samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Euro 2003 : les bleus prennent leur billet pour la Suède !

Euro 2003 : les bleus prennent leur billet pour la Suède !

mercredi 22 janvier 2003, par Romain Luperini

Devant 6800 personnes à Douai, l’équipe de France s’est qualifiée pour le championnat d’Europe 2003 en s’imposant facilement devant la Pologne 101 à 85 et confortant ainsi sa première place. Auteur de 6/12 à trois points, l’EDF et Julian (MVP avec 25 points) étaient intouchable. La France s’envolera pour la suède le 5 septembre mais il reste un dernier matche pour le "fun" samedi contre la Lettonie, à Grenoble !

Foirest, Julian ou Diaw trouvaient des ouvertures et repoussaient les coéquipiers de Zielinski très vite à 10 points (16-6, 6e). C’était d’ailleurs la différence à la fin du premier quart-temps (23-13) parfaitement appréhendé par les vice-champions olympiques.

Avec une meilleure adresse, notamment Pluta à trois, les Polonais comblaient une partie de leur retard (30-27, 14). Les Français semblaient en difficulté, jusqu’au moment où, sur une accélération, Pietrus, Julian et Foirest ouvraient des brèches dans le mur adverse, creusant un nouvel écart (45-33, 18e).

Seulement, les Bleus étaient inconstants. Une petite baisse de régime conjuguée à la réussite de Tomczyk ou de Wiekiera à trois points réduisaient le fossé (47-43, 20e) avant que Giffa ne marque les deux derniers points à la pause (49-43).

L’accordéon s’étendait à nouveau sous l’impulsion de Diaw et Foirest (61-51, 24e). Mais les Français ne parvenaient pas à prendre un avantage plus décisif sous l’avalanche des tirs en périphérie, dont forcément quelques-uns finissaient par rentrer.

L’écart n’était donc que de 11 points au début de la dernière période (74-63). Et encore c’était grâce à deux paniers juste avant la sirène du très actif Diaw et de Julian, qui, pour son retour, battait son record de points en sélection (25).

Les mêmes Julian et Diaw, toujours à l’intérieur, la clef, se chargeaient d’augmenter l’avance (89-75) et confirmer le succès d’une équipe très offensive qui n’a été menée qu’une fois (2-3) sur un tir en périphérie, la seule arme de Polonais n’étant pas parvenus à faire douter les Français.

France : Sciarra (5), Pietrus (12), Foirest (17), Digbeu (2), Dioumassi (4), Giffa (2), Julian (25), Diaw (19), Masingue (15)

Pologne : Pluta (22), Szczesniak (3), Tomczyk (9), Zielinski (14), Dylewicz (7), Szewczyk (10), Wiekiera (7), Korytek (13)

Source : AFP