mardi 24 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > Finales NBA - Match 4 : Les Pistons punissent les Spurs et égalisent

Finales NBA - Match 4 : Les Pistons punissent les Spurs et égalisent

vendredi 17 juin 2005

Les Pistons n’auront eu besoin que de deux matchs dans leur antre d’Auburn Hills pour totalement renverser la tendance. Hier soir, jouant à la perfection, ils ont corrigé les Spurs 102-71. Le match 5 de dimanche, le dernier à Detroit, sera déterminant et pourrait décider du reste de la série.

De même que lors du match 3, les Spurs laissent passer l’orage dans le premier quart-temps. Dans une ambiance assourdissante, les Pistons débutent la rencontre de manière agressive mais ne convertissent pas leurs shoots. A quelques secondes de la fin du premier quart-temps, les Spurs ne sont ainsi menés que de 3 points.

Rasheed Wallace marque alors au buzzer et amorce un 14-0 pour les Pistons, à cheval sur les deux premières périodes. Une fois de plus, le banc des Pistons brillent : Antonio McDyess et Lindsey Hunter inscrivent 7 de ces 14 points. Le premier écart est fait et les Spurs ne reviendront plus. A la mi-temps, ils sont menés de 15 pts. Manu Ginobili et Tony Parker sont inexistants et n’ont combiné que 8 points lors des deux premiers quarts.

Dans le troisième quart-temps, les Pistons maintiennent l’écart grâce aux 9 points inscrits par Lindsey Hunter. Dans la dernière période, Detroit porte l’addition à +31 grâce à un 12-2 dans les cinq dernières minutes.

Les Pistons n’ont commis que 4 pertes de balle contre 18 pour les Spurs. "On a été phénoménal ce soir" déclarait même Larry Brown dithyrambique, "Sincèrement, je pense que c’est le meilleur match qu’une équipe que je coache ait jamais joué". Le coach des Pistons a enregistré hier soir sa 99ème victoire en Playoffs, rejoignant à la troisième place du classement Red Auerbach. Brown n’est plus devancé que par Phil Jackson et Pat Riley.
7 Pistons ont inscrit plus de 10 points. Chauncey Billups a cumulé 17 pts, 5 rbs et 7 pds. Son remplaçant Lindsey Hunter a également inscrit 17 pts à 7/10.
Rasheed Wallace a enfin répondu aux attentes de son coach en compilant 14 pts à 6/10, dont 2/2 à 3-points, et 8 rbs. Il a également défendu sur Tim Duncan avec une intensité et une aggressivité exemplaires.
Antonio McDyess a ajouté 13 pts à 6/11 et 7 rbs en 19 minutes.

"Ils ont joué très physique et ont été sur notre dos tout le match. On n’a pas réagi et voilà le résultat" constatait un Gregg Popovich dépité à l’issue du match.
Tim Duncan a assuré 16 pts et 16 rbs mais n’a shooté qu’à 5/17 sous la pression combinée des Wallace.
La traction arrière texane a également beaucoup souffert de la défense des Pistons, notamment en première mi-temps. Héros des deux premières rencontres, Manu Ginobili s’est contenté de 12 pts, 4 rbs et 3 pds. "Ils l’ont cadenassé et il n’est pas parvenu à provoquer des fautes. Il va devoir laisser le jeu venir à lui et ne pas forcer les choses à chaque fois qu’il touche le ballon" déclarait son coach après le match.
Tony Parker a inscrit 12 pts à 6/13 et ajouté 4 rbs et 4 pds. Il a aussi énormément souffert en défense face à Chauncey Billups et Lindsey Hunter. "Ils nous ont beaucoup pressé en défense et ne nous ont rien laissé faire en attaque" confiait le meneur français après la rouste administrée par Detroit, "Il faut qu’on trouve une solution", "Nous devons nous reconcentrer. Nous avons deux jours pour faire le point et revenir plus forts".

"C’est désormais une série en trois matchs et çà va être amusant" promet Chauncey Billups. Le match de dimanche à Auburn Hills sera décisif. Si les Pistons réitèrent leur exploit de la saison dernière en remportant leurs trois matchs consécutifs à domicile, ils auront deux occasions à San Antonio pour gagner leur deuxième titre consécutif. Dans le cas contraire, les Spurs seront idéalement placés pour remporter leur troisième trophée avec deux matchs à jouer au SBC Center.
Jusqu’ici la particularité de la série réside dans le fait que l’équipe jouant à domicile a systématiquement terrassé les visiteurs. La victoire des Spurs de 15 points lors du match 1 est ainsi le plus petit écart enregistré. Les Spurs ont cumulé 36 points d’avance lors des deux premiers matchs contre 48 pour les Pistons lors des deux suivants. Le momentum a désormais clairement changé de camp et les Spurs vont devoir créer l’exploit s’ils veulent remporter le match 5. La clé se trouve à l’arrière pour San Antonio. Les Texans ne gagneront que si le duo Parker / Ginobili parvient à s’extirper de la défense "pot de colle" de Detroit.