mercredi 28 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Compte-rendu de la 26ème journée

Compte-rendu de la 26ème journée

dimanche 6 avril 2014, par Eric Deshayes

Limoges, Strabourg et Le Mans ont pris les commandes du championnat, suite à leurs succès respectifs sur Gravelines, Nanterre et Nancy. Le BCM a bien résisté mais le duo Boungou Colo/Moerman, couplé à une grosse défense du CSP dans les dernières minutes, a permis à Beaublanc de vibrer de nouveau. La mauvaise opération est pour Nanterre, défait dans sa salle par la SIG, et donc la qualification pour la phase finale est fortement compromise. Quant au MSB, il s’est montré conquérant dans la salle du SLUC, où il n’est jamais facile de s’imposer. Dijon et le Paris Levallois, revenu bredouilles d’Orléans et de Cholet, sont désormais à une longueur de la 1ère place et toujours pas assurés de participer aux plays-offs. Dans la bataille pour le maintien, la bonne opération est pour le Havre, vainqueur surprise de Chalon/Saône, grâce à un premier quart temps de feu. Le STB prend une victoire d’avance sur Roanne et 2 sur Antibes. Les 2 derniers du classement ont été tout près du succès, mais ont finalement cédé en prolongation sur les parquets de Pau et Villeurbanne...

Photo : Nobel Boungou Colo par Tuan Nguyen

- Le top stats de la dernière journée de ProA
- Le top stats de la saison de ProA
- Le classement de la ProA

Meilleure évaluation de la journée : Antoine Diot (33)
Meilleur marqueur de la journée : D.J. Strawberry (33 pts)
Meilleur rebondeur de la journée : Ousmane Camara (14 rbs)
Meilleur passeur de la journée : Antoine Diot (12 pds)

Nancy 62 - 68 Le Mans

C’est l’une des performances de la journée... Le Mans conforte sa place de co-leader après ce succès à Nancy. Le SLUC s’est montré moins fringuant qu’à l’accoutumé devant ces supporters, notamment sa paire américaine Harris-Nichols, qui ont arrosé allègrement sans succès le panier (7/30 en cumulé aux shoots pour eux). Alors qu’ils avaient débuté la rencontre sur de bonnes bases (35-27 à la mi-temps), avec notamment un Florent Pietrus ultra présent (7 pts, 12 rebonds et 5 passes), les lorrains ont marqué le coup, encaissant un 18-0 au retour des vestiaires. Randal Falker, diminué par une blessure, a été moins dominateur sous le cercle (8 pts et 5 rebonds en 33 minutes). Lui et ses coéquipiers ont subi le réveil des manceaux, orchestré par Dashaun Wood (21 pts) et JP Batista (12 points). Mais c’est surtout la prestation de Charles Kahudi qu’il faut mettre en exergue. L’international français, toujours aussi agressif en défense, a montré la voie a ses coéquipiers (12 pts et 9 rebonds)...

Meilleure évaluation : Florent Piétrus (22)
Meilleur marqueur : DaShaun Wood (21 pts)
Meilleur rebondeur : Florent Piétrus (12 rbs)
Meilleur passeur : Randal Falker (5 pds)

- Les statistiques complètes du match

Nanterre 89 - 93 Strasbourg

On a assisté en ce lundi soir à un match de grande qualité, dans ce remake de la finale 2013. Les 2 équipes ont ainsi shooté avec de gros pourcentages : 57 % aux tirs dont 17/32 à 3 points pour Nanterre et 59 % pour la SIG, dont 10/20 derrière l’arc. Bref, les artilleurs s’en sont donnés à cœur joie. Les champions de France ont rapidement pris les devants au tableau d’affichage, portés par Trenton Meacham (22 pts, 5 /7 aux tirs primé, 6 passes) et Gladyr (17 pts). Mais les strasbourgeois, un moment menés de 11 points, n’ont jamais lâchés, vont faire un match de trainards et accélérer dans le dernier quart. Vincent collet va s’appuyer sur sa French Connection : Antoine Diot (21 pts et 12 passes), et Romain Duport (18 pts, 5 rebonds), qui tournent respectivement à 27 et 19 d’évaluation moyenne sur leurs 4 dernières sorties, mais également Toupane, Leloup, et Lacombe, décisifs dans le retour de leur équipe. Au final, Pascal Donnadieu pourra quand même regretter le déchet de ses joueurs aux lancers francs (6/14 dans l’exercice contre 17/18 à son adversaire)...

