mercredi 22 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > EDF : La désillusion face au Liban...

EDF : La désillusion face au Liban...

mercredi 23 août 2006

Battu de 47 points par la Serbie il y a deux jours, grand favori pour la place de dernier du groupe A, le Liban a créé la plus grosse surprise de ce championnat du Monde, une des plus grosses de l’histoire de la FIBA. Et la France a écrit une ligne de son histoire digne de la demi finale de l’Euro suédois voire pire. L’équipe de France n’a pas joué une demi finale, juste un match qui pouvait l’assurer la qualification pour les huitièmes de finale contre le Liban, 26e mondial du classement FIBA, et la France a perdu...

JPEG - 33 ko
Diarra et les Bleus cèdent...

Il reste 6 secondes à jouer dans le match des extrêmes entre la France et le Liban. Si le sport était prévisible, le score aurait du pencher très largement en faveur de la France. Mais le sport et, en particulier, le basket n’est pas prévisible et l’heureux chanceux qui a parié pour le Liban est à l’heure d’aujourd’hui un heureux riche.
Il reste donc 6 secondes, Boris Diaw à deux lancers francs et la France perd de deux points. Un sur deux, Foirest qui hérite du dernier ballon que Gélabale a chipé au rebond offensif, rate le shoot. La France, qui était menée de 13 points à la mi-temps, n’a jamais été dans le match. 3/26 derrière l’arc. Une tonne de shoots ratés à droite de la tête de raquette. 74 points encaissés alors que l’Argentine s’était arrêté à 70. Des joueurs NBA bloqués à deux points- Piétrus et Petro - un demi sursaut d’orgueil dans le 3e quart gagné 19-10. Bref un match pathétique. Une défaite ridicule qui aura des répercussions sur la suite de la compétition.

Déconvenue synonyme de billet retour pour la France ou déclic qui permettra aux hommes de Claude Bergeaud de se présenter aux portes du tableau final remontés et motivés ? Très franchement le doute sur la deuxième option est logiquement très grand. Mais après tout, l’équipe de France junior, fraîchement sacrée championnat d’Europe, a bien perdu contre l’Islande en poule. Et on l’a dit juste avant, le basket est imprévisible alors relativisons cette honteuse défaite et laissons les douze bleus passer à autre chose, c’est-à-dire le match de demain face au Venezuela, autre match des extrêmes où il ne faudra pas faire de blague, mais bon il faut se mettre dans la tête qu’avec cette équipe de France, tout peut arriver.

Un dernier mot sur les vainqueurs. Une victoire comme ça, si elle est relayée dans leur pays ravagé par la guerre, pourrait remonter un tout petit peu le moral d’une population tout entière. Quant aux joueurs, ils garderont sans doute un souvenir magnifique de cette victoire et auront participé à la médiatisation du basket libanais. Qui connaissait El Khatib (29 points) avant aujourd’hui ? En 2003, il était tout proche des Los Angeles Clippers. Aujourd’hui il a humilié les 12 joueurs français mais aussi tout les supporters de l’équipe de France.