samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > 24e J. N2 / D : la bonne opération pour Poligny

24e J. N2 / D : la bonne opération pour Poligny

lundi 18 avril 2005, par Niko

Dans le « combat des chefs » Gries a pris sa revanche et a fait tomber le leader pour l’honneur mais les faits marquants de la journée concernent le bas de tableau. Bron a beau être condamné, ils n’ont pas enterré leur envie et ont passé 110pts à Cergy. Dans le même temps l’exploit de la journée c’est la 3e victoire consécutive de Lagnieu à Ormes ! Les Bugistes se relancent complètement dans la course au maintien et ne sont plus qu’a un point de la 10e place. Dans le même temps Poligny a fait subir sa 6e défaite rang à Marne la Vallée qui finit la saison en roue libre et doit encore gagner un match pour se sauver. Le Mée fait la mauvaise opération du jour en ne parvenant pas à battre Salins sur ses terres. A noter que les 8 premiers ont d’ores et déjà acquis leur place en Nationale 2 pour l’année prochaine.

-  ES Ormes BB 80 - 82 ASS Lagnieu
- Le Mée SMVS 89 - 105 Jura Salins BC
- Bron BC 110 - 79 Entente Cergy Osny Pontoise
- LS Poligny 81 - 68 Marne la Vallée VM
-  BC Gries Oberhoffen 103 - 89 Stade de Vanves
-  BCS Kettler 93 - 80 Ouest Lyonnais Basket
-  Vaulx-en-Velin BC 83 - 72 EB Mirecourt


CLASSEMENT

1 Stade de Vanves 45pts
2 BC Gries-Oberhoffen 42pts
3 Jura Salins BC 41pts
4 BC Souffel Kettler 38pts
5 ES Ormes 37pts
6 Ouest Lyonnais 36pts
7 Vaulx-en-Velin BC 36pts
8 EB Mirecourt 35pts
9 MLV Val Maubuée 34pts
10 Séquanaise Poligny 33pts
11 E.C.O.P. 33pts
12 Le Mée MVS 32pts
13 ASS Lagnieu 32pts
14 Bron BC 30pts

Meilleur attaque : Stade de Vanves avec 2152pts marqués soit 90pts de moyenne.

Meilleure défense : Stade de Vanves avec 1735pts encaissés soit 72pts de moyenne.

Moins bonne attaque : Entente Cergy Osny Pontoise avec 1743pts marqués soit 73pts de moyenne.

Moins bonne défense : ASS Lagnieu avec 2008pts d’encaissés soit 84pts de moyenne.


Bron BC 110 - 79 Entente Cergy Osny Pontoise

Les hommes de Skeeter Jackson ont beau être condamnés, ne plus rien avoir à espérer de cette saison et continuer à vouloir jouer le jeu jusqu’au bout. On le sait, si Bron n’avait pas si mal démarrer sa saison ils auraient pu viser autre chose que cette dernière place qui leur colle au basket. Ils l’ont encore prouvé face à des joueurs de l’ECOP qui ne s’attendait sûrement pas à avoir autant de répondant. 23-21 à la 10e puis 43-39 à la mi-temps. Rien de bien méchant, le jeu est équilibré mais les stratégies différentes. Si pour Cergy, on privilégie le jeu intérieur, coté Bron ce sont les joueurs en périphérie qui alimente la marque.

La 3e période va d’ailleurs montrer que le duo Carthailac-Laurent peut couler à lui tout seul la 2e meilleur défense de la poule. Tantôt en percussion, tantôt en shoot longue distance, on voit les visiteurs exploser sous les attaques rhodanienne pour perdre la période 36-18. Le gouffre va être difficile à combler mais toujours en s’appuyant sur un étincelant Dieujuste on peut penser que le renversement est possible. Mais c’était sans compter sur les 5 tirs primés de Carthailac et la sobriété d’un Oubrier efficace. L’ECOP craque, ne parvient pas à suivre le rythme et laisse Bron signer une victoire éclatante de 31 points ! Cergy plonge dans le doute et s’affiche maintenant 11e a 1 défaite de la 13e place, Bron savoure et prépare la saison prochaine. Marne la Vallée est prévenue, Bron ne viendra pas en victime.

BBC : Cartailhac 27, Tupin 12, Porcelli, Laurent 24, Oubrier 13, Dehays 1, Rolland, Condé 2,
Fall 17 et Kouda 14.

ECOP : Ladislas 15, Gnougnou, Debroise 3, Diallo, Bouvret 1, Dieujuste 37, Bellay 2, Delag 3, Kamara 10 et Antoni 8.


