samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > La N2 masculine dans l’Ouest

La N2 masculine dans l’Ouest

mercredi 4 février 2004, par patnba

Les deux équipes d’Ille-et-Vilaine, Vitré et Fougères, ont connu des fortunes diverses, samedi, lors de la seizième journée de N 2. L’Aurore Vitré, en effet, ramenait la feuille de match de Loire-Atlantique (Carquefou), tandis que le Drapeau de Fougères s’inclinait avec les honneurs à Escaudain (Nord). Cherbourg, quant à lui, s’est incliné à domicile face à Ardres.

Carquefou - Aurore Vitré : 52-80

En l’absence de Philippe Colin, blessé à la cuisse, les Carquefoliens ont subi la loi de l’Aurore de Vitré. Les Ligériens leur ont toutefois tenu tête durant plus d’une mi-temps grâce à une défense de zone qui perturba le dauphin des Challandais. Malgré un premier passage à vide dans le deuxième quart temps (28-16, 15’), les banlieusards nantais étaient parvenus, au prix d’une grosse agressivité (onze pertes de balle pour Vitré), à revenir sur les talons de leurs adversaires (32-30 à la pause). Ils trouvèrent même les moyens de surmonter une deuxième défaillance dans un troisième quart-temps moyen (42-32, 25’) pour recoller à quatre longueurs (42-38, 28’) en s’appuyant sur leur secteur défensif. Le troisième écart de conduite (10-0 encaissé en l’espace de deux minutes) fut fatal à Carquefou. D’autant qu’ils avaient la malchance de perdre, à la 31’ minute, leur meneur Jonathan Cloarec, blessé au genou. Les Vitréens, par Brazil, en profitèrent pour laisser sur place une équipe nantaise courageuse, mais complètement perdue, qui essuya un terrible 21-4 dans les cinq dernières minutes.

- Carquefou : Laurent 12, Diop 8, J.Cloarec 7, Bulot 6, E. Cloarec 6, Fébrissy 6, Koudié 3, Gavrel 2, Ollivier 2.

- Vitré : Brazil 32, Penuisic 24, Traoré 12, Quillet 5, Évano 4, Fadier 3.

Escaudain - Drapeau Fougères : 84-77

Ce match dans le Nord, Fougères le débutait bien avec un efficace Faucheux qui montrait le chemin (2-9, 5’). Les locaux revenaient dans la partie, mais la rencontre avait bien du mal à s’emballer (11-13, 8’). Faucheux insistait et tenait à lui seul la baraque avec déjà douze points dans le premier quart-temps (14-19, 10’). C’était au tour de Grimault d’alimenter la marque, et les hommes de Frédéric Bretel menaient toujours une rencontre qui se poursuivait dans une certaine monotonie (20-29, 14’). Toutefois l’Américain Knuckles ne connaissait pas son rayonnement habituel, et les Nordistes revenaient à grands pas dans la partie (28-29, 17’). Ils confirmaient en finissant beaucoup mieux la première mi-temps et faisaient un écart (39-32). La partie s’équilibrait lors du troisième quart, mais l’avance des Nordistes n’en souffrait pratiquement pas (44-38, 24’). Fougères pliait un peu plus sous l’efficacité de Gosset (54-42, 30’), mais tout était encore possible. Les Bretons y croyaient toujours, mais, en face, on résistait (65-59, 36’). Toutefois, Fougères terminait pied au plancher et arrachait la prolongation (70-70, 40’). Cinq minutes de jeu hélas fatales aux équipiers de Griffith qui encaissaient quatorze points pour n’en rendre que sept face à la tempête nordiste. Score final : 84-77.

- Escaudain : Carpentier 12, Specq 17, Marie 8, Rura 6, Mackowiak 10, Gosset 16, Canivez 9, Clarke 6.

- Fougères : Fleury 7, Grimault 6, Garel 2, Moulis 1, Faucheux 21, Griffith 4, Darier 6, Auffret 2, Knuckles 28.

Cherbourg - Ardres : 62-77

Conscient de sa supériorité, Ardres prenait d’entrée les Cherbourgeois à la gorge. Mais ceux-ci se défendaient bien ! Mieux, Momo Belal prenait ses responsabilités (six points). Les Manchots étaient épatants (8-4, 4’). Ce n’était pas tout. La zone locale offrait de sévères difficultés aux visiteurs. Wilson et M. Szymkowiak étaient biens les seuls à scorer côté nordiste. Ce qui faisait que Cherbourg tenait bon la barre (17-17, 9’). Il s’en fallait même d’un rien pour que les hommes de Grégorieff ne virent en tête. Dommage car, par la suite, Ardres se ressaisissait. Tout juste un 9-0 placé entre deux rotations normandes utiles (troisième faute pour Belal) mais dommageables (19-28, 15’). Ceci dit, l’orage allait vite passer. Les visiteurs retombaient dans l’à-peu près ; l’écart allait se stabiliser (44-33, 20’). Et pour un bon bout de temps. La seconde période offrait le spectacle de deux équipes terriblement maladroites. La prime aux Ardrais. Cherbourg, par deux fois, allait manquer son retour (45-53 31’ et 51-62 35’). Pas d’exploit ,donc, mais, au moins, une défaite avec les honneurs.

- Cherbourg : Balikouzou 11, Fleury 2, Grégorieff 6, Cimmier 9, Belal 10, Parker 24.

- Ardres : Wilson 12, M. Szymkowiak 16, Milongo 6, Desmadrille 2, Carlier 18, Delval 7, Hienard 1, J.S. Szymkowiak 15.