jeudi 14 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > Entretien avec T.TRAINEAU, M.MARY et B.SEIGNEUR

Entretien avec T.TRAINEAU, M.MARY et B.SEIGNEUR

vendredi 5 mars 2004, par Niko

Tony Traineau de St Sorlin-Lagnieu, Medhy Mary de Gries-Oberhoffen et Benoît Seigneur de Lille ont pas mal de points communs. Ces grands gaillards ont accepté de répondre à mes questions et de nous livrer leurs sentiments par rapport à leur première saison dans leur club respectif. En tout cas tous les trois font partie des très bons joueurs de N2. Les trois font plaisir à voir et sont les chouchous de leurs supporters. Découvrez-les !


- Tony Traineau

On parle beaucoup de toi depuis le début de la saison, autant de tes performances que de ta situation avec Blois. Les avis divergent, alors prêté ou muté ?

Muté - quand je suis parti de Blois c’étais pour un prêt, mais quand je suis arrivé à Lagnieu on m’a demandé si je voulais être muté. Je n’ai rien demandé à Blois à vrai dire, le club préférait que je sois muté car ça libérait la place pour un jeune en prêt. Mais vous savez s’ils veulent me récupérer ils pourront le faire, que ce soit prêté ou muté. Cependant je ne suis pas parti de Blois pour y revenir. Je ne me vois pas frapper à leur porte et leur demander de me reprendre, je n’en ai pas envie.

Est-ce que tu t’attendais à être aussi bien intégré par l’ASSL que ce soit dans le jeu ou en dehors du terrain ?

Quand tu arrives dans un nouveau club, tu ne peux pas savoir si ça va bien se passer ou mal se passer. Avant de signer, on m’avait dit que c’étais relax et qu’il n’y a pas de star dans l’équipe. L’ambiance est tranquille et ça aide. Ici la pression ça n’existe pas.

Quel regard portes-tu sur votre début de saison ?

En début de saison on a gagné tous nos matchs amicaux, inconsciemment on savait que ça allait être dur parce que généralement quand tu gagnes tous les matchs amicaux tu perds les matchs officiels. Alors pour nos premiers matchs on s’est accroché, les 4 victoires ça ne nous a pas enflammés car on connaissait notre valeur. Par contre la série de défaites nous a fait mal. Tu peux te mettre à douter, maintenant on a trouvé notre rythme et on est content de ce qu’on a faits.

Quels sont les objectifs fixés par le club ? Tes objectifs persos ?

On n’a pas de pression mais moralement ça ferait du bien qu’on passe la barre des 11 victoires car on serait quasiment assurés du maintien. Personnellement, quand je suis parti de Quimper mon seul objectif s’était de retrouver une forme physique et retrouver du temps de jeu. 15pts, 10 rebonds ça serait bien pour chaque match mais je veux surtout être plus complet.

Penses tu déjà à l’année prochaine ? Joueras tu à St Sorlin ?

Pour le moment je joue pour St Sorlin, j’ai toujours été très bien traité. Que ce soit par le président, l’entraîneur ou les joueurs. Ils ne m’ont jamais mis la pression et l’ambiance du club fait que je me sens bien.

Quels sont les joueurs ou/et équipes qui t’ont le plus impressionné ?

Koenig de Lille, Tadic de Dijon qui sont au-dessus du lot à l’intérieur. Mais il y a des bons joueurs un peu partout, dire qu’il y a des joueurs vraiment au-dessus du lot ça serait faux. Maintenant Dudouet et Robinson ils sont impressionnants. D’ailleurs Liévin mérite vraiment sa montée, il n’y a rien à dire. Occansey est aussi très bon. Le 4 de Mirecourt (Antoine) est pas mal, il bouge bien et il se bat, ça fait plaisir.

Quels sont tes « favoris » pour la descente ?

Coulommiers sûre, je crois que je ne me mouille pas. Mirecourt va réussir à se sauver, je pense. Après le reste franchement je ne sais pas, je ne vois pas. Le Mée sur son début de saison mérite de descendre mais il se sont repris.


