dimanche 12 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > Karim Souchu : "Je vais mettre toutes les chances de mon côté pour être (...)

Karim Souchu : "Je vais mettre toutes les chances de mon côté pour être drafté"

mercredi 30 octobre 2002, par Christophe Blandin

Contacté par de nombreux clubs français et européens cet été, l’ailier Karim Souchu a choisi de terminer son cursus NCAA à Furman. Pour Basket Info, Karim vous dévoile ses objectifs pour cette saison...

Peux-tu nous résumer brièvement ton parcours ?

J’ai joué une année à Nogent sur Oise en banlieue parisienne, puis je suis parti à Dijon pour intégrer le centre de formation. Je suis ensuite parti aux USA afin d’intégrer l’université de Furman il y a trois ans de cela.

Es-tu déçu par rapport au fait que la JDA ne t’a pas donné ta chance en Pro ?

A l’époque la politique du club n’était pas de faire jouer les jeunes. L’équipe pro était très compétitive et il fallait des résultats. La formation en a un peu souffert je pense.

As-tu gardé le contact avec tes anciens coéquipiers dijonnais en Espoirs (Morlende, Cazalon, Storozynski...) ?

Oui, je suis en contact régulier avec la plupart d’entre eux.

Comment as-tu réagi en apprenant la signature de Morlende dans un club aussi prestigieux que le Virtus Bologne ?

Cela ne m’a pas étonné. Paccelis est l’un des meneurs francais les plus doués.

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à opter pour Furman ?

Disons que le cadre m’a plu et que l’opportunité de jouer un rôle important dès le début m’a séduit.

image 470 x 671

Karim au dunk avec son université de Furman

Comment évalues-tu le niveau de ta conférence ?

Le niveau est de plus en plus fort tous les ans. Dans l’ensemble, le niveau est bon.

Plus globalement, comment juges-tu le niveau de la NCAA quand on sait qu’il y a plus de 300 universités aux USA alors qu’il n’y a même pas 100 équipes de la Pro A à la N2 ?

Tu peux y trouver de tout. Il y des facs dont le niveau est faible et d’autres notamment les big 10 dont le niveau est comparable aux clubs pro.

Philippe Hervé a indiqué qu’il avait envisagé ta venue à l’ASVEL. Peux-tu nous en dire plus ?

Nous avons été en contact cet été pendant le stage avec les A’, rien de plus.

D’autres contacts avec des clubs français (dont Hyères-Toulon mais aussi... Dijon) ont été évoqués. Quels clubs européens se sont montrés intéressés ?

Quelques clubs en Italie et en Espagne, mais mon choix de revenir pour ma dernière annee à Furman était fait.

Tu as donc choisi de finir ton cursus à Furman. Peux-tu nous expliquer ton choix ?

L’opportunité de gagner la conférence et de participer à la March Madness. Essayer aussi d’avoir plus d’exposition ici.

Quels sont tes objectifs pour cette saison ?

Participer à la March Madness.

Quelles sont les facettes du jeu qui te restent à améliorer ?

J’essaie d’être un joueur complet. Donc j’aime travailler sur un peu toutes les facettes de mon jeu.

Penses-tu avoir une chance d’être retenu lors de la prochaine draft NBA ?

Je vais mettre toutes les chances de mon côté afin de réussir.

Après cette dernière saison à Furman, souhaites-tu revenir en France ou tenter une aventure dans une autre ligue européenne ?

Je ne sais pas encore.

Tu as réalisé de très bonnes prestations avec les A’ l’été dernier (14,2 pts à 52,8 % et 3,5 rbs en 7 rencontres amicales). Quels enseignements as-tu tiré de ce stage ?

Ce stage m’a surtout permis de me situer par rapport aux joueurs de mon âge et de retrouver des joueurs avec qui j’avais deja joué. C’etait sympa.

Alain Weisz a ainsi déclaré dans BasketNews qu’il était ravi de ta performance et qu’il considérait que tu n’étais "pas loin du niveau d’Alain Digbeu". Ca doit forcément te faire plaisir ?

Ca donne aussi envie de continuer à bosser.

Espères-tu intégrer l’équipe de France A prochainement ?

Ce serait bien c’est sûr.

Quelques supporters dijonnais t’ont consacré un site internet : http://karimsouchu.free.fr. Qu’en penses-tu ?

Ca fait plaisir. A Dijon, j’ai toujours eu de bons rapports avec les supporters. En plus, c’est mon club formateur. Ca fait quelque chose.