Le Mée SMVS 89 - 105 Jura Salins BC

Salins aura mis 17 minutes pour prendre la température d’une équipe méene diminuée et appuyer sur l’accélérateur pour ne plus jamais être rattrapé. A 30-30, 17e, les deux équipes ont montré de chaque coté de belles choses par à coup. On assiste à un match haché par les fautes et le banc méen va subir en 3 minutes les bien faits du turn-over de Simati avec un 21-4 d’école, combinant jeu de transition et attaque placé avec la même réussite. Lalaus, Sylla, Robardet et Mouget, habitués du banc, font craquer les locaux et font état d’un collectif sans faille. La mi-temps est donc sifflé sur le score de 51-34, l’écart est fait.

Un écart qui ne sera jamais rattrapé tant les visiteurs maîtrisent le match. Même si coté méen le duo Jarny-Nicolas montre de belles choses, en défense ils ne parviennent pas à maîtriser des Jurassiens opportunistes et adroits. Simon devant son « fan club », Ramphort en acrobatie ou Forestier aux lancers francs... les 3 artistes font le show et il n’y aura qu’un petit doute lorsque Thill sonne la révolte avec 8pts de suite pour ramener l’écart à 10pts (82-92, 37e). Une faute technique et 4 lancers francs plus tard, Forestier avec tout son sang froid à tuer le match et coupé l’élan méen. Avec plus de 40 fautes sifflées la rencontre ne fut pas très rythmée mais force est de constater que le JSBC a écarté plutôt tranquillement des seine et marnais trop handicapé par les fautes pour pouvoir rivaliser. Les 10 joueurs salinois ont tous apporté leur pierre à la victoire et Redjali Simati pouvait avoir le sourire à la fin de la rencontre. La cohésion tant recherché est là, reste à retrouver une rigueur en défense avant d’attaquer les barrages.

LMSMVS : Aggoun 14, Nicolas 24, Jacquart 10, Jarny 17, Mouaha 2, Thill 11, Octobre 9, Le Saux 2 et Voyard.

JSBC : Forestier 15, Raho 7, Ramphort 15, Ouattara 16, Simon 16, Robardet 3, Zaire 8, Lalaus 8, Sylla 8 et Mouget 9.


BC Gries Oberhoffen 103 - 89 Stade de Vanves

Plus de 1.000 personnes ( ! ! !) entassés dans le gymnase alsacien pour assister à ce match de gala opposant le premier à son dauphin. Un match d’une très bonne qualité, qui fait honneur au basket. A voir ces 2 rivaux s’affronter avec tant d’adresse et d’engagement, le public ne pouvait qu’être ravi !
Le début de match en disait long sur l’envie des griesois de battre ces franciliens qui les ont si souvent nargués de loin à travers les résultats. 10-0 après 2’30 voilà un début de match parfait pour le BCGO. Ait-Tabassir détaché spécialement aux basques de Driss est pour le moment parfait en défense pendant que Hamm montre la voie en attaque. C’est le duo Corbin-Dupont qui va néanmoins laisser Vanves à distance respectable (19-8 puis 24-13, 7e) pendant que Hamm et Robinson s’assoit sur le banc. Lazarus fait le spectacle en envoyant un missile de 10m et voilà que Gries mène 30-19 à la 9e minute. Nullement abattus, les hommes de Sylvain Mousseau vont partir au front. Raymond, Ducloux et Mutel grignotent petit à petit leur retard et le dernier nommé inscrit 3 paniers primés consécutifs pour ramener les siens à 49-43, 18e. Pour Gries il était important de réagir avant la mi-temps et c’est Huttel qui va s’en charger pour laisser les parisiens à 7pts à la pause (52-45).

JPEG - 22.2 ko
Bruno Hamm face à Vincent Dupont

Le 3e QT commence par un passage à vide des locaux qui devant la pression de Vanves perdent de nombreux ballons pas forcément tous bien utilisés par des visiteurs qui reviennent néanmoins à 58-54 (24e). Albaladejo et Huttel sortent Gries de l’ornière pour un 6-0 en 3 minutes. Les défenses sont maintenant imperméable et chaque panier est accueilli comme une délivrance. Driss toujours sous l’éteignoir c’est Dupont qui prend les choses en main, tantôt en pénétration, tantôt en passeur, il affiche sa panoplie complète de meneur pour arriver à la 30e à 70-66. A la 33e, 74-68, Driss écope d’une faute disqualifiante mais cela n’empêche pas les siens de revenir à 83-82 à la 35e. C’est Hamm qui va délivrer les siens grâce à 3 tirs longue distance venus d’ailleurs. A 92-85, ce sont les jeunes du BCGO qui vont infliger un 11-2 au parisien et vont finir par définitivement creuser le trou au coup de sifflet final. « Standing ovation » pour les 2 équipes, public ravi, Gries souriant et Vanves peut lui aussi sourire, une défaite anecdotique et une 3e mi-temps bien sympathique entre deux clubs qui se sont tirés la bourre toute la saison.