Meilleure évaluation : Antoine Diot (33)
Meilleur marqueur : Trenton Meacham (22 pts)
Meilleur rebondeur : Johan Passave-Ducteil (6 rbs)
Meilleur passeur : Antoine Diot (12 pds)

- Les statistiques complètes du match

Cholet 68 - 64 Paris-Levallois

Cholet sort vainqueur d’un match qui ne restera pas dans les annales... Les 2 équipes ont en effet fait preuve d’une insigne maladresse, d’autant plus étonnante que le CB et le PL faisaient partie des plus adroites de Pro A. Dans ce concours de shoots ratés, Paris a été le "roi" : mis à part Blake Schilb, auteur de 21 pts à 8/13 et 8 rebonds, ses partenaires ont tourné à 30 % de réussite dont 4/20 à 3 points... mais 12/12 aux lancers francs ! Certes, les parisiens se sont goinfrés de rebonds (42 aux rebonds dont 14 offensifs) mais cela restera insuffisant pour déborder en fin de match les choletais (6-3 pour le CB dans les 2 dernières minutes). Sans être extraordinaire, les joueurs des Mauges, amputés de 2 de leurs éléments partis dans la semaine (Lamine Kante et Torey Thomas), ont assuré l’essentiel, portés par leurs américains Lamayn Wilson (17 pts), Eric Chatfield (15 pts) et Justin Burell (7 pts et 8 rebonds).

Meilleure évaluation : Blake Schilb (26)
Meilleur marqueur : Blake Schilb (21 pts)
Meilleur rebondeur : Rudy Jomby (9 rbs)
Meilleur passeur : Daniel Ewing (5 pds)

- Les statistiques complètes du match

Le Havre 86 - 69 Chalon

4ème succès consécutif pour Le Havre à domicile, aussi solide dans sa salle que triste hors de ses bases (aucun succès à l’extérieur). Face à l’équipe en forme du moment, les normands ont fait preuve d’une remarquable animation collective : 10 joueurs ont marqué au moins 1 panier (15 pts pour Nick Minnerath, 12 pts chacun pour Anderson et Brown), 18 passes décisives, le tout agrémenté d’une belle réussite derrière l’arc (13/30). Dans un match haché où ribambelles de fautes et de lancers ont été sifflés, avec d’ailleurs un beau pourcentage au LF de chaque côté (15/18 pour le STB, 26/31 pour Chalon), le Havre a fait la différence dès l’entame (28-10 après 10 minutes). Sans doute un peu émoussés physiquement comme l’a indiqué coach JDC après la rencontre, les chalonnais ont couru en vain après la marque, affichant notamment un vilain 3/17 aux tirs primés. Les tauliers pas dans le coup (9 pts à 3/11 pour Kris Joseph, 4 pts à 1/6 pour Slaughter), seul les meneurs sont sortis du lot (24 pts pour le duo Walker/ Tchicamboud dont 15 sur lancers)...

Meilleure évaluation : Bangaly Fofana (17)
Meilleur marqueur : Nick Minnerath (15 pts)
Meilleur rebondeur : Clint Capela (11 rbs)
Meilleur passeur : Cedrick Banks (7 pds)

- Les statistiques complètes du match

Limoges 61 - 54 Gravelines

Que ce fut dur ! Le CSP a eu toute les peines du monde à se débarrasser de solides nordistes. L’agressivité défensive des 2 équipes a clairement pesé sur les débats, chacune rivalisant de mauvais choix offensifs en tout genre (33 % de réussite aux shoots pour Limoges, 30 % pour le BCM). Les gravelinois ont mené les débats dans les 2ème et 3ème quart temps, grâce entre autres à Abdou Mbaye (13 pts). Mais le fait de la rencontre reste incontestablement la domination des intérieurs du CSP. Ainsi, les 2 pivots de Gravelines Camara et Lewis terminent la partie avec 9 pts cumulés, à 3/24 aux shoots !! Cela situe la grosse prestation en défense de JK Edwards, Johan Petro et Adrien Moerman, par ailleurs auteur de 14 pts et 12 rebonds. Mené 40 à 45 à l’entame du dernier quart, le CSP va faire basculer la rencontre en sa faveur en bloquant l’accès à son cercle, ce qui provoquera des balles de contre- attaque pour Joseph Gomis et surtout Boungou Colo, une nouvelle fois énorme (25 pts à 9/18 et 9 rebonds). Petit bémol pour Limoges, Taurean Green, déjà critiqué par son coach dans la semaine pour son manque d’implication, est passé encore au travers (- 1 d’éval. en 17 minutes).

