samedi 15 mars !

Poule H : Argenteuil (premier, 13-2), pour avoir chuté à domicile face à Boulogne Maritime, ne possède plus qu’un point d’avance sur Sarcelles, qui a réalisé le sans-faute depuis la fin des matches allers (12-3). Et juste derrière, avec 11-4, Boulogne Maritime et Montivilliers attendent la chute du leader (à Montivilliers le 12-04 ? à Sarcelles le 3 mai ?) pour se rapprocher du paradis. En attendant, l’un des deux va quitter le podium puisqu’ils s’affrontent le 15-03 à Boulogne.
Dourges Courcelles n’a certes gagné qu’un match depuis la 11ème journée, mais cela lui suffit pour rester à 2 encablures de Neuilly-sur-Marne (3-12), le premier relégable, à 3 de Chantilly (2-13) et à 4 d’un SPO Rouen II qui a glané son premier succès face à Chantilly le 1er mars.

Poule I : Ce devait être un choc au sommet, mais pour avoir chuté 2 fois en 3 journées, les Nordistes d’Orchies ont enlevé du piquant à la rencontre Le Mée - Orchies du 8 mars, rencontre remportée de 5 points par les Franciliens. Voilà maintenant Orchies 3ème à 4 points du leader, et qui cède sa place de dauphin à Récy St-Martin, avant un nouveau choc le 22 mars qui donnera l’occasion au Mée d’asseoir définitivement sa place puisqu’il recevra son dauphin.
Tourcoing (0-15), Mons-en-Baroeul (3-12) et Grande-Synthe (5-10) sont toujours les 3 relégables, mais Soissons (6-9) n’a qu’une courte avance et devra impérativement remporter le match à 4 points du 29-03 qui l’opposera Grande-Synthe s’il veut se sauver.

Poule J : En s’imposant à Déchy samedi 8 mars (85-70), Hainaut a fait plus que marquer des points pour la montée : non seulement il a repoussé le SMEP à 2 longueurs, mais en plus il a récupéré le panier avérage puisque Déchy avait gagné à Hainaut à l’aller (79-75). Gérardmer reste néanmoins leader "virtuel" de cette poule, avec 13 victoires et 2 défaites (chute de 21 points à Hainaut le 1er mars).
La descente, elle, semble ne concerner plus que 4 clubs : St-Dié (5-10), qui a gagné 2 rencontres importantes devant Vrigné et Haguenau, St-Dizier et Vrigné (4-11), et enfin Schirmeck (2-13).

Poule K : Si Souffelweyersheim a bien réussi à battre Poligny lors du choc de la première journée retour (114-112), il n’en a pas moins chuté depuis, à domicile dans le derby face à Pfastatt, et se retrouve donc encore co-leader avec les Jurassiens, tout en bénéficiant du panier avérage. Lyon Beaumarchais reste un point derrière (12-4) mais aura 2 journées d’enfer aux 6ème et 7ème journées retour puisqu’il ira successivement à Poligny puis à Souffel. S’il veut jouer la montée, coach Saillant sait ce qu’il doit faire ! Quant à Curgy, sa chute de samedi 8 mars à Pfastatt (108-103) l’a expulsé du podium et le classe en 4° position (11-5).
Fougerolles, qui n’a toujours pas gagné, reste bon dernier ; St-Genis-Laval (2-13) est lui aussi condamné, et Rosheim, compteur bloqué à 3 victoires, peut toujours y croire tant que Montceau reste bloqué à 6 victoires. Mais il ne reste plus que 7 matches, alors pour le maintien, il va falloir cravacher.

Poule L : C’est toujours le même sac de nœuds, mais en pire ! Incroyable : 4 leaders ex-æquo avec 11-4 (Issoire, Aubenas, Tain-Tournon et St-Martin-d’Hères), suivis d’un 5ème qui n’a qu’un point dans la vue (Ecureuils Montferrand, 10-5)…et derrière, le 6ème n’a qu’un point d’avance sur l’avant-dernier !!!! Est donc 6ème Chamalières, ex-æquo avec Orcines et l’AL Roche-la-Molière (tous à 6-9), et Montélimar est 9ème, ex-æquo avec l’ES Roche-la-Molière et Saulce (5-10). Enfin, pour clore la marche, Challes est dernier avec 3-12, et semble donc condamné. Mais on ne va surtout pas s’engager, car Saulce, bon dernier à la fin des matches allers, a enquillé 3 victoires d’affilée entre la 12° et la 14° journée, dont une sur le leader Issoire (78-74), pour s’extirper de la dernière place. Donc rien ne nous dit que Challes ne va pas en faire de même bientôt…
Un pronostic ? Non, juste ceci : les panier-avérage vont être décisifs en fin de championnat si les égalités persistent., et Issoire, en haut, et Montélimar, en bas, sont les mieux lotis.

