dimanche 22 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > La N2 masculine en Ille-et-Vilaine

La N2 masculine en Ille-et-Vilaine

mardi 27 janvier 2004, par patnba

Les deux équipes du département se sont imposées ce week-end, mais que ce fut dur pour le second du classement, Vitré, face à Sablé, lanterne rouge. Pour le Drapeau de Fougères, les Normands de Montivilliers leur ont abandonné la feuille de match lors d’une rencontre serrée.

Aurore Vitré - Sablé : 70-59

Sur son parquet, l’Aurore de Vitré entame son match avec application et justifie son rang de second. Évano est rapidement en action et s’impose devant la jeunesse mancelle intérieure avant de s’essayer à longue distance avec un certain succès (14-4, 2’). Il est imité par Julien Quillet. Du côté des Manceaux, Mazarin joue les trouble-fête (4 points), mais l’impressionnante défense locale gêne considérablement les intérieurs adverses avec des ballons qui n’arrivent pas. 16-9 (10’). La seconde période commence avec un tir de Brazil à 3 points. Mais la réponse fuse avec deux points en contre et un tir primé sur la possession suivante (23-16, 13’). Sablé, maintenant avec une défense de zone fiable, contrarie sévèrement Vitré, tenu en échec à cinq reprises sur sa possession. L’écart diminue comme neige au soleil : 25-24 (17’). Malgré un temps mort local et une remise au point, rien n’y fait et le jeune Jugnet réamorce le compteur pour les visiteurs avec un panier à longue distance. Alors que Vitré oublie son basket, Sablé emmagasine de la confiance et montre de plus en plus de créativité et de vivacité en attaque. Mi-temps : 32-31.

Le repos a permis à Vitré de trouver des solutions, et, par Brazil, repartent au combat et infligent un 8-2 à leur adversaire. Mais Sablé résiste et revient au score (46-45, 26’). Et prend même l’avantage par Tissier, impeccable en ce début de deuxième mi-temps. Jusqu’à la fin du troisième quart, les deux équipes ne se quittaient plus et on abordait le dernier quart-temps sur le score de 52-51. Mais le premier écart significatif de ce dénouement (sept points) sera quand même en faveur des locaux qui profitent de la réussite de Quillet et Penuisic à mi-distance (60-53, 37’). C’est alors qu’Évano enfonce encore le clou d’un trois points pour clôturer la marque sur le score de 70-59.

- Aurore Vitré : Brazil 15, Penuisic 14, Donnard 5, Évano 14, Traoré 6, Quillet 14.

- Sablé : Tissier 11, Jugnet 3, Fortuné 12, Samy 6, Desplat 4, Mazarin 10, Cuk 13.

Montivilliers - Drapeau Fougères : 82-84

Bonne entame de match des locaux qui affichaient d’entrée une grande volonté de l’emporter face à des adversaires apparaissant comme un concurrent direct pour le maintien. Pour mettre toutes les chances de leur coté, les hommes de Sibran imposaient leur rythme soutenu pour empêcher les visiteurs de trouver leurs marques. Mais des mauvaises transmissions de balle en fin du premier quart permettaient aux visiteurs de revenir à égalité grâce à Faucheux (17-17, 10’). Mais les maladresses continuaient de s’enchaîner du coté des Maritimes. Très réactif, le Drapeau exploitait avec succès ces imprécisions en interceptant le ballon pour s’envoler vers les paniers. Collant au score, ils empêchaient les locaux de prendre de l’avance (31-28, 16’). La roue tournait avant la mi-temps en faveur des banlieusards havrais. Gagnés à leur tour par des maladresses à répétition, les hommes de Bretel étaient dépassés par les événements. Avec une dizaine de longueurs d’avance, les joueurs prenaient confiance et abordaient plus sereinement la seconde période (46-34, 20’).

Les Normands persévéraient en attaque et montraient leur détermination pour venir à bout de cette équipe à leur portée. Les Maritimes gardaient à distance leurs adversaires de plus en plus dangereux qui s’engouffraient dans la brèche au moindre relâchement défensif. La pression montait au dernier quart temps. Les deux équipes, loin d’être assurées de se maintenir, n’allaient pas laisser échapper une victoire précieuse (61-59, 30’). Knuckles donnait l’égalité à son équipe, mais les locaux réagissaient sans attendre. Madelaine, qui réalisait un beau match, reprenait l’ascendant sur ses rivaux. Les protagonistes se battaient jusqu’au bout et prenaient chacun leur tour les rênes du match (77-76, 36’). A vingt secondes de la fin, Montivilliers comptait un point d’avance sur son concurrent direct. Le public se faisait entendre et soutenait son équipe tout en déconcentrant les visiteurs aux lancers francs. Peine perdue, Fougères arrachait la victoire après une série de rebondissements.

- Montivilliers : Lamy 22, Madelaine 14, Becker 13, Sarr 12, Hollis 10, Blanchet 6, Hauchecorne 3, Mancel 2.

- Drapeau Fougères : Faucheux 31, Knuckles 19, Griffith 12, Darier 9, Fleury 6, Moulis 5, Grimault 2.