dimanche 25 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Bilan ProB 03/04 - Episode 7 : Maurienne

Bilan ProB 03/04 - Episode 7 : Maurienne

jeudi 1er juillet 2004, par Aurélien Hipp

Clermont et Châlons ont gagné le droit de jouer à l’étage supérieur la saison prochaine, coiffant ainsi d’autres équipes ambitieuses, dont la liste s’allonge chaque année. Basket Info vous propose une rétro de la saison équipe par équipe. Petit coup de projecteur sur une division qui mérite qu’on parle d’elle, et pas seulement en programmant ses matches le vendredi... Aujourd’hui : Maurienne(10e/16) avec 14 victoires pour 16 défaites.

Secrètement, le MSB visait les playoffs et cette 10e place a du être vécue comme une petite déception... Mais lorsqu’on sait quels sont les moyens et les structures du club, la performance prend tout de même de la valeur. Une salle pas (plus) adaptée à ce niveau, des conditions d’entraînement folkloriques (les joueurs étaient "ramassés" pour être conduits à la salle, eux qui habitent Chambéry pour la plupart). Tout cela fait cependant de Maurienne un club à part qui a un statut particulier dans le basket français. Malgré un budget limité, Maurienne parvient régulièrement à attirer de bons joueurs, en proposant des salaires attrayants, la masse salariale prévalant sur d’autres postes du budget par rapport aux autres clubs. Ainsi, la signature d’Eric Joldersma a fait partie des bonnes surprises de la dernière intersaison. Avec plus de responsabilités, et surtout jouant dans un climat plus serein que celui d’Evreux, Joldersma a livré une saison d’excellente facture (20.6pts et 5.8rebds de moyenne), s’affirmant tout naturellement comme le leader offensif de son équipe, aux côtés de son compère Jody Lumpkin. Lumpkin, l’un des rares pivots "purs" du championnat, a tout à fait répondu aux attentes placées en lui, au vu de ses perfs réalisées en Belgique.

La saison démarre par 3 défaites consécutives, toutes concédées de 3pts et moins (SQBB, Mulhouse, Orléans). La première victoire est arrachée contre St Etienne, mais suivie d’une mauvaise partie défensive à Rouen( 112pts encaissés). Mais l’équipe, entraînée par l’excellent Philippe Ruivet, prouve bien vite sa vraie valeur en infligeant au futur champion clermontois sa première défaite, et avec la manière (84-64). Par la suite toujours embarquée dans des matches au couteau (Beauvais, Angers, Evreux, Rueil,Nantes), Maurienne fait du "à toi, à moi" et ne parvient que rarement à enchaîner 2 victoires. Naturellement, avec de tels résultats, elle navigue dans le ventre mou du championnat, mais toujours près de la zone du top 8, qualificative pour les playoffs. Sur le fil du rasoir, le MSB finit par sombrer dans une série de 7 défaites consécutives, qui s’avère rédhibitoire pour participer aux playoffs. La saison se termine en roule libre, une première série de 3 victoires (Beauvais, Angers, Evreux après 2 prolongations) ne laissant qu’un tout petit espoir aux joueurs savoyards, tandis que la seconde (Châlons, Brest, SQBB) clôt la saison, qui s’achève donc avec 14 victoires. Il n’en manquera finalement qu’une...

Comme lors des saisons précédentes, le MSB aura entretenu sa réputation de club difficile à manier à domicile, ne concédant que 5 défaites. C’est toujours à l’extérieur (peut-être pas aidé par les longs voyages en minibus) que le club laisse des plumes. Une nouvelle ère s’ouvre pour lui, et on devra désormais parler de Aix-Maurienne Savoie Basket. Une nouvelle salle, un tissu économique plus conséquent, des structures plus solides sont désormais à disposition d’un club qui a désormais de nouveaux atouts pour continuer à progresser.

Satisfactions :

Les deux US irréprochables toute la saison.Le club est cependant sûr de n’en conserver aucun des deux, Joldersma rejoignant SQBB et Lumpkin ayant choisi d’arrêter le basket pour se consacrer aux... mathématiques ! La pige réussie de Georges Henri Massenya, qui a très bien réagi après son année à la SIG qui a du le frustrer.Enfin, la bonne, très bonne saison de Samo Udrih, le frère du néo NBAer Beno, qui a continué de s’illustrer à la Summer League de Trévise. Udrih fait partie des meilleurs bosman de ProB cette saison et devrait susciter des convoitises pour l’année prochaine.
Mention également aux espoirs, champion de ProB, et aux excellents Thomas Yvrande et Arnold Conte.

Déceptions :

Plus qu’une déception, la frustration que représente la saison de Terence Skyrm. Blessé une première fois, revenu trop vite et évoluant avec une autre blessure découverte tardivement, Skyrm aurait du réaliser une saison bien meilleure que ce qu’il a pu montrer. Sa saison est tronquée (11 matches) et n’a pas vraiment démarré. On attendait peut-être un tout petit peu plus de Simon Darnauzan, mais celui-ci a tout de même donné satisfaction puisqu’il rejoint une équipe plus huppée, Saint Quentin.

Objectifs 2004/2005

Le recrutement a déjà bien avancé, avec le recrutement de l’excellent Pascal Perrier-David, certainement le meneur le plus flashy de ProB. Arrivent également Billy Collins, découvert par Ruivet à Trévise en 2003, et passé par St Etienne l’année précédente, qui remplace Laurent Sénéchal, promu GM du club , ainsi qu’ Eric Chaulvet, en provenance du Forez lui aussi.
L’objectif sera de profiter des nouvelles conditions qui s’offrent club et d’atteindre, enfin, les playoffs en fin de saison