dimanche 25 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Eurocup > Coupe ULEB : Cholet éliminé la tête haute (112-103 A 2 P)

Coupe ULEB : Cholet éliminé la tête haute (112-103 A 2 P)

mercredi 28 janvier 2004, par patnba

La cause était presque entendue après la défaite à Vilnius, la semaine dernière, mais les Choletais voulaient mettre un point d’honneur à terminer honorablement cette compétition. Mais ils ont dû s’incliner à nouveau après un match dont le profil fut plus convaincant que les dernières prestations.

Comme en témoigne la double prolongation, mardi soir à Brighton, les Choletais ne voulaient pas quitter la Coupe Uleb sans résister. C’est sur le score offensif s’il en est de 112-103 et après deux prolongations que les Choletais se sont rendus.

Parti avec un cinq très rajeuni (Malet, Ferchaud, Marquis, Akpomedah, Gélabale), les Maugeois offraient un visage autrement plus avenant que ces derniers temps. Peu impressionné, le cinq choletais débutait par un 10-0 du plus bel effet qui laissait les Anglais de Brighton dans les starting-blocks (10-2, 2’). Bonne circulation de balle, défense digne de ce nom. Mais les choses se compliquèrent quand les Britanniques resserrèrent leur défense et partirent à l’assaut du panier adverse. Avec un Warren expert en pénétration, Brighton trouva les failles pour attaquer le panier choletais (19-18, 10’).

Au terme d’un second quart où les Choletais alternèrent encore le moins bon, comme ce rebond offensif de Siemon au milieu de trois Maugeois, et le bon, à l’image de ce dunk dos au panier de Gélabale, les deux équipes étaient toujours à égalité, Brighton connaissant aussi de fortes chutes de tension en terme d’adresse (34-34, 20’). Et la victoire hésitait toujours à l’issue du troisième acte malgré le 9-0 passé par les Bears britanniques (46-39, 24’). Si CB ne pouvait compter sur la mobilité en défense de Fletcher, il eut toutefois recours à sa vaillance en attaque pour combler l’écart (52-51, 29’) et même passer devant via la doublette Hayes-Gélabale (52-55, 30’).

Il fallut deux prolongations !

Les Maugeois profitaient de cet élan pour prendre leurs aises à l’entame de la dernière ligne droite. Retrouvant vitesse et précision, ils trouvèrent en Ferchaud et Gélabale les hommes qui permirent cette échappée (54-62, 34’) malgré la présence de Duck et Warren, les deux piliers anglais, et le rapproché opéré (66-69, 37’) une première fois. Le second, alors que CB avait repris ses distances (71-77, 39’), sonna l’heure de la prolongation sur cette faute de Gélabale qui donna trois lancers, réussis, à un Duck intenable. Tout était à refaire (81-81), sans Ferchaud (entorse de la cheville). La première ne suffisant pas à décanter la situation (93-93).

La seconde fut bien plus limpide. Williams et ce diable de Duck donnèrent le ton sur deux tirs primés (99-93, 46’). L’affaire était entendue malgré les quatre joueurs éliminés côté anglais (Siemon, Alleyne, Warren et Phillips). Cholet se consolera en ayant renoué, en termes de défense et d’agressivité, avec un meilleur visage. "Beaucoup de choses sont positives malgré la défaite, confirmait Erman Künter. On a été bien présents. On baisse un peu de régime en fin de quatrième quart et on perd trop de balles, mais le point noir c’est la blessure de Cédric Ferchaud qui s’ajoute à celle de Lyday."

La fiche technique

Brighton - Cholet : 112-103 (19-18, 15-16, 18-21, 29-26, 12-12, 19-10). 900 spectateurs.

- Brighton : 38 tirs réussis sur 93 (41,4%) dont 9 sur 34 à 3 pts, 27 LF sur 39, 47 rebonds, 15 passes, 16 balles perdues, 35 fautes.

Duck 49, Alleyne 4, Brown 8, Warren 23, Phillips 8, puis Williams 9, Siemon 10, Frederick 1.

- Cholet : 34 tirs réussis sur 69 (49%) dont 6 sur 22 à 3 pts, 29 LF sur 46, 52 rebonds, 20 passes, 25 balles perdues, 29 fautes.

Malet 7, Ferchaud 11, Marquis 14, Akpomedah 6, Gélabale 19, puis Bilba 4, Hayes 18, Fletcher 24.