samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > L\’équipe de France s\’incline en Estonie...

L\’équipe de France s\’incline en Estonie...

jeudi 29 novembre 2001, par Christophe Blandin

Les carences apparues lors des victoires devant la Hongrie (81-73) et le Bélarus (85-61) ont été fatales aux Français qui se sont inclinés en Estonie (63-59) lors de la troisième journée des qualification (groupe D) pour l\’Euro 2003 de basket-ball masculin, mercredi à Tallinn.

Pourtant, tout semblait partir sur de bons rails. Un panier plein de hargne de Vasco Evtimov et trois points de Sciarra mettaient la France en pole position (5-0). Kuusmaa, l\’une des dangereuses fines gâchettes baltes, était alors bien tenue.

Seulement, très vite, le manque d\’adresse aux tirs avec, en prime, un faible rendement du jeu intérieur inversait le cours des événements. Muursepp et Metstak trouvaient des bonnes positions de tirs permettant aux Estoniens de terminer le premier quart-temps en tête (14-13).

Risacher, Sonko et Evtimov redressaient la barre. La France, dominatrice aux rebonds, s\’offrait un avantage intéressant de 7 points (25-18). C\’était sans compter sur Muursepp, en pleine réussite, qui se chargeait de l\’annihiler. C\’était la débandade à l\’arrière d\’une défense bleue malléable comme du beurre.

Défaite minimum

Le manque de réussite générale des Français (9/31) ne laissait rien augurer de bon à la pause, même si les Bleus ne comptaient alors qu\’un retard limité, grâce à trois points de Florent Pietrus (30-27). Sciarra le comblait, mais, très rapidement, les Français retombaient dans leur travers et se retrouvaient à dix longueurs (42-32, 27).

Une réaction des vice-champions olympiques Risacher et Sonko permettait de respirer un peu (42-38). L\’espoir renaissait dans le camp tricolore à la fin du troisième quart-temps : quatre points de retard seulement (45-41). C\’était néanmoins un minimum tant les Français jouaient mal.

Cette maudite maladresse (36%) et toujours le manque de points venue de l\’intérieur allaient finalement coûter très cher. Certes, dans une ambiance chaude comme la braise, Sonko égalisait (54-54, 37) avant que F. Pietrus ne donne l\’avantage aux Bleus (56-54, 38).

Las ! Un panier primé de Metstak puis une faute inutile d\’Evtimov allaient à nouveau changer la donne. A 34 secondes, les Baltes prenaient la tête sur des lancers-francs de Pekha puis de Muursepp. Un manque patent d\’expérience.

C\’était fini. La France qui venait de perdre Rupert, F. Pietrus et Evtimov en un peu plus de 90 secondes ne reviendrait pas. Stéphane Risacher regagnait les vestiaires la tête basse. Il aurait sûrement aimé terminer sa carrière internationale sur un résultat plus souriant.

- Les déclarations :

Alain Weisz (entraîneur de l\’équipe de France) : \"Nous perdons cette rencontre car nous manquons trop de tirs ouverts. Muursepp a été très bon. L\’Estonie a trouvé en lui un joueur qui porte son équipe et fait la différence en marquant 24 points. Cette défaite est une grande déception. Nous savions que cette rencontre serait très difficile. L\’Estonie avait fait deux bons matches contre le Bélarus et la Pologne même si, là, elle avait perdu. Nous savions que c\’était une équipe vraiment difficile. On ne peut pas dire que c\’était un grand match. Il s\’est joué sur le physique et l\’envie. Le public a été au rendez-vous\".

Laurent Sciarra (capitaine de l\’équipe de France) : \"On n\’a pas été au niveau. L\’équipe était là. Il n\’y a pas de problèmes de compatibilité et de défense. Mais à partir du moment où l\’on manque les tirs extérieurs, on se met en difficulté. C\’est ce qui explique la défaite. Je ne suis pas en colère, je suis déçu\".

- Les stats :

A Tallinn. - Les quarts temps : 14-13, 16-14, 15-14, 18-18.

Environ 7 000 spectateurs.

Arbitres : MM. Jungerbrand (Fin) et Braathen (Nor)

ESTONIE : 22 paniers (dont 5 sur 23 à 3 pts) sur 60 tirs, 14 LF sur 19, 27 rebonds, 27 passes décisives, 15 balles perdues, 22 fautes.

Tein 5, Kuusma 2, Kriisa 2, Metstak 11, Muursepp 24, Kullamae 8, Pehka 11.

FRANCE : 20 paniers (dont 6 sur 22 à 3 pts) sur 63 tirs, 13 LF sur 20, 44 rebonds, 13 passes décisives, 19 balles perdues, 24 fautes, F. Piétrus (39e), Rupert (39e) et Evtimov (40e) éliminés.

Sonko 13, Sciarra 11, Foirest 5, F. Pietrus 8, Risacher 10, Rupert 4, Palmer 2, Evtimov 6.