dimanche 25 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > EDF : Les Bleus s’imposent aisément face au Sénégal

EDF : Les Bleus s’imposent aisément face au Sénégal

vendredi 21 juillet 2006, par Christophe Blandin

Première rencontre dans ce tournoi de Strasbourg pour les Bleus et première victoire. Les coéquipiers du nouveau capitaine Boris Diaw ont fait valoir leur défense et leur adresse longue distance pour remporter la rencontre sur le score de 95 à 58.

Dans un Hall Rhénus où la chaleur était difficilement supportable, la France disputait donc son premier match de ce tournoi de Strasbourg face à une sélection du Sénégal privée de quelques uns de ses joueurs majeurs. Pour débuter la rencontre, Claude Bergeaud choisissait d’aligner le 5 de départ suivant : Parker - M. Pietrus - Gelabale - Diaw - Weis. C’est la sélection africaine qui ouvrait le score grâce à son géant Mamadou N’Diaye. La France répliquait de suite grâce à des lancers de Gelabale avant de voir Diaw inscrire 2 points. Ce premier quart-temps était très offensif, les Bleus ne parvenant pas à stopper les offensives sénégalaises. En attaque, les joueurs de Bergeaud manquaient de rythme, ceci pouvant aussi s’expliquer par les nombreuses rotations effectuées par l’ancien coach villeurbannais. Si bien que durant l’essentiel de ce 1er quart-temps, les partenaires de Babacar Cissé étaient en tête. Ce même Cissé se montrait impeccable à la mène et était bien aidé par l’ailier dijonnais Maleye N’Doye lui aussi à 100 %. Après 10 minutes de jeu, les joueurs du nouvel entraîneur Moustapha Gaye comptaient ainsi 3 pts d’avance (22-25).

Dans la 2ème période, les hommes de Claude Bergeaud augmentaient leur intensité défensive. Le sénégalais Mamadou Diouf inscrivait les 2 premiers points de la période mais, après 2 pertes de balles de Petro, les Français infligeaient un 10-0 à leur adversaire pour prendre l’avantage au tableau d’affichage (32-27). Les coéquipiers du capitaine Boris Diaw retrouvaient de l’adresse, notamment Diarra et Diaw auteurs coup sur coup de 2 paniers primés. C’est une nouvelle fois Diouf qui marquait côté sénégalais pour stopper la série. L’écart se stabilisait ensuite autour des 4 pts en faveur des Bleus qui rejoignaient ainsi les vestiaires sur le score de 41 à 37.

Au retour des vestiaires, la sélection tricolore conservait son intensité défensive et les Français creusaient un écart conséquent dans ce 3ème quart-temps grâce à leur défense mais aussi une adresse longue distance toujours présente. Pour son premier match depuis sa signature aux Sonics, Mickaël Gelabale montrait rapidement qu’il avait retrouvé son niveau de l’été dernier et inscrivait notamment 2 paniers derrière les 6,25m. Mais il n’était pas le seul à briller dans ce domaine puisque successivement Parker, Jeanneau et enfin Diarra l’imitaient à 3 pts. A l’issue du 3ème quart-temps, le trou était donc fait en faveur des Bleus : 66-50.

Dans la dernière période, les Bleus pouvaient dérouler face à une formation du Sénégal qui avait nettement baissé d’intensité durant cette 2ème mi-temps. Ronny Turiaf marquait des points dans l’esprit du sélectionneur en montrant beaucoup d’envie et en parvenant à conclure quelques actions "in the paint". La fin de match ressemblait à un All Star Game, les Français multipliant les dunks. Tony Parker envoyait ainsi Florent Piétrus dans les airs pour un dunk arrière qui mettait un terme à cette rencontre sur le score de 95 à 58.