- Mehdy Mary

Peux-tu me donner en quelques lignes ton parcours niveau basket ?

J’ai commencé le basket à l’âge de 10 ans à Paris. J’ai joué au PSG Racing jusqu’a mes 17 ans. J’ai quitté Paris pour les « Spacers de Toulouse » de 1997 à 1999 en espoir Pro A. Le club a cessé d’exister en 99, j’ai donc rejoins Roanne jusqu’en 2001 et évolué en Espoir et en Pro B. En 2001, je suis en fin de cursus espoir et prêté à Grenoble en NM2. L’objectif montée est en bonne voie, nous finissons 2ème en 01-02 mais le club, en proie à des difficultés financières, dépose le bilan puis disparaît 2 mois avant la fin de la saison 02-03. Me voilà à Gries…

Seule recrue Griesoise, a t-il été facile pour toi de t’adapter à ton équipe ? ta nouvelle vie ?

J’avais vécu une saison difficile et je suis arrivé ici heureux de trouver un club sain, équilibré et humain. Mon intégration s’est bien passé, le coach, Olivier Bady, est ouvert et à l’écoute, ça facilite les choses. C’est rare qu’un non-alsacien arrive ici mais les joueurs ont vu mon arrivée d’un bon œil. L’Alsace est une région où il y a une certaine qualité de vie même si mon objectif premier est sportif.

Quel regard portes tu sur votre début de saison ?

C’est la meilleure saison de l’histoire du club pour l’instant. L’an passé, l’équipe s’est maintenue sur le dernier match donc le regard est positif. On a fait de très bonnes prestations. On est capable de battre Liévin de 17pts chez nous et c’est pas rien… et de perdre à Coulommiers ce week-end. On a de grosse qualité de cœur dans cette équipe mais il faut gagner en rigueur et en constance.

Quels étaient tes objectifs personnels en début de saison ?

M’intégrer le plus rapidement possible à l’équipe, au club, à la vie alsacienne. C’est primordial de trouver vite ses repères pour se sentir à l’aise. Ensuite, apporter ma pierre à l’édifice, aider le club à créer une dynamique. Je ne viens pas pour tout chambouler, le groupe a bien vécu sans moi et je veux juste qu’il vive encore mieux avec moi. La victoire, ça resserre, surtout quand on joue devant 1.000 personnes à Gries. Je pense qu’on est reconnu individuellement à travers les résultats collectifs. Des points, des rebonds… ça n’a de valeur que dans le contexte de l’équipe. Mon objectif est et sera toujours d’apporter mes qualités pour gagner le samedi.

Quels sont les joueurs/équipes qui t’ont le + impressionné ?

Les joueurs :
- Dudouet de Liévin : il peut se créer son tir, faire jouer les autres, il a du cœur… bon joueur
- Moundy de Salins : c’est un roc !!! il est intelligent et agressif, il s’efface puis prend ses responsabilités
- Dauloir : sacré athlète, bonne main gauche
- Macquet : puissant, intense, des mains et en plus c’est mon pote !
Y en a d’autres (Seigneur, Citadelle, Pichierri, Robinson…) et j’ai pas encore joué Tadic.
Pour les équipes, c’est plus difficile car je suis nouveau dans la poule et que j’ai joué une seule fois plusieurs équipes. Mais bon, je dirai que Mâcon varie beaucoup les défenses et en N2, ça gêne. Liévin est au-dessus du reste. Lille joue bien au basket, les joueurs sont bien utilisés. Enfin, le plus impressionnant, c’est … Gries !

Si tu devais te projeter dans l’avenir, dans 2 ou 3 ans tu te vois joué à quel niveau ?

