lundi 14 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Equipe de France : Brillante et quasi qualifiée !

Equipe de France : Brillante et quasi qualifiée !

jeudi 28 novembre 2002, par Romain Luperini

La France a battu l’Estonie (93-73), au terme d’un match très disputé pendant les trois premiers quart-temps, mercredi au Mans en match comptant pour la 8e journée des qualifications de l’Euro-2003 dans le groupe D.

Ce succès n’assure pas encore mathématiquement la qualification française. Les deux prochains matches en janvier face à la Pologne et la Lettonie seront décisifs.

L’Estonie était la seule à avoir battu la France lors de la phase aller, en novembre 2001 (63-59). Les Bleus ont pris leur revanche.

La France croyait prendre un bon départ grâce à Florent Piétrus qui assurait le spectacle, enchaînant par exemple rebond et dunk (20-10, 6e). Mais c’était sans compter sur la bonne circulation de balle des Estoniens, qui faisaient apprécier leur adresse à trois points comme Kikerpill ou Muursepp (24-24 à la fin du premier quart-temps).

Florent Piétrus et Masingue, sous les panneaux, remettaient la France aux avant-postes (38-29, 14e). Mais les tricolores payaient leurs mauvais replacements et leurs pertes de balle. Muursepp n’en demandait pas tant pour faire étalage de sa classe, dans les tirs primés ou dos au panier (45-45, 17e). Diaw, joueur pugnace au style délié, permettait à la France d’arriver de justesse en tête à la mi-temps (50-48).

Puis l’incontournable Muursepp, aidé par Kriisa, le turbo estonien, replaçait son équipe en tête (53-58, 25e). Les Français, brouillons, se réveillaient enfin et se montraient plus agressifs en défense et Digbeu jouait les sauveurs à trois points (66-58 à la fin du troisième quart-temps).

Puis Florent Piétrus, et son sens du dunk, Digbeu, et son adresse de loin, donnaient un bol d’air à la France (73-60, 33e). D’autant que Muursepp sortait pour une 5e faute (33e).

Sans sa vedette, l’Estonie n’avait plus rien à opposer et Florent Piétrus enchantait le public sarthois avec ses derniers dunks rageurs (85-66, 33e). Et la France s’imposait largement (93-73).

France : Sciarra (1), Diaw (16), Digbeu (23), Foirest (4), Dioumassi (2), Evtimov (3), F. Piétrus (27), Masingue (17)

Estonie : Kriisa (8), Pehka (8), Tein (6), Parn (5), Kikerpill (9), Kangur (8), Metstak (6), Muursepp (21), Allingu (2)

Source : AFP