mardi 17 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : Final Four Prague 2006, tout est en place !

Euroligue : Final Four Prague 2006, tout est en place !

jeudi 27 avril 2006

La conférence de presse d’ouverture du Final Four s’est tenu aujourd’hui au centre de Prague. 2 membres de chaque équipe ont été interrogés par un parterre de journaliste venant de toute l’Europe. Les deux coachs serbes n’ont laissé apparaître aucun sentiment sur le visage. Pas même lorsque Pini Gershon demanda à Etorre Messina, quand allait il changer son nom en Mesinnavic et lui en Gershonovic. Un petit sourire aurait peut être fait plaisir à Monsieur Blague.

Sans s’étendre sur les questions standard et les réponses standard des joueurs et coachs, on retiendra l’idée générale : Chaque équipe doit penser à sa demi-finale et pas une seconde à la finale car rien n’est fait pour le moment. Nous avons tous travaillé très dur depuis le début de l’année pour être dans cette magnifique ville de Prague.
Par rapport au Maccabi, Anthony Parker revient sur le fait que c’est le troisième Final Four consécutif pour son équipe : "Je ne crois pas que c’est un avantage. L’équipe a changé depuis l’année dernière. Chaque équipe est composée de joueurs et de coachs ayant une grande expérience."

JPEG - 45.1 ko
Juan Carlos Navarro

La différence se fera peut-être par rapport à l’acclimatation à la salle. La Sazka Arena est une salle multi fonction mais une de ces fonctions principales est le hockey sur glace. Ce qui implique de la glace qui se trouve sous le parquet. La température est donc légèrement fraîche à hauteur du terrain. Les équipes ont chacune eu 1h30 pour prendre mesure de l’environnement qu’offre la Sazka Arena. Pini Gherson n’a pas annoncé en conférence de presse sa stratégie pour remporter une troisième titre consécutif mais a simplement déclaré qu’il était fier de pouvoir compter sur 10 000 fans qui pousseraient Maccabi demain soir face à Vitoria.

Du côté de Barcelone, mis à part Dusko Ivanovic, chaque personne du staff affiche un large sourire. Juan Carlos Navarro téléphone, Kakiousis chambre Papaloukas, les américains se lancent des what’s up !? Et sur le côté du terrain, Serguey Kushchenko, surveille tout ce petit monde d’un œil inquiet. Il est vrai que Moscou s’est qualifié pour la 4ème fois consécutive à un Final Four. Alors 2006, année moscovite ?

JPEG - 39.9 ko
Papaloukas en discussion avec Kakiousis

Parmi les infos récoltées à la sauvette, un chiffre qui fait plaisir. Le nombre total de spectateurs ayant assisté à un match d’Euroleague cette année est de 1,348,607. L’arbitrage vidéo pourra être utilisé durant ce Final Four pour toute dernière action d’un match (shoot, faute, marché, ...).