jeudi 30 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : Une victoire en trompe-l’oeil pour Cholet

Euroligue : Une victoire en trompe-l’oeil pour Cholet

jeudi 16 décembre 2010, par patnba

Cholet a assuré l’essentiel, c’est-à-dire la victoire : 81 à 65. Mais que celle-ci fut longue à se dessiner. Les Maugeois n’étaient vraiment pas au niveau de l’Euroligue hier soir. Ils peuvent se faire du souci s’ils valident demain soir leur ticket pour le top 16.

Mis sur orbite par treize points consécutifs d’Antwayne Robinson (dont 3 sur 3 à trois points), les coéquipiers de Mejia s’y sont-ils déjà vu ?

Toujours est-il qu’après ce démarrage sur les chapeaux de roue, les locaux n’ont jamais vraiment su décrocher leurs hôtes croates. La faute à une défense absente, un manque de rythme, une adresse déficiente, des pertes de balle. Une vraie gabegie. Si cela suffit en championnat à faire la différence, l’Euroligue demande une autre intensité, même avec un adversaire qui est toujours fanny en face.

Les visiteurs, bien que décimés après les départs de joueurs non payés, avaient grandi leur cinq avec des jeunes (Zubcic et Lalic) qui gênèrent considérablement les Choletais par leur taille (2,08 m et 2,09 m). Ces derniers provoquant beaucoup de fautes et des lancers francs par extension. Comme en face, pas grand monde n’y était, à la mi-temps, les Croates étaient toujours bien présents. Ce n’était pas génial, mais ils étaient toujours là.

L’inconstance choletaise empêchait de faire le trou. Le retour de Falker dynamisa un peu l’attaque locale, celui-ci se prenant même pour Tony Parker sur un flotteur que n’aurait pas désavoué le meneur de l’équipe de France. Emmenés par leur rebondeur américain, les Choletais se réveillaient et creusaient petit à petit un écart.

Ecart qui s’accentua encore sur une disqualifiante de Leon Radosevic, ce dernier ayant parlé vertement à l’arbitre. Vule Avdalovic se "colla" aux lancers. Son quatre sur quatre semblait abattre définitivement les Croates. Et ceux-ci coulèrent pour de bon lorsque Lalic sortit pour cinq fautes. Orphelins à l’intérieur, le cinq visiteur se mit à arroser à trois points, mais sans succès. Et Cholet en profita pour mettre le couvercle (81-65).

Toujours est-il qu’en jouant comme cela, les Maugeois ne feront que de la figuration en deuxième phase. Hier soir, ils étaient à des années lumière de leur superbe prestation face à Fenerbahce. Qu’on ne s’y trompe pas. Les joueurs ont l’air bien "cramé" par la succession de matches et les... entraînements de Maître Kunter. Ce dernier serait bien inspiré de lâcher du lest. Sinon...