mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : Zagreb - Cholet, déjà la qualif’ pour les 8es en jeu

Euroligue : Zagreb - Cholet, déjà la qualif’ pour les 8es en jeu

dimanche 7 novembre 2010, par patnba

Cela peut paraître un peu prématuré de parler de qualification déjà après trois journées, mais c’est pourtant la réalité. Si Cholet ramène quelque chose de Zagreb, jeudi, les coéquipiers de Fabien Causeur feraient un... petit pas.

Bien évidemment dans le groupe, les trois premières places semblent déjà promises à Sienne, Ulker et Barcelone (malgré sa défaite à domicile face aux Turcs lors de la dernière journée). Les trois autres formations vont donc se battre pour le dernier ticket.

Si Cholet a pris un avantage, jeudi dernier, sur les Lituaniens de Kaunas, ce ne fut que de peu ; le match retour vaudra son pesant de cacahuètes. D’un autre côté, on peut se dire qu’un Cholet-Basket vainqueur sans la contribution de trois de ses atouts (Robinson, Mejia et DeMarcus Nelson furent en effet très maladroits), c’est quand même encourageant.

Causeur (qui progresse à pas de géant), Falker (1) (héroïque et batailleur avec 11 points et 14 rebonds pour un joueur, il ne faut pas l’oublier, de 2,01 m, donc petit au niveau de l’Euroligue) et Avdalovic (maladroit, mais décisif aux lancers-francs dans les derniers instants de la partie) ont heureusement pris le relais. Heureusement, côté lituanien, l’équipe est jeune et pas au niveau de la saison écoulée. Une équipe lituanienne à 5 sur 21 à trois points, il y a un hic, déjà.

Le victoire de jeudi a fait un bien fou, mais la quatrième journée s’avère encore plus importante, car il faudra aller au Cibona Zagreb, lui aussi toujours fanny comme Vilnius. Mais ses trois défaites ont été concédées à Barcelone (moins 14), face à Ulker (moins 5 à domicile) et Sienne (moins 23 pour eux en Italie, mieux que Cholet). Les Croates, la saison passée, s’étaient qualifiés pour le top 16 et en deuxième phase avaient perdu un match en prolongation et ne s’étaient inclinés que petitement dans les trois autres. Les Choletais n’iront sûrement pas en terrain conquis. Il devrait y avoir de l’ambiance.

(1) Randall Falker est le leader de l’Euroligue (provisoire bien sûr) au niveau des rebonds. Une perf’.