samedi 29 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Encore une saison galère pour Cholet ?

Encore une saison galère pour Cholet ?

lundi 8 octobre 2012, par patnba

Remplacer des éléments comme DeMarcus Nelson, Patrick Christopher, Robert Dozier, Fabien Causeur, on l’a déjà seriné, n’est jamais facile. Tout comme essayer de prendre la place d’Erman Kunter. Il est apparu, en effet, samedi soir que les remplaçants ne sont pour l’instant pas à la hauteur. Et il s’en faut de beaucoup.

L’opposition proposée (Dijon) n’était pourtant pas de premier ordre. Si le premier quart-temps fut réussi (21-9), les limites choletaises sont apparues très vite. D’autant que Rudy Gobert, mal retombé, fut obligé de quitter ses partenaires avec une entorse à la clé. Et que Terrel Everett fut, d’après les propos du journal local, "transparent, sinon translucide", hors de condition. Edwin Ubiles, lui aussi, avec ses références, ne fut pas du tout au niveau qu’il avait montré sur certaines rencontres en préparation. Quant à Marcus Goree, assez discret aussi, aurait-il montré ses limites, son âge pouvant expliquer cela.

Des satisfactions quand même

Des satisfactions, il y en eut quand même. Et la première, qui ne devrait plus être là d’ailleurs (remplaçant de Romain Duport, qui doit reprendre lundi), Karim Souchu, qui a surpris en trouvant la mire à 3 points (3 sur 3 dans cet exercice) en première mi-temps. Il a en effet contribué à décrocher les Dijonnais. L’autre satisfaction vient de l’intérieur et se nomme Travon Bryant, assez consistant à la marque (17 points), un peu moins au rebond (seulement une prise).

Rudy Jomby, de son côté, a fait son match, mais a mangé quelques possessions (cinq pertes de balle), se montrant aussi trop gourmand à 3 points (seulement 2 sur 7).
Les Choletais eurent pourtant l’occasion de recoller en toute fin de match sur des lancers-francs de Goree, mais celui-ci rata l’opportunité, le dernier rebond qui aurait pu permettre d’égaliser échouant dans les mains dijonnaises.

Et maintenant ?

L’avenir s’annonce, sinon sombre, morose. Le meneur américain AJ Slaughter, opéré d’une appendicite, en a encore pour au moins quinze jours (?), Rudy Gobert va sûrement être arrêté aussi (même si sa cheville n’avait pas enflé), Everett doit retrouver une condition acceptable. Romain Duport va bien reprendre mais ne sera pas opérationnel tout de suite. Les Choletais s’apprêtent à vivre des semaines difficiles. C’est Orléans, prochain déplacement sur la liste, qui doit s’en frotter les mains.