Meilleure évaluation : Nobel Boungou-Colo (26)
Meilleur marqueur : Nobel Boungou-Colo (25 pts)
Meilleur rebondeur : Ousmane Camara (14 rbs)
Meilleur passeur : Joseph Gomis (5 pds)

- Les statistiques complètes du match

Orléans 76 - 60 Dijon

Bonne opération pour l’OLB avec ce succès sur la JDA, qui a décidément bien des difficultés loin de la Bourgogne... Pour une fois, ce ne sont pas les shooteurs maison d’Orléans qui se sont mis en évidence, même si Brian Greene a été déterminant (16 pts, 6 rebonds). Ainsi, avec 5/13 à 3 points, les locaux ont été loin de leurs standards habituels (plus de 10 triples réussis en moyenne par match sur la saison). Non, l’homme du match est venu de la raquette, en l’occurrence Terence Dials qui, avec 22 pts à 9/11, signe sa plus belle performance offensive sur l’exercice 2013-2014. A la mi-temps, l’écart de 6 points en faveur de l’OLB était du en grande partie à la prestation du pivot : 18 pts inscrits sur les 36 de son équipe. Au retour des vestiaires, la différence s’accentuera, Mykal Ryley (11 pts à 3/11) et André Harris (12 pts à 5/15) démontrant les limites d’un effectif invincible dans sa salle mais aphone offensivement hors de ses bases (63 pts inscrits en moyenne à l’extérieur, plus mauvaise équipe de la ligue)...

Meilleure évaluation : Terence Dials (19)
Meilleur marqueur : Terence Dials (22 pts)
Meilleur rebondeur : Mamoutou Diarra (7 rbs)
Meilleur passeur : Kyle McAlarney (4 pds)

- Les statistiques complètes du match

ASVEL 73 - 72 Antibes

5... c’est le nombre de points marqués par Antibes dans le 4ème quart temps plus la prolongation, soit en 15 minutes...Cette disette offensive aura couté cher aux Sharks, eux qui ont mené de 10 points avant donc de s’effondrer. Will Solomon (18 pts) et Tim Blue (9 pts, 5 rebonds et 5 passes) ont été précieux, tout comme Shaun Fein (12 pts en 16 minutes) et De Jong (11 pts) mais c’est Kennedy Winston qui a eu la balle de match pour Antibes. Sur la dernière action d’une prolongation famélique (2-1 au score, une claquette de Uche Nsonwu et 1 lancer de Blue), l’ailier US des Sharks, en délicatesse avec son shoot (5/16 en 41 minutes) a vu sa tentative échouée sur l’arceau. Les villeurbannais peuvent souffler car, malgré une large domination aux rebonds (44 prises à 28), ils ont été bien dispendieux (16 balles perdues contre 7 aux Sharks). Amara Sy et Uche , 29 pts et 16 rebonds à eux deux, ont su maintenir les leurs à flots, tandis qu’ Edwin Jackson (18 pts) et Chris Wright (15 pts, 6 rebonds et 4 passes), furent déterminants dans le retour de l’ASVEL dans la 4ème période.

Meilleure évaluation : Amara Sy (20)
Meilleur marqueur : Edwin Jackson (18 pts)
Meilleur rebondeur : Uche Nsonwu-Amadi (11 rbs)
Meilleur passeur : Tim Blue (5 pds)

- Les statistiques complètes du match

Pau-Orthez 86 - 80 Roanne

Le sort d’un match dépend décidemment de bien peu de choses... 77-75 pour Pau, 6 secondes à jouer, 2 lancers pour le pivot béarnais Nivins, et 2 échecs. Rebond pour Roanne, balle à Sangaré dans le corner, qui shoote à longue distance, et ...ficelle. Les roannais, persuadés qu’il s’agit d’un triple, fête le succès, sauf qu’après visionnage vidéo, les arbitres confirment que le meneur a mordu la ligne à 3 points. Dur pour les joueurs de la Loire, d’autant plus que ceux-ci vont complètement ratés la prolongation. Jusque là, chaque équipe avait eu sa période. Pau a dominé les 2 premiers quarts temps, avec notamment un DJ Strawberry qui a pris feu (33 pts, 5/10 à 3 points, 10/12 aux lancers). Malheureusement pour lui, les autres béarnais ont été maladroits (41 % de réussite pour les 9 autres palois entrés en jeu). La Chorale, bien plus agressive en défense, en a profité pour recoller au score, malgré un Kim English hors du coup (- 4 d’évaluation, 1/9 aux shoots). Mais Amagou (24 pts), qui revient son meilleur niveau, Green (18 pts en 21 minutes) ou Samnick (14 pts, 5 rebonds) ne pourront offrir à leur club une victoire qui aurait pourtant été essentielle...

Meilleure évaluation : D.J. Strawberry (24)
Meilleur marqueur : D.J. Strawberry (33 pts)
Meilleur rebondeur : William Gradit (10 rbs)
Meilleur passeur : David Denave (4 pds)

- Les statistiques complètes du match

Prochaine journée de ProA :

- Chalon - Nancy
- Dijon - Limoges
- Gravelines - Cholet
- Le Mans - Le Havre
- Roanne - Nanterre
- Strasbourg - Orléans
- Antibes - Pau-Orthez
- Paris-Levallois - ASVEL