mercredi 16 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Le basket français a besoin d’un électrochoc !

Le basket français a besoin d’un électrochoc !

mercredi 10 octobre 2007, par Christophe Blandin

Après les échecs successifs des sélections masculine et féminine lors des derniers championnats d’Europe, le temps de l’analyse et du debriefing est désormais venu. Nombreux sont ceux qui remettent en cause le coaching des 2 sélections. D’autres souhaitent ne pas négliger le rôle de la Fédération dans cet échec. Parmi ceux-là, Jean GALLE, l’ancien sélectionneur national, a tenu à réagir afin de provoquer un "électrochoc". Nous vous livrons ainsi sa réflexion.

Suite aux papiers d’Emmanuel Laurin et du mien dans lesquels nous mettions en cause la responsabilité des dirigeants de la Fédération, le journal l’Equipe dans sa rubrique de ce dimanche 7 octobre 2007 ose enfin en parler d’une manière claire et sans équivoque !

Cet article est bien la confirmation qu’il y a quelque chose qui ne va plus dans l’organe directeur de la Fédération Française de Basket-Ball, et sur la nécessité de bouger la tête de la fédé !

Comme chez les garçons, c’est bien sur le coach qui est mis sur le « grill » et qui va endosser la responsabilité de l’échec.

L’envoyé spécial en profite pour faire le distinguo entre Claude Bergeaud et Jacky Commère, profitant d’en remettre une couche sur le choix contestable de la sélection garçons, notant toutefois le coaching déroutant et sa méthode qui va être au centre des débats, pour Jacky.

Tous les sélectionneurs du monde savent bien qu’il y a toujours plusieurs milliers voir plusieurs millions de sélectionneurs et de coaches dans les stades ou salles et devant les postes de TV, c’est vrai pour Bernard Laporte, pour Domenech, pour Bergeaud, et pour Commère.

Les Français sont incorrigibles s’adonnent à ce sport national qui est le « DEZINGUAGE ».

Les staffs, joueurs et joueuses ne doivent non seulement gagner mais ils(elles) doivent soulever des montagnes de sceptiques et de grincheux qui ont l’habitude de voler au secours de la victoire !

Je ne connais pas les autres fédérations, mais dans celle du basket ce dezinguage est monnaie courante, tous ceux et toutes celles qui ont connu cette responsabilité l’ont vécu à un moment de leur activité.

Les seuls qui ne remettent jamais en question se sont les dirigeants persuadés que le BASKET C’EST EUX et qu’ils sont les meilleurs, donc irremplaçables.

Il est grand temps de bouger les choses et tenter quelques actions et modifications comme :

- Modifier le système d’élection
- Limiter à 2 voir 3 mandats maximums
- Trouver une personnalité très connue et reconnue comme a su le faire la ligue de rugby avec un ancien grand joueur Serge BLANCO.
- Se mettre en chasse de cette personnalité.

Pour terminer deux mots sur le championnat d’Europe féminin, les deux finalistes sont les mêmes pays qu’en masculin : La Russie et L’Espagne, ça vaut peut-être le coup de se poser des questions ?

Réaction de Jean GALLE