jeudi 19 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Affaire HTV-SIG : Les sanctions

Affaire HTV-SIG : Les sanctions

jeudi 20 mars 2003, par Christophe Blandin

Après avoir entendu les dirigeants des 2 clubs concernés, la Commission Juridique et de Discipline de la Ligue Nationale de Basketball a pris les sanctions qui s’imposaient suite à la bagarre ayant opposé l’international du club varois, Makan Dioumassi, à l’arrière américain de Strasbourg, Alvin Sims.

image 300 x 293 C’est donc Alvin Sims le plus coupable des deux qui a écopé de trois matches de suspensions mais de deux fermes. Makan Dioumassi a quant à lui pris le tarif inférieur avec deux matches dont 1 ferme. Le sanctions devraient passer rapidement car ces deux joueurs ont déjà purgé un match de suspension lors de la 18ème journée. Alvin Sims jouera également face à Roanne ce week-end comme l’a indiqué Jean-Marcel Geiger, car le club strasbourgois a fait appel de la décision en indiquant que Sims "a riposté à un comportement provocant et antisportif incompatible avec la qualité d’international". Sims pourrait donc voir sa peine se réduire, rester la même ou bien augmenter selon les choix de la commission juridique et de discipline de la LNB. Hyères-Toulon s’est également vu condamner à payer 2000 euros pour le mauvais comportement du public.

Le communiqué de la LNB (source : www.basketpro.com) :

Décision de la Commission Juridique et de Discipline de la Ligue Nationale de Basketball du mercredi 19 mars 2003

Incidents survenus lors de la rencontre de Pro A
Hyères-Toulon VB / Strasbourg IG du 1er mars 2003

- Suspension de 2 matches dont 1 ferme (purgé le 8 mars 2003) pour le joueur Makan DIOUMASSI de Hyères-Toulon VB.

- Suspension de 3 matches dont 2 fermes (1 déjà purgé le 8 mars 2003 et 1 restant à purger) pour le joueur Alvin SIMS de Strasbourg IG.

- Un blâme et une amende de 2000 Euros au club de Hyères-Toulon VB pour mauvais comportement du public et carence du service d’ordre.

Ces décisions sont susceptibles d’appel devant la Chambre d’Appel de la FFBB.

Photo : DNA (Alvin Sims)