vendredi 18 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > EDF : Echauffement alsacien pour les Bleus

EDF : Echauffement alsacien pour les Bleus

vendredi 24 juillet 2009, par Christophe Blandin

Opposée à l’Autriche, la France s’est logiquement imposée dans les grandes largeurs : 98 à 57. L’entraîneur Vincent Collet a pu tester l’ensemble de ses joueurs (Gomis, Diarra et Traoré étaient au repos ce soir) mais a dû déplorer la blessure de Tony Parker (béquille à la cuisse droite) au début du 2ème quart-temps. Parmi les satisfactions de la soirée, on retiendra la belle production de Joakim Noah pour sa première sélection chez les Bleus, l’agressivité offensive dans la raquette de Johan Pétro mais également l’apport précieux dans les tirs longue distance de Nando De Colo. Il reste encore cependant bien du travail aux coéquipiers de Boris Diaw, notamment sur le plan offensif pour dérouler plus naturellement les systèmes mis au point par le staff tricolore.

Pour l’entrée de la France dans ce tournoi de Strasbourg face à une sélection autrichienne de faible niveau, le sélectionneur Vincent Collet opte pour pour le cinq majeur suivant : Parker - Batum - Diaw - Piétrus - Turiaf. Dès le début de la rencontre, on sent les Bleus appliqués, essayant de répéter leurs gammes, de développer leurs systèmes travaillés durant la première semaine de préparation à Vichy. Mais il manque parfois de l’efficacité à la finition à l’image de ce lay-up trop court de Tony Parker. Malgré tout, c’est la France qui creuse un premier petit break (12-5) à la faveur de 3 accélérations de son meneur titulaire. La fin du premier quart-temps permet aux Bleus de proposer du jeu rapide et de compter 10 pts d’avance au terme du 1er quart-temps (22-12). Joueur le plus applaudi lors de la présentation des équipes, Joakim Noah est notamment à la conclusion très aérienne d’un alley hoop servi par Yannick Bokolo.

L’avantage des Français prend encore de l’ampleur à l’entame du 2ème quart-temps avec un 6-0 encaissé par les Autrichiens avant que Stazic, passé par le CSP Limoges, ne vienne stopper cette belle série des locaux. Petit moment d’inquiétude avec la sortie d’un Tony Parker boitillant après 2 minutes de jeu, il rejoint les vestiaires pour être soigné avant de faire son retour sur le banc quelques minutes plus tard. Limités en taille, les Autrichiens subissent dans la raquette d’autant plus quand Vincent Collet choisit d’aligner ensemble les deux tours Pétro et Ajinca. Les joueurs du coach Nedeljko Asceric (lui aussi un ancien de notre Pro A) pratiquent par intermittence la zone ce qui permet aux Français de travailler leur point faible et aussi à Nando De Colo de se mettre en évidence en enchaînant les paniers derrière l’arc et en se montrant lucide à la mène. Autre satisfaction côté français, la belle agressivité offensive dans la raquette de Johan Pétro (10 pts) comme le lui avait demandé Vincent Collet. En défense, les Bleus sont bien en place et n’encaissent que 9 points dans cette 2ème période, certes face à une formation de seconde zone. A la pause, les Français ont déjà tué tout suspense : 55 - 21.

Le rythme se ralentit alors très nettement durant la seconde mi-temps, plongeant les spectateurs strasbourgeois dans un profond sommeil tout juste stoppé par quelques actions d’éclat. Globalement, les Bleus sont nettement moins en réussite, laissent échapper des points sur la ligne des lancers-francs (encore une faiblesse récurrente) et Vincent Collet peut alors se dire qu’il reste encore beaucoup de travail à produire pour obtenir un jeu offensif plus cohérent. Depuis sa sortie au cours du 2ème quart-temps, Tony Parker n’est plus réapparu sur le terrain, restant au bout du banc. Malgré tout, le staff français tente des choses en essayant par exemple Florent Piétrus sur le poste 3 ou encore en alignant ensemble Noah et Pétro dans la raquette. Les Tricolores n’atteignent finalement pas les 100 pts, score final : 98 à 57.