samedi 29 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Europe : Hervé Touré désormais basketteur et auteur

Europe : Hervé Touré désormais basketteur et auteur

lundi 22 janvier 2007

Après une saison d’apprentissage à la dure sur le sol italien à Air Avellino, Hervé Touré est devenu un joueur d’impact dans le collectif de sa nouvelle équipe, Capo d’Orlando. La vie italienne, parfois très folklorique, a permis au "swingman" formé à l’ASVEL de mettre en œuvre un projet lui permettant de s’exprimer autrement que sur un parquet. C’est sorti aux éditions PubliBook et ça s’appelle, Splendeurs et misères d’un téléphage. Explications...

"Quand je suis arrivé à Air Avellino la saison dernière, j’ai rapidement compris qu’il allait falloir que je trouve une occupation. J’ai vécu à l’hôtel toute l’année, je n’avais pas de voiture, je ne pouvais rien faire. Cet environnement pas vraiment rose m’a donc permis de m’investir dans un projet qui me trottait dans la tête depuis quelque temps. J’ai écrit un livre qui traite de la télévision."

Arrivé au mois de novembre 2005 à Air Avellino, Hervé Touré découvre la vie d’un joueur de basket dans un environnement moins structuré qu’à l’ASVEL ou Charleroi. Dernièrement sur Basket Info il nous racontait une anecdote. Extrait de l’interview du 3 décembre "Hervé Touré et Mickael Mokongo en direct de Sicile : "Un joueur a habité à l’hôtel toute la saison, parce que le club ne lui a pas trouvé un appartement. Des fois, on devait aller à l’hôtel parce que dans nos apparts, il n’y avait plus d’électricité et de gaz. Pareil dans la salle, on a eu des coupures d’électricité et on s’est entrainé pendant quelques semaines sans chauffage !"

Ce contexte particulier a donc permis à Hervé "d’oser le faire. La frustration quotidienne que j’avais à Avellino a créé une énergie qui m’a permis de me lancer. J’ai compris rapidement dans quelle situation j’étais. J’ai donc beaucoup travaillé sur ce projet ce qui m’a permis d’oublier un peu les tracas et de faire une saison finalement assez correcte (ndlr : 6pts, 5rbs par match). Quand j’ai commencé à écrire mon livre, je n’étais vraiment pas sûr de le finir."

Mais alors, il y a quoi dans ce livre. Un peu comme celui Alain Weisz, des bon ragots et du taillage d’ancien sélectionneur national ou l’histoire d’un joueur qui galère en Italie dans un faux club ? "Non pas du tout, j’ai voulu couper avec le Basket. C’est l’histoire d’une personne lambda même si j’ai pris des expériences par rapport à mes voyages et ma vie de sportif."
Disponible sur le site Publibook ou sur Fnac.com, Hervé Touré se voit bien retenter l’expérience. "Cet été en arrivant à Capo d’Orlando, je ne savais pas trop où je débarquais donc j’ai deux projets en attente. Pour le moment ça se passe bien donc c’est encore en attente. Mais un proche m’a proposé un projet bien différent que je vais sans doute accepter."

Actuellement 7e de Lega, Capo d’Orlando est composé d’une ossature d’américains qui développent un jeu très offensif au point d’oublier parfois de défendre, mais les résultats et la qualification pour l’équivalent de la Semaine des as italienne est proche. Tout roule pour Hervé Touré le joueur de basket et désormais l’écrivain.

- Le livre sur Publibook

- Le livre sur Fnac.com