mardi 25 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : Cholet - Sienne, stop ou encore ?

Euroligue : Cholet - Sienne, stop ou encore ?

mercredi 24 novembre 2010, par patnba

Les matches s’enchaînent à vitesse grand V. Et c’est bien ce qui inquiète les Choletais. Car se profilent ce soir les Italiens de Sienne qui les avaient corrigés à l’aller de 32 points.

La fatigue commence vraiment à se faire sentir. Le match de Roanne, samedi dernier, en a été un exemple frappant. Cholet a été à la remorque toute la rencontre. Ils se sont accrochés trois quarts-temps (54-58), puis ont craqué dans les grandes largeurs (74-92).

Faut-il s’en inquiéter ? Sûrement. Même si Randal Falker réintègre l’équipe après une absence de quinze jours due à une entorse à Zagreb. Il ne devrait sûrement pas être à 100%. En contrepartie, Fabien Causeur, revenu face à Roanne, a rechuté et ne devrait pas être de la partie. Encore un coup du sort.

Les remplaçants entrevus face à Fenerbahce devront encore élever leur niveau de jeu (Léonard, Duport). En face, les Italiens (vainqueurs de 32 points à l’aller en Italie) ne vont pas faire de sentiment. Comme le dit Erman Kunter, ceux-ci ont moins de talent que le "Fener", mais c’est une équipe défensive qui m’avait fait grosse impression à l’aller. Même si les Choletais faisaient leur entrée dans la compétition. Ils pratiquent en effet une défense étouffante sur le porteur du ballon. Il faudra donc être... au top.

Maître Kunter mise peut-être sur l’esprit de revanche qui animera ses troupes après la déculottée de l’aller. Les Choletais ont-ils les moyens de se venger. La récupération entre les matches de samedi et celui de ce soir jouera un grand rôle. Les deux équipes, sur ce point, ne partiront pas à égalité.

En effet, les Italiens ont eu un match facile ce week-end contre Biella, gagné de 20 points, avec des joueurs majeurs qui ont eu un temps de jeu réduit (McCalebb n’a joué que 20 minutes pour 15 points). Voilà bien là le danger pour les Maugeois, le meneur de jeu américain, régulier depuis le début de saison. DeMarcus Nelson aura un grand rôle à jouer pour réduire son influence.

Mais sera-ce suffisant car il y a beaucoup de talent dans cette équipe. Alors, peut-être que le public choletais peut jouer un rôle pour galvaniser son équipe. Il faut bien se raccrocher à quelque chose... Alors, croisons les doigts. Allez Cholet !