samedi 25 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Euro 2005 : Bon pour le moral

Euro 2005 : Bon pour le moral

samedi 10 septembre 2005

En attendant l’arrivée éventuelle de Fred Weis aujourd’hui à Limoges, la France a balayé la Bulgarie 98-59 hier soir. Si cette victoire n’est pas très riche en enseignements quant au niveau réel de l’Equipe de France, elle est au moins bonne pour son moral. Mais le véritable test sera le match de ce soir face aux Turcs.

C’est avec le couteau entre les dents que les Français abordent la rencontre face aux Bulgares. Très aggressifs en défense, exerçant notamment une grosse pression sur le meneur de jeu adverse, les Bleus jouent vite et impriment leur rythme en attaque. Grâce notamment à deux actions à trois points, la France creuse rapidement un premier écart (10-2).
Puis de façon assez inexplicable, l’Equipe de France baisse de rythme et fait preuve de maladresse, laissant les Bulgares recoller au score. Sur un tempo plus lent, Cyril Julian se met en valeur face aux grands intérieurs bulgares et inscrit 9 points dans le premier quart. Antoine Rigaudeau a remplacé Tony Parker et les Français n’arrivent pas à retrouver leur rythme en attaque mais mènent tout de même 21-13 après les dix premières minutes.
Au début du second quart-temps, les Bulgares reviennent à -4 (22-18) et, comme d’habitude quand la France est en difficulté, Boris Diaw sonne la charge. Il inscrit 7 points dans la seconde période et, avec l’aide de Tony Parker revenu en jeu, permet aux Bleus de compter 18 points d’avance à la mi-temps (43-25), au bénéfice d’un 21-7. Avec TP au commande, l’Equipe de France retrouve son jeu rapide mais aussi sa réussite à longue distance puisque Tony boucle la première mi-temps avec deux paniers primés successifs.

Slam Dunk Contest
La deuxième mi-temps tourne au calvaire pour les Bulgares qui vont compter en fin de match jusqu’à 44 points de retard. Appuyés sur une défense féroce de leurs ailiers athlétiques, notamment les deux Mike, Pietrus et Gelabale, les Français jaillisent en contre attaque et enquillent les points. Il n’y a rapidement plus de match et la démonstration tourne parfois au concours de dunk entre Boris Diaw, Mike Gelabale et Mike Pietrus. Frustré la veille, l’arrière des Golden State Warriors se défoule et inscrit 19 points dans le seul troisième quart-temps.
Cinq joueurs français ont inscrit plus de dix points. Mickaël Pietrus termine meilleur marqueur du match avec 23 points à 8/12 et 3 rbs, mais il est suivi de près par Tony Parker, auteur de 20 points à 7/11, 4 rebonds et 7 passes décisives. Boris Diaw a inscrit 14 points à 5/10 et pris 5 rebonds tandis que Cyril Julian et Mickaël Gelabale ont tous deux ajouté 11 points.
L’ancien Nancéien Filip Videnov a été le meilleur joueur bulgare, réussissant un double double avec 12 points (dont un 1/8 à 3 points) et 10 rebonds, tandis que son coéquipier Dimitar Angelov a lui aussi inscrit 12 points. La star bulgare Todor Stojkov a vécu un enfer et a été maintenu à 4 points à 1/6 (voir les stats).

Un vrai test
Si la large victoire de hier soir a fait du bien au moral des Bleus, il faut bien avouer que la sélection bulgare est sans doute la plus faible des équipes qualifiées pour le Championnat d’Europe. Le match face à la Turquie aura davantage valeur de test. Battus par les Turcs à Istanbul il y a une dizaine de jours, les Bleus pourront mesurer ce soir le chemin parcouru et les progrès accomplis. La Turquie s’est imposée facilement hier soir face à l’Ukraine 96-74 grâce notamment à 16 points d’Ibrahim Kutluay et 14 de Hedo Turkoglu (voir les stats). Les Turcs s’étaient imposé jeudi soir 73-67 face à la Bulgarie mais menaient 51-29 à la mi-temps avant de faire tourner leur effectif.
Claude Bergeaud souhaiterait aligner ce soir Frédéric Weis mais la Fédération Française n’est pas encore parvenu à un accord avec son club de Bilbao. En cas d’arrivée dans la journée à Limoges, le pivot français devrait jouer ce soir, même si ce n’est que pour quelques minutes. Il a assuré à l’entraîneur de l’Equipe de France être en bonne condition physique.