J’aimerai jouer en N1 car je pense que je pourrai y faire de bonnes choses. Le but, c’est pas d’y être vite mais d’y être bien, c’est une question de timing et d’opportunités. Ensuite, avec quelle équipe, bonne question. J’ai des contacts mais je ne partirai pas d’ici juste pour partir car je me sens bien à Gries. Mon objectif, il est sportif car le basket c’est beaucoup pour moi. Je suis un bon étudiant, je passe le BE1 cette année mais jouer, c’est un peu pourquoi je vis. J’essaie d’être cohérent, de pas me disperser ; je cherche un projet sur du long terme, un club qui veuille grandir et qui ont besoin d’un joueur de mon profil. Je pense que notre parcours donne des idées au président Roeckel et aux dirigeants ici mais il ne faut se tromper d’objectif, il reste 7 matchs et avant de penser à demain, il faut agir aujourd’hui.

Quels sont tes "favoris" pour la descente ?

On n’a peut-être relancé Coulommiers mais je n’y crois pas. Ensuite, c’est difficile, Denain a du physique, Mirecourt à du cœur, Le Mée a Nesmith et d’autres joueurs d’impact. Lyon a du potentiel… Y a 2 fauteuils pour 4 mais je respecte trop le jeu et les joueurs pour pronostiquer des situations qui peuvent être difficile à vivre pour les relégués.


- Benoît Seigneur

Peux-tu me donner en quelques lignes ton parcours niveau basket ?

J’ai commencé à7-8 ans en poussins. J’ai été formé à la SIG et prêté deux ans au WOWB pour évoluer en championnat de France minimes et cadet tout en évoluant en Equipe de France 79 pendant deux ans, avant d’intégrer le centre de formation de Strasbourg puis l’équipe pro (en tant que stagiaire). A 21 ans je pars en N1 à Autun puis deux saisons à Dijon en N2 avant de signer au LMB.

On a l’impression que Lille a payé le fait d’avoir trop communiquer sur ses ambitions. La pression mis sur vos épaules pour la montée n’a t-elle pas été trop forte ?

Tu sais, lorsque tu bâtis une équipe pour la montée avec un recrutement intéressant, des joueurs de grandes valeurs en place et un staff compétent, il est difficile de dire dans la presse que l’on va jouer le maintien tant vis à vis des politiques que des supporters. L’objectif a toujours été clair dans nos têtes, nous avions construit l’équipe pour monter mais notre manque d’expérience a fait le reste !!!. Maintenant nous préparons la saison prochaine. Annoncer ça dans la presse n’avait rien de scandaleux, c’est juste une façon de communiquer autour du club afin de séduire et de fidéliser les spectateurs. Ca a pu nous desservir contre les équipes de milieu de tableau qui affichait « match de gala » contre nous. Tout le monde voulait « taper » Lille.

Malgré la seconde place, quelle est l’ambiance dans le groupe ?

L’ambiance est bonne et nous continuons de travailler sereinement, nous gagnons les matches (+42 contre Salins et +13 à Mirecourt). Nous chantons après les victoires, c’est révélateur de l’ambiance qui règne au sein du groupe.

Quels étaient tes objectifs persos cette saison ?

Contrairement aux deux saisons précédentes à Dijon, je rentrais dans un vrai projet d’accession en N1 avec de bonnes structures, de bons outils de travail. Mon objectif individuel était donc de me mettre au service de l’équipe et de gagner. Je n’avais aucun objectif individuel quantifiable.

Penses tu avoir le niveau pour jouer plus haut ? N1 ? Pro B ?

On a le niveau de la division auquel on joue, j’espère qu’avec Lille j’aurai le niveau N1 !

Quels sont tes "favoris" pour la descente ?

Je ne sais pas si je pourrai qualifier ça de favoris, mais je crois que Coulommiers a déjà un pied en N3, Mirecourt aura du mal à se maintenir. Je crois que ça va batailler pour la troisième place, la saison est encore longue.

Quels sont les joueurs/équipes qui t’ont le plus impressionné ?

Paradoxalement, aucune équipe ne m’a impressionné, Liévin a "seulement" été constant tout au long de la saison, il mérite de monter puisqu’ils nous ont battus deux fois. Ensuite, il y a des équipes qui pratiquent du beau jeu comme Gries ou Prissé. Les individualités incontournables du championnat sont Koenig et Barbry de Lille puis Dudouet à Liévin.