lundi 16 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Le Mans : pas de leader, mais une équipe complète

Le Mans : pas de leader, mais une équipe complète

vendredi 21 septembre 2012, par patnba

Si Le Mans a échoué, la saison dernière, dans sa quête du titre de champion de France face à Chalon-sur-Saône, il semble bien que cette fois encore, les Manceaux se soient donnés les moyens d’aller loin en championnat.

JD Jackson, après une préparation très satisfaisante (seulement deux défaites pour l’instant avant le tournoi de Bordeaux, vendredi et samedi), a confié ses espérances pour cette nouvelle saison et sa vision de l’effectif :

"J’ai cherché avant tout à recruter des gars polyvalents, capables de défendre et attaquer dans plusieurs registres. Dans mon esprit, je voulais une équipe de 8-9 pros où tout le monde est impliqué. Je ne veux plus cinq ou six joueurs qui boudent sur le banc."

Et il semble bien que l’effectif qu’il a réuni lui donne raison. Pas de tête de gondole, mais des joueurs solides avec un CV pour certains déjà bien fourni. C’est le cas de Khalid El-Amin, un bourlingueur, bien connu déjà en France pour y avoir évolué. Mais il faudra qu’il n’ait pas de pépin physique. Les deux autres étrangers semblent être aussi deux bonnes pioches. Surtout Cuthbert Victor, natif des Iles Vierges, assimilé américain, 29 ans, à peine 2 m, mais qui déploie une activité folle sur un terrain (voir la victoire face à Vitoria). Le joueur de devoir par excellence. Ce qui n’est pas réducteur car il sait apporter son écot à la marque. Partout où il est passé, il a apporté au moins une douzaine de points et à peu près sept-huit rebonds de moyenne. Très appréciable. Il était à Vladivostock, en Russie, la saison dernière.

Le troisième ressortissant américain, Cameron Long, 24 ans, en est à sa deuxième expérience européenne après Siauliai (Lituanie) la saison dernière. Un arrière-meneur dans la même veine que le précédent : sérieux, collectif, adroit.

Le reste de l’effectif est à peu près stable avec les frères Kahudi, Koffi (qui revient de blessure), Batista.
Mais la petite perle aperçue en préparation (s’il confirme) devrait être Pape Sy : l’ancien Gravelinois a montré de très belles choses en matches amicaux à confirmer dans la saison. Du très haut niveau, demandez donc à Vitoria.

En tous les cas, un effectif qui devrait se distinguer. Et pourquoi pas dès mercredi en qualification pour le tour principal de l’Euroligue face à Donetsk. On croise les doigts !