vendredi 22 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Equipe de France : En attendant l’Espagne ...

Equipe de France : En attendant l’Espagne ...

mardi 23 août 2005

L’Equipe de France marque une pause dans sa préparation puisqu’après un premier stage à l’Alpes d’Huez conclu samedi, les quatorze joueurs que compte encore le groupe France se retrouveront jeudi à Levallois pour préparer le double affrontement face à l’Espagne (à Calpe samedi puis à Alicante le lendemain). Les Bleus participeront ensuite à l’Efes World Cup à Istanbul.

A l’issue du stage de l’Alpes d’Huez, le sélectionneur Claude Bergeaud a réduit son groupe de 18 à 14 joueurs, laissant Cyril Akpomedah, Yannick Bokolo, Thomas Dubiez et Joseph Gomis libres de rejoindre leurs clubs respectifs.
Victime de la similarité de son jeu avec celui de Tony Parker, Jo Gomis a laissé la place de second meneur spécifique (Rigaudeau et Diaw pouvant mener le jeu par séquences) à un Fred Fauthoux plus expérimenté, plus gestionnaire et finalement plus complémentaire de TP.
Thomas Dubiez, qui aura fait apprécier ses qualités de shooteur, a fait les frais de la richesse de l’Equipe de France sur les postes d’ailier.
Yannick Bokolo, qui peut occuper les deux postes arrières, présente un jeu similaire à celui d’Antoine Rigaudeau.
Claude Bergeaud a décidé de "couper" Cyril Akpomedah, lui préférant Sacha Giffa, capable de s’écarter du panier, ou le surprenant Jérôme Schmitt qui pourrait bien intégrer les douze pour l’Euro.

La surprise Jérôme Schmitt

L’intérieur de la JL Bourg est la grosse révélation de ce début de préparation. Appelé à la dernière minute pour remplacer Johan Petro, retenu par les Seattle Sonics, Schmitt a séduit le sélectionneur par sa combativité et la finesse de son jeu offensif. Il manque par contre d’expérience et surtout de poids pour affronter les meilleurs intérieurs européens. Claude Bergeaud a néanmoins indiqué que le Burgien était désormais en concurrence directe avec le Choletais Claude Marquis pour le dernier poste d’intérieur. Façon de mettre la pression sur l’Antillais ? ou réel avènement ? Réponse dans une dizaine de jour.

Mam Diarra déjà condamné ?

Le dernier joueur "coupé" avant l’Euro devrait être, sauf surprise, Mamoutou Diarra. Le néo Chalonnais fait les frais de l’éclosion de Mickaël Gelabale. Monstrueux en défense, le Madrilène a également impressionné le sélectionneur par son mental et l’impact presque nul que peut avoir la pression sur lui. Pour sa première sélection face à la Belgique (victoire des Français 74-56), Gelabale aura été omniprésent dans le dernier quart, terminant la rencontre avec 10 points et 9 rebonds dont 6 offensifs.