samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > CDF : Pau-Orthez-Gravelines, la finale annoncée

CDF : Pau-Orthez-Gravelines, la finale annoncée

mardi 29 avril 2003, par Romain Luperini

Pau-Orthez affrontera Gravelines le 8 mai prochain à Bercy pour la finale de la Coupe de France. En effet, le tenant du titre, Pau est venu à bout du Mans 101 à 88 malgré une bonne remontée de la bande à Nicevic (21 points). Gravelines a fait la course en tête à Golbey-Epinal pour s’imposer 100 à 66 avec au final 19 points pour Strong. Une finale qui devrait promettre entre le leader du championnat et son dauphin ex-aequo avec l’Asvel. Dommage que la finale était programmée depuis bien longtemps à cause du tirage prédéfini...

Golbey-Epinal 66-100 Gravelines

- Score des quarts temps : 29-17, 15-16, 29-18, 27-15)

Une très belle aventure pour Golbey qui se termine mais les 1 830 spectateurs ont sans doute été ravis de voir Golbey dans le dernier carré. En revanche pas trop de suspense dans cette rencontre où le BCM après 4 minutes de jeu menait 12 à 5 pour atteindre après le 1er quart-temps une avance de 12 points : 17 à 29 pour les visiteurs. A la mi-temps, Golbey restait à porté de Gravelines, 33 à 44. Mais Strong auteur de 19 points ainsi que Lear et son double-double (10 points, 12 rebonds) ne laissaient aucune chance à l’ASGE. A l’arrivée une défaite un peu lourde pour Golbey qui aura tout de même réalisé un parcours plus qu’honorable !

Golbey-Epinal : Walls (8), Poupet (2), Morlende (5), Traoré (11), Nivière (6), Boughedir (7), Anderdon (2), Moss (12), Tailleman (13)

Gravelines : Bouziane (13), Georget (9), Korytek (10), Lear (10), C. Miller (7), Perica (17), Strong (19), Szaszczak (2), Woolridge (8), Cramer (5)

Pau 101-88 Le Mans

- Score des quarts-temps : 31-13, 17-30, 22-21, 31-24)

Pau-Orthez a montré une très belle solidité face aux absences de Lukovski, Fauthous et Diaw. Cette victoire leur permet de défendre leur titre acquis l’an passé mais Le Mans a très certainement été plus coriace
que prévu. En effet, le MSB a bien caché son jeu car bien que mené 31-13 après 10 minutes de jeu, les manceaux viraient en tête à 8 minutes de la fin : 73 à 77. L’armada palois faisait la différence grâce à un "Mike" Piétrus déchaînait avec 25 points au total, Sellers et Hill.

Pau-Orthez : M. Piétrus (25), Julian (4), Hill (17), Gayon (1), Sellers (22), Drozdov (14), Darrigand (4), F. Pietrus (8), Dubos (6)

Le Mans : Amagou (11), Asceric (8), Sy (2), Hill (12), Nicevic (21), Rogers (9), Jackson (13), Starosta (12)