lundi 26 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Le Roi abdique ... vive le Roi

Le Roi abdique ... vive le Roi

vendredi 30 septembre 2005

Antoine Rigaudeau (1,98 m, 33 ans) a annoncé ce matin qu’il mettait un terme à sa carrière de basketteur professionnelle.

« Le basket m’a pratiquement tout donné. Je suis serein et lucide par rapport à ce que je peux apporter sur un terrain de basket. (...) Aujourd’hui, plusieurs petites voix internes me conseillent de prendre du recul par rapport au terrain. Aujourd’hui je suis prêt à affronter de nouveaux défis qui me motiveront à donner 100 % de ma personne, condition indispensable pour gagner les prochaines batailles en perspectives ». C’est par ces mots que celui qui est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du basket français a annoncé ce matin qu’il mettait un terme à sa carrière, quelques jours seulement après avoir remporté une médaille de bronze avec l’équipe de France au championnat d’Europe. Il restait un an de contrat à Antoine Rigaudeau avec le Pamesa Valencia qui l’attendait à l’entraînement la semaine prochaine.

Formé à Cholet, Antoine Rigaudeau a fait ses débuts en équipe de France à presque 19 ans, soit moins de deux ans après avoir intégré l’équipe professionnelle du club maugeois. La saison suivante, il gagne le premier de ses 5 titres de MVP français. En 1995, il rejoint Pau-Orthez avec qui il remporte son premier championnat de France. Après deux saisons au sommet du basket français, il rejoint la Virtus Bologne. En 6 saisons, il remporte deux Coupes d’Italie, deux Championnats d’Italie et deux Euroligues. En 2000, il remporte avec l’équipe de France une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Sydney en échouant en finale face aux Etats-Unis. En mauvais terme avec la fédération française à la suite d’une affaire de prime non versée, il prend sa retraite internationale, laissant l’équipe de France orpheline de son joueur le plus emblématique. Après avoir eu plusieurs contacts avec la NBA durant sa carrière, il traverse enfin l’Atlantique en janvier 2003 pour signer avec les Dallas Mavericks. Malheureusement, arrivé en cours de saison, il peine à trouver la bonne carburation et après 11 matchs à 1,5 points de moyenne, il est mis sur la liste des blessés, pour ne plus être ré-activé. La saison suivante, il fait son retour en Europe et découvre la Liga ACB avec le Pamesa Valencia. Touché en fin de saison au tendon d’Achille, il finit par se faire opérer à la fin de l’été, différant ainsi son retour en équipe de France. Il manque également une grande partie de la saison 2004-05, ne jouant que 12 matchs en fin de saison. Cet été, il faisait son retour en équipe de France après près de cinq ans d’absence. Capitaine et possédant une grande influence sur l’équipe, il a remporté dimanche la médaille de bronze, lors de sa 127ème et dernière sélection.

Dans un communiqué de presse, la fédération française a rendu aujourd’hui hommage à la carrière d’Antoine Rigaudeau et lui a proposé d’occuper un poste en son sein. On sait que la fédération française souhaite nommer un manager général de l’équipe de France, un poste similaire à celui qu’occupe l’ancien joueur Dino Meneghin en Italie ou qu’occupait Zarko Paspalj en Serbie-Monténégro.