jeudi 30 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Cholet a-t-il enfin trouvé l’alchimie ?

Cholet a-t-il enfin trouvé l’alchimie ?

lundi 17 septembre 2012, par patnba

Perdre autant de joueurs et un entraîneur en plus est toujours difficile à gérer. Reconstruire une équipe compétitive relève de l’exploit. Mais, Cholet, après quelques tâtonnements, semble sur la bonne voie.

Après les départs de Fabien Causeur, Patrick Christopher, DeMarcus Nelson, Robert Dozier, William Gradit et du coach Erman Kunter, Cholet a dû reconstruire.

Avec les joueurs restés au club, Luc-Arthur Vebobe, Carl Ona Embo, Romain Duport et Rudy Gobert, le club du Maine-et-Loire s’est attelé à la tâche. Sont arrivés Jean-Manuel Sousa (entraîneur), Rudy Jomby (ex-Gravelines), AJ Slaughter (deuxième expérience en Europe après la Belgique), Marcus Goree (un baroudeur, qui a joué un peu partout en Europe et surtout dans des bons clubs, mais il a plus de 30 ans), Ben Uzoh (deux expériences en NBA), Anthony Mason Jr. (le fils du joueur qui fit les beaux jours des Knicks en NBA).

Après plusieurs matches de préparation (huit en tout), le bilan est assez faible (3 victoires, 5 défaites). Mais une lueur d’espoir est apparue depuis quelques jours : après avoir décroché leur première victoire au tournoi de Sablé face à Nanterre, ils se sont inclinés de nouveau au Pro Stars Pays de la Loire face à Paris et Gravelines. Samedi matin, pour le match de classement, ils ont disposé du champion de France en titre, Chalon-sur-Saône (démotivé ?). Mais, surtout, ils ont réalisé une vraie perf pour l’inauguration du Vendéspace à La Roche-sur-Yon dimanche : ils ont défait le Vitoria de leur ancien joueur Fabien Causeur et de Dusko Ivanovic par la plus petite des marges. Une vraie perf, même s’il s’agit d’une rencontre amicale.

Edwin UbilesQuelle transformation en quelques jours. Parmi les satisfactions pour l’instant : le meneur AJ Slaughter, malgré une blessure samedi matin, devrait faire partie de l’effectif. La bonne surprise est Edwin Ubiles (photo), arrivé la semaine dernière (en remplacement d’Anthony Mason Jr qui n’a pas souhaité donner suite) et qui a fait deux bonnes partie samedi et dimanche. Il a tenu son équipe à bout de bras face aux Basques. Carl Ona Embo, qui remplaçait Slaughter, blessé, a lui aussi bien tenu sa partie. Les autres satisfactions : Goree solide malgré une adresse un peu suspecte, Rudy Gobert (rebond et points), Rudy Jomby, Claude Marquis (un retour, peut-être le pivot attendu).

Une déception, Ben Uzoh

Bref, les Choletais commencent à retrouver un vrai collectif. La défense est vraiment en amélioration, plus constante sur 40 minutes. Le point noir : Cholet est encore par moment dominé à l’intérieur. Mais les joueurs sont sur le bon chemin.

Le seul regret a pour nom Ben Uzoh : le joueur qui a fait des essais dans deux franchises NBA n’est pas au niveau avec un shoot faible et une mène défaillante. Il ne devrait pas rester au club.

Une confirmation est attendue le week-end prochain pour le tournoi de Bordeaux, avec Le Mans, Poitiers et Bordeaux.