jeudi 21 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Eurocup > Coupe ULEB : Cholet quitte l’Europe par la petite porte

Coupe ULEB : Cholet quitte l’Europe par la petite porte

mercredi 21 janvier 2004, par patnba

Vilnius a donné une véritable leçon de basket à son adversaire choletais au cours d’une rencontre à sens unique. Impressionnants de bout en bout, les Lituaniens ont mangé des Maugeois, privés de Lyday, en panne d’inspiration comme de réussite. Le sort en est presque jeté. Les Choletais devront sûrement en rester là de leur saison européenne…

L’absence de Terrell Lyday aura-t-elle pesé sur l’issue de la rencontre ? Le meneur a manqué, c’est sûr, vu les remontées hésitantes des remplaçants (Ferchaud et Malet). Mais il y eut aussi un manque flagrant de combativité quand on voit le nombre élevé de deuxièmes chances échues aux Lituaniens. De fait, c’est certain, la pression était dans le camp choletais. On sentait les joueurs d’Ermann Kunter fébriles. Pourtant, son premier quart-temps fut bien le seul à faire illusion. Sur le qui-vive, les deux formations se sont observées durant des premières minutes bien pâles techniquement mais plutôt spectaculaires, à l’image d’un Fletcher, plein d’envie mais pas toujours adroit (8-7, puis 10-9, 5’). Marquis, impérial au rebond, et Bilba, malheureusement économisé hier, contribuant à rendre Vilnius un peu plus maladroit qu’à l’accoutumée.

Lucas intenable

Mais on pressentait que l’équilibre serait fragile, que la multiplication des balles perdues ainsi que des tirs ratés allaient se payer cash face à des Lituaniens en rodage. Aaron Lucas, prenant les commandes d’un groupe jusqu’ici attentiste, s’est improvisé bourreau des Choletais en quelques minutes. Le petit Américain bondissant a imposé à son adversaire et à ses partenaires une superbe accélération. Alors que l’équipe des Mauges menait sa petite barque d’un point (23-22, 16’), Lucas a changé la donne à lui seul (23-41), passant six points et cinq passes décisives en quatre minutes. A la mi-temps, la décision semblait faite.
Deron Hayes et Fletcher se chargèrent de faire illusion dans un troisième quart-temps un peu plus convaincant (41-48, 27’), mais sous contrôle ferme de son adversaire. Les Lituaniens devaient concéder un peu de terrain, mais en remettaient une couche sous l’impulsion du trio Siskauskas-Lucas-Simpkins (50-69, 37’) avec force dunks et passes millimétrées. Une ultime performance qui contrastait un peu sévèrement avec l’impuissance et la maladresse choletaise (1 tir réussi sur 16 à trois points ! !). Une vraie leçon européenne.

Lyday, le meneur de jeu choletais, comme prévu, n’a pas joué une seule minute hier face à Vilnius. Une absence qui a énormément déçu, c’est un euphémisme, Erman Kunter, qui souhaitait l’aligner. L’Américain se plaint d’une douleur à la cheville que ne révèle aucun diagnostic médical.

La fiche technique

Cholet-basket - Lietuvos Rytas Vilinius : 52-76

Quarts-temps : (19-18, 4-23, 18-9, 11-26)

- CHOLET-BASKET : 21 paniers sur 61 tirs (34 %) dont 1 sur 16 à 3 points ; 9 LF sur 12, 37 rebonds, 11 passes décisives, 2 contres, 16 balles perdues, 19 fautes.

Marquis (12), Deron Hayes (10), Ferchaud (4), Gelabale (4), Bilba (8), Fletcher (8), Malet (3), Desroses (2) Akpomedah (1).

- LIETUVOS RYTAS VILINIUS : 28 paniers sur 59 tirs (47 %) dont 7 sur 19 à trois points. 13 LF sur 17, 38 rebonds, 1 contre, 18 passes décisives, 15 balles perdues, 15 fautes.

Slezas (8), Javtokas (2), Lucas (14), Siskauskas (18), Simpkins (13), Lukauskis (1), Delininkaitis (2), Goljovic (2), Cukinas (5), Kuzminskas, (4), Jasaitis (7).

Spectateurs : 3 500.

Résultats et classements

- Sopot - Brighton : 88-76
- Ionikos - Split : 97-91 (AP)

1. Sopot et Vilnius, 7 victoires, 2 défaites ;

3. Cholet, 4 et 5 ;

4. Brighton, Ionikos et Split, 3 et 6.