BCGO : Hamm 26, Lazarus 7, Huttel 17, Robinson 4, Laforce 3, Baechtel 1, Villemin 14,
Ait-Tabassir 9, Busseuil 6 et Albaladejo 16.

SDV : Arteaga 2, Mutel 16, Corbin 12, Dupont 21, Ducloux 12, Periac 8, Raymond 9 et Driss 9.


LS Poligny 81 - 68 Marne la Vallée VM

Poligny a maîtrisé le match de bout en bout, remportant une victoire indispensable qui, cumulé aux défaites de Cergy et Le Mée, leur offre une 10e place importante mais pas définitive. Une grosse défense, une grande solidarité et voilà Poligny qui mène 43-35 à la mi-temps avec 24 pour le seul Battiston. Grand bonhomme de la première partie de la rencontre.

Pas encore de quoi vraiment se mettre à l’abri, de plus Battiston est désormais serré à la culotte. Ce sont donc Viard et Pingliez qui vont porter leur équipe dans une 2e mi-temps sérieuse. A +14, Poligny va connaître sa sempiternelle période de passage à vide ou heureusement les visiteurs seront contenus et l’écart ne fondera que de moitié. L’occasion pour les jurassiens de dérouler un 4e quart temps sans faute et de sortir par la même occasion de la zone rouge. Marne la Vallée reste donc sur 6 défaites de suite, une série inquiétante qui devra absolument s’arrêter contre Bron dans 15 jours. A la limite de se mêler à la lutte pour les barrages, voilà les seine et marnais à un point seulement de leur adversaire du jour. Incroyable fin de saison pour les hommes de Mathias Ona Embo qui se sont relâches un peu trop vite avant la fin de la saison.

LSP : Battiston 24, le reste NON COMMUNIQUE

MLV : Sylva 15, Diallo 2, Malfleury 20, Houedessou 6, Cissé 11, Avez 5 et Bambara 9.


BCS Kettler 93 - 80 Ouest Lyonnais Basket

Après 2 minutes lyonnaise (0-5), la défense alsacienne se met en place et éteint Martin, Boccovi et Chavance pour mener 27-17 à la 10e. L’occasion pour Serval Amoughi de se mettre en valeur et de montrer qu’il peut lui aussi faire des étincelles, il finira meilleur marqueur de son équipe mais surtout parvient à lézarder le bel édifice du BCSK pour revenir à 44-41 à la mi-temps.

Les rhodaniens continuent leur avancée et prenne les devants (50-51, 24e) mais cela aura le don de réveiller Makhoukh et Mayima qui provoquent beaucoup de fautes. 63-61 à la 30e, Souffel aborde le dernier virage en tête. Amoughi et Martin vont faire illusion pour l’OLB mais Petitjean, Laforce et Obernesser trouvent la mire et enfoncent le clou. De plus Boccovi, Martin et Amoughi quitte tour à tour le terrain pour 5 fautes et les locaux en profitent pour augmenter leur avance. Les 400 spectateurs exultent sur un dernier dunk rageur de Mayima, auteur de 28pts et puis offrent une jolie ovation à Gilles Occansey qui à 37 ans à décidé d’arrêter la compétition.

BCSK : Eberlin 6, Syda, Makhoukh 19, Petitjean 10, Laforce 5, Obernesser 10, Hattemer 5, Moundy 8, Occansey 2 et Mayima 28.

OLB : Audier 3, Chavance 10, Leschiera 7, Amoughi 25, Buisson 10, Garcon 5, Boccovi, Martin 14 et Refas.


Vaulx-en-Velin BC 83 - 72 EB Mirecourt

(21-15) au premier QT, (24-11) au second donc 45-26 à la mi-temps. La différence était faite pour les locaux grâce à Ribeyre, Ruz et Urie dans la raquette. Le sursaut d’orgueil des vosgiens et le réveil de Marquaire ne changera rien (59-51, 30e) car le VBC va parfaitement gérer son avance dans le dernier quart temps (24-21).

VBC : Ribeyre 16, Ruz 15, Urie 14, Ortuno 10, Cocogne 9, Durand 8, Reitinger 4, Zozyme 4 et Bonneton 3.

EBM : Marquaire 28, Antoine 13, Blondelle 10, Soéria 6, Martin 6, Chauvin 5, Gueye 2 et
Jeanpierre 2.


ES Ormes BB 80 - 82 ASS Lagnieu

Emmenés par Chebance, les lