jeudi 24 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : Cholet réalise l’exploit !

Euroligue : Cholet réalise l’exploit !

jeudi 18 novembre 2010, par Christophe Blandin

Cholet a créé la sensation en s’imposant face au Fenerbahce Istanbul, seule équipe encore invaincue jusqu’alors en Euroligue, sur le score de 82 à 78. Emmenée par un Sammy Mejia une nouvelle fois énorme et décisif (29 pts et une évaluation de 35 !), l’équipe drivée de mains de maître par Erman Kunter a fait la différence dans le 2ème quart-temps. Malgré les absences de Causeur et de Falker, les joueurs des Mauges n’ont ensuite rien lâché et ont ainsi su résister aux tentatives de retour des Stambouliotes. Avec cette victoire de prestige, Cholet se dirige tout droit vers le Top 16 !

Fabien Causeur et Randal Falker blessés et donc laissés au repos, l’entraîneur choletais Erman Kunter ne peut donc s’appuyer que sur un effectif limité. L’occasion pour les jeunes Christophe Léonard et Romain Duport de montrer ce qu’ils peuvent apporter au plus haut niveau européen, eux qui n’ont guère eu l’occasion de fouler les parquets jusqu’ici. Pour troubler les Stambouliotes, Kunter multiplie les changements de défense alternant individuelle et zones diverses. Si Fenerbahce prend malgré tout quelques longueurs d’avance, Cholet tient bon, notamment dans la raquette en dépit des centimètres et de la puissance des Lavrinovic, Peker et autre Turkcan. Après 10 minutes de jeu, la petite colonie turque présente à la Meilleraie peut avoir le sourire à la lecture du tableau d’affichage : 24 à 20 pour le Fenerbahce.

Comme attendu, Duport et Léonard rentrent sur le terrain pour débuter le 2ème quart-temps, l’ailier choletais va tout de suite prendre confiance en inscrivant un panier primé au buzzer aussi vite imité par l’ailier au format XXL d’Istanbul, Emir Preldzic. Puis l’inévitable Sammy Mejia va initier un 10-0 choletais conclu par un Léonard très incisif et présent des 2 côtés du terrain. Un moment d’euphorie pour la formation des Mauges poussée par un public en ébullition. Les joueurs se sentent ainsi pousser des ailes à l’image de Luc-Arthur Vebobe qui vient infliger un énorme contre à Preldzic. Lynn Greer stoppe la belle série choletaise mais le CB se montre toujours aussi agressif vers le cercle et signe ensuite un 6-0 pour prendre un avantage maximal de 9 points (41-32). Finalement, 2 lancers-francs de Darjus Lavrinovic viennent conclure cette 1ère mi-temps sur le score de 41 à 34.

Au retour des vestiaires, l’armada stambouliote semble vouloir durcir le ton en défense mais commet de nombreuses fautes et se retrouve ainsi rapidement dans la pénalité. Un arbitrage qui n’est pas du tout du goût de l’entraîneur Neven Spahija sanctionné d’une faute technique. Sur l’épisode, Sammy Mejia signe un petit 2 sur 4 aux lancers-francs mais se rattrape de suite avec une réussite dans la zone intermédiaire (48-36). Il inscrit ainsi les 9 premiers points du CB dans ce 3ème quart-temps. L’arrière américain Tarence Kinsey vient calmer les ardeurs du Dominicain et du public choletais avec 2 réussites extérieures. Action d’éclat de la part des Choletais quelques instants plus tard avec une lumineuse passe volleyée de Vébobe pour Robinson qui monte au dunk. Un tir primé dans l’axe de Roko-Leni Ukic vient ramener les siens à 8 longueurs à l’issue de ce 3ème quart-temps : 60 à 52.

On craint le pire pour les Choletais au début du dernier quart-temps. La taille des stambouliotes se fait sentir et la paire Lavrinovic - Turkcan en profite pleinement pour faire recoller le « Fener » à 4 pts du CB. Néanmoins, Cholet ne craque pas et s’en remet au talent offensif de sa paire Mejia - Robinson. Les joueurs d’Istanbul insistent sur le pick and roll et profitent de leur avantage de taille suite aux changements de joueurs pour conclure dans la raquette ou provoquer les fautes choletaises. Pour remédier à ça, Kunter choisit de passer en zone. A 1 minute 30 du terme de la rencontre, un 2+1 de Robinson vient redonner de l’air aux siens (79-72). Mais Istanbul pousse fort et, encore une fois, tout va se jouer aux lancers-francs. Marquis fait 0 sur 2 aux lancers-francs mais Mejia, lui, fait un sans-faute à 18 secondes du terme (82-78). Les dernières tentatives d’Istanbul n’y feront rien et Cholet réalise l’incroyable exploit !