RAPIDE POINT SUR LES 144 EQUIPES DE N3

Les premiers de chaque poule sont La Pontoise (poule A), Fos-sur-Mer (poule B), Toulouse Launaguet (poule C), Stade Montois (poule D), Touraine BC (poule E), La Séguinière (poule F), Neuville-les-Dieppe (poule G), Argenteuil (poule H), Le Mée (poule I), Gérardmer (poule J), Souffelweyersheim (poule K) et Issoire (poule L). Aucun n’a changé depuis la 11ème journée !!

Les ex-N2 :

Les Fosséens sont toujours en position de remonter, et St-Genis-Laval et Tourcoing vont descendre, eux, 2 années de suite.

Les ex-Région :

Après 15 journées, 14 (soit 3 de moins qu’après 11 journées) d’entre elles figurent dans les places des relégables. La meilleure reste Le Mée, toujours leader de la poule I (14-1), et 2 équipes suivent à 11-4 : Boulogne Maritime et Déchy.

Classement attaque :

La Séguinière reste meilleure attaque, mais a beaucoup chuté, la faute à 3 rencontres à moins de 80 points : 97,67 pts/match. Du coup, Neuville-les-Dieppe, toujours second, n’est plus très loin (96,20). A signaler le retour de Pfastatt (meilleure attaque 2001-2002) dans le Top 10 (7ème avec une moyenne de 91,80 pts/match).
Fougerolles (poule K) progresse encore et toujours mais garde la dernière place en attaque : 57,27 points par match, derrière l’avant-dernier St-Dizier (65,07).

Classement défense :

Après Aix-en-Provence, Andrézieux et la JALT Le Mans, c’est cette fois le CA Lexovien (Lisieux) qui passe meilleure défense avec 64,87 points encaissés, devant la JALT Le Mans (65,47) et Touraine (65,60). Si les voies du Seigneur sont impénétrables, celles de ses Saints (et en l’occurrence Sainte-Thérèse…de Lisieux) le sont tout autant.
Après une courte remontée, Fougerolles reprend le large et reste donc pire défense (98 pts encaissés par rencontre), plus de 2 points derrière Porto-Vecchio (95,93).

Les poules offensives :

La poule C (Aquitaine – Pyrénées) reste la poule la plus offensive avec un score moyen de 82,76 points, devant les poules H (81,75) et G (81,16). La moins offensive reste la poule E (Pays de la Loire) avec 76,10 points, devant la poule J (nord-est, 77,10).
Le score moyen en N3 grappille encore quelques unités et se rapproche de la moyenne 01-02 (rappel : il était de 79,70 points l’an dernier) : de 77,69 à la 4° journée puis de 78,69 à la 8° journée et de 79,20 à la 11ème journée, il passe maintenant à 79,32 points. Plus que 0,38 unité.

Classement écart :

Avec +442 en 15 rencontres, La Séguinière baisse son écart moyen par rencontre (+29,47), mais reste premier devant Le Mans (+20,40).

Classement scratch :

Le BC Touraine, toujours invaincu, vient de détrôner La Séguinière au classement scratch. Derrière Tours, 3 équipes présentent un bilan de 14 victoires et 1 défaite (Séguinière, Le Mée, La Pontoise), 4 autres en sont à 13-2 (JALT Le Mans, Neuville-les-Dieppe, Argenteuil et Gérardmer), et 11 en sont à 12-3.
Avec les victoires de Landerneau, Rouen II et Sanary lors de ces 4 dernières journées, il ne reste maintenant que 3 équipes qui n’ont jamais gagné sur la saison 02-03 : Tourcoing, Porto-Vecchio et Fougerolles. Vont-elles tenir jusqu’au 3 mai ?

Prochain rendez-vous mi-avril, à Pâques, après la journée 20.