mardi 17 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Euro 2005 : Exploit obligatoire

Euro 2005 : Exploit obligatoire

lundi 19 septembre 2005

Défaits hier 68-58 par la Slovénie, les Français se sont effondrés en deuxième mi-temps. Terminant à la troisième place du groupe C, la France affrontera la Serbie Monténégro mardi en barrage et aura besoin d’un exploit pour espérer continuer sa route et briguer une des six premières places.

JPEG - 65.7 ko
Antoine Rigaudeau
Photo : FIBAEurope (Castorina/Mollière)

Afin de limiter d’entrée l’impact offensif du pivot slovène Radoslav Nesterovic (2,13 m, 29 ans), Claude Bergeaud a décidé d’intégrer Fred Weis (2,17 m, 28 ans)dans son cinq de départ à la place de Cyril Julian. Mickaël Pietrus forfait après avoir pris un coup sur le genou face aux Bosniaques, Mike Gelabale récupérait sa place dans le cinq. Incisifs dès l’entre-deux, les Français parviennent à s’exprimer en attaque comme ils l’ont fait en fin de match face aux Bosniaques mais commettent une nouvelle fois trop de fautes, confondant engagement et agressivité. Florent Pietrus sorti pour deux fautes, son suppléant Sacha Giffa inscrit un panier primé pour donner un avantage de 3 points aux Français à la fin du premier quart temps (15-12).
Les Français dominent largement au rebond en ce début de match et parviennent à jouer vite. Tony Parker semble par contre toujours avoir la tête dans le sac et est incapable de rentrer un seul shoot. Cyril Julian à l’intérieur et Antoine Rigaudau à la mène s’appliquent à garder la France en tête au score à la mi-temps (32-30).
Parker toujours incapable de trouver des solutions face aux défenses proposées par les différentes équipes depuis le début du championnat d’Europe, c’est Boris Diaw qui mène le jeu ... rappelant par séquence un certain Magic Johnson. A une expression près cependant, car Boris Diaw rate systématiquement tous ses lancers francs depuis le début du match. A la suite d’un panier de Florent Pietrus sur une magnifique passe de ‘Magic’ Diaw, les Français vont baisser leur garde défensive et encaisser un terrible 21-8 jusqu’à la fin du troisième quart temps, propulsant les Slovènes en tête 53-44.
En début de quatrième quart temps, Tony Parker inscrit enfin son premier panier mais n’arrive pas à arrêter son vis à vis slovène Jaka Lakovic qui fait très mal en Français. Larguée en défense, l’équipe de France baisse également pavillon en attaque et l’écart croit rapidement jusqu’à atteindre 16 points. Dans la foulée, Flo Pietrus écope de sa cinquième faute et on ne donne alors pas cher des Français. Mais Antoine Rigaudeau ne veut pas abdiquer et avec l’aide de Boris Diaw inflige un 7-0 aux Slovènes. Malheureusement le capitaine de l’équipe de France commet à son tour sa cinquième faute, emmenant avec lui les derniers espoirs des Bleus, finalement battus 68-58.
Malgré un inexcusable 0/11 aux lancers francs, Boris Diaw a une nouvelle fois terminé meilleur scoreur et passeur de l’équipe de France avec 16 points à 8/17, 7 rebonds et 3 passes décisives. Antoine Rigaudeau a ajouté 12 points à 4/8 en seulement 16’. Florent Pietrus a cumulé 8 points à 3/6 et 9 rebonds tandis que Tony Parker a une nouvelle fois sombré avec seulement 2 points à 1/12.
Jaka Lakovic a mené la Slovénie avec 18 points à 4/9, 4 rebonds et 3 passes décisives. Rasho Nesterovic a enregistré son premier double double de la compétition avec 12 points à 6/11 et 10 rebonds. (Voir les stats)

La Serbie à domicile
Echouant à la troisième place du groupe C du fait de la victoire de la Grèce sur la Bosnie 67-50, les Français affronteront la Serbie Monténégro à Novi Sad mardi. Large vainqueur de la Lettonie 82-67, la Serbie Monténégro a terminé à la deuxième place du groupe D malgré la défaite de l’Espagne face à la l’Israël 77-85. Pour espérer exister face aux Serbes, les Français auront besoin des lancers francs de Boris Diaw et de Tony Parker et Mickaël Pietrus à leur meilleur niveau. On attend des Français un match similaire à celui qu’ils ont livré face aux Turcs à Limoges. Sans cela, les Français ne pourront pas atteindre l’une des six premières places et ne participeront pas au championnat du Monde au Japon l’année prochaine.

La Lituanie et la Russie en quarts
Battue sur le fil 51-50 par l’Allemagne, la Russie termine tout de même à la première place du groupe A. L’Allemagne se qualifie pour les barrages, tout comme l’Italie, large vainqueur de l’Ukraine 99-62. Dans le groupe B, la Lituanie a remporté son troisième match en dominant la Bulgarie 92-79. Dans l’autre match du groupe, la Croatie a battu la Turquie 80-67 et les deux équipes disputeront les barrages dont voici l’alléchant programme : Allemagne -Turquie, Croatie - Italie, Grèce - Israël et Serbie Monténégro - France dont le vainqueur héritera d’une place en quart face à la Lituanie.