mercredi 29 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Le PL, sans pitié, retrouvera Nancy pour la belle

Le PL, sans pitié, retrouvera Nancy pour la belle

jeudi 15 mai 2014, par Eric Deshayes

Défaits lors du match aller, les Parisiens n’avaient pas le choix s’ils voulaient poursuivre l’aventure. Invaincu depuis près de 3 mois à domicile, le PL avait ciblé les points à corriger : retrouver de l’adresse (32 % de réussite à Nancy) et museler les scoreurs adverses notamment Clevin Hannah, décisif en fin de match mardi, ce qui avait fortement déplu à Grégor Beugnot. En fait, Paris va tuer le match au bout de 16 minutes de jeu...

Photo : Landing Sane par Sébastien Meunier

S’il y avait un chiffre à retenir de cet affrontement, c’est 23. 23 à 0, c’est l’incroyable série que va réaliser le PL dans le 2ème quart temps. Après 10 premières minutes équilibrées, le score va passer de 25 partout à 48-25 en l’espace de 6 minutes.

A l’origine, une flopée de balles perdues par Nancy (8 sur la période), et une accumulation de shoots à 3 points ratés (2/10 dans l’exercice à la mi temps pour le SLUC), qui vont donnés l’occasion aux parisiens, dominateurs aux rebonds, de se gaver de paniers en transition. Ewing (9 pts), ainsi que les joueurs récemment promus en équipe de France A’, Lang et Labeyrie, 8 points chacun, vont se faire un plaisir d’enfoncer le clou sur la tête des lorrains. En face, seul Clevin Hannah tentait tant bien que mal de sauver les meubles (9 pts à la pause).

Avec 19 points d’avance à la mi-temps, le tout avec un Blake Schilb transparent (2 pts, 1 rebond en 12 minutes, 5 d’évaluation au final), les parisiens semblaient tenir le bon bout…

Et cela se confirmera dès le retour des vestiaires. En panne d’adresse et sans solution à l’intérieur (2/5 aux tirs et seulement 8 rebonds pour le duo Falker/Pietrus), le SLUC semblait déjà penser à la belle décisive dans 2 jours. Pour couronner le tout, non content d’ avoir déjà le meilleur passeur de Pro A dans ses rangs avec Albicy (8 pts et 6 passes), c’est Daniel Ewing qui va distribuer le plus de caviars : 7 passes décisives pour l’arrière parisien.

Bref, les joueurs de Grégor Beugnot vont tranquillement gérés leur avance au tableau d’affichage, les 2 équipes en profitant pour faire tourner leur effectif dans la dernière période, et se lancer dans un concours de shoots primés (15/29 pour Paris, 10/26 pour Nancy), avec Nicolas Lang et Jean Michel Mipoka en chefs artilleurs. On soulignera tout de même la nouvelle bonne prestation du pivot Landing Sane (12 pts à 4/7 et 5 rebonds), déjà solide à l’aller.

Rendez vous est maintenant pris samedi soir salle Jean Weille, où le SLUC voudra certainement montrer un tout autre visage, mais au vu de la rencontre de ce soir, le PL a clairement pris un ascendant psychologique...