samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue - 7ème journée : ASVEL (2/5) / Zalgiris Kaunas (3-4) : (...)

Euroligue - 7ème journée : ASVEL (2/5) / Zalgiris Kaunas (3-4) : 85-83

vendredi 17 décembre 2004

L’ASVEL peut encore espérer se qualifier pour le Top 16 après sa victoire à l’arrachée hier soir face à Kaunas. Les Villeurbannais ne comptent qu’une victoire de retard sur les équipes classées de 4 à 7.

Le match d’hier soir à l’Astroballe fut mémorable à tout point de vue. D’abord parce qu’il a commencé avec plus d’une demi-heure de retard. A l’échauffement, le jeune Paulius Jankunas se suspend à l’arceau et le casse, ce qui lui vaut une faute technique. Le temps de remplacer le panneau et le match commence ... par deux lancers-francs, accordés par les arbitres à la suite de la faute technique récoltée par Jankunas, et réussis par Harold Mrazek. Probablement perturbés dans leur échauffement, les Lituaniens sont à la rue en ce début de match tandis qu’Harold Mrazek prend feu et aligne les paniers primés. Le Zalgiris va tout de même progressivement rentrer dans le match et l’écart se stabilise à +11 pour l’ASVEL à la fin du premier quart. La montée en puissance des Lituaniens se poursuit dans le deuxième quart-temps et l’écart fond : +7 à la mi-temps. Après un troisième quart équilibré, Kaunas recolle au score en fin de match et égalise même à 81-81 grâce à un Robert Pack saignant. C’est à ce moment que se produit le second effet Mrazek : une interception puis 1/2 à suivre aux lancers-francs. Sur la tentative manquée de tir à 3 pts de Mindaugas Timinskas, il s’empare d’un rebond capital avant que Terrel Lyday n’aille réussir ses deux lancers et donner 3 pts d’avance à l’ASVEL. Il reste alors une poignée de secondes à jouer et pour éviter l’égalisation sur un tir primé, le shooteur suisse se sacrifie, commettant sa cinquième faute pour envoyer Ainars Bagartskis sur la ligne. Le shooteur letton ne tremble pas mais c’est trop tard et Stéphane Pellé cloturera la marque sur un dernier lancer.
Si Harold Mrazek, auteur de 17 pts à 4/7, 2 rbs et 5 pds, a été décisif, c’est bien Terrell Lyday qui termine meilleur scoreur du match avec 25 pts à 7/11. Hüseyin Besok est sorti vainqueur d’un duel musclé avec l’ancien Bisontin Tanoka Beard avec 11 pts à seulement 4/14, 14 rbs et 4 pds. Hervé Touré a eu les honneurs du 5 de départ et a terminé avec 4 pts à 2/3, 3 rbs et 2 pds tandis que Makan Dioumassi n’a pas joué.
L’ancien meneur NBA Robert Pack a mené le Zalgiris avec 23 pts à 6/15 et 3 pds tandis que Tanoka Beard a réalisé un double-double avec 11 pts à 4/10 et 12 rbs. Vidas Ginevicius a fait, en relais de Pack, un match sobe et efficace qui lui a value la meilleur évaluation du Zalgiris avec 11 pts à 4/4, 2 rbs et 7 pds. Darius Lavrinovic, frère jumeau de Krystof, a ajouté 14 pts à 5/10 et 5 rbs.
Malgré ce succès, l’ASVEL conserve la dernière place du groupe B mais reste à une victoire du groupe formé de Ljubljana, Kaunas, l’AEK et Pesaro. Il s’agira lors des matches retours de gagner et récupérer le point-average contre un maximum de ses équipes. Si on met de côté le cas de l’AEK, qui a battu l’ASVEL de 36 pts à Athènes, la cinquième place est encore envisageable. L’ASVEL accueillera la semaine prochaine le Montepaschi Sienne (4-3), vainqueur à l’aller de 16 pts en Italie et vainqueur hier de Pesaro (3-4) 93-70. Dans le duel au sommet, le Maccabi Tel-Aviv (6-1) a laminé Barcelone (5-2) 84-59 grâce notamment à 20 pts et 11 rbs de Maceo Baston. Mercredi, l’AEK (3-4) s’était imposé 76-75 face à Ljubljana (3-4).

Dans le groupe C, le Benetton Trévise (4-3) s’est défait de l’Unicaja Malaga (2-5) 72-62. Les Trévisans enregistraient à cette occasion la rentrée de Patch Morlende, auteur de 5 pts à 1/5 avec 1 rbs et 2 pds en 22 min. Pour Malaga, Stéphane Risacher a inscrit 10 pts à 4/7 avec 5 rbs et 2 pds tandis que Florent Pietrus n’a joué que 9 min et pris 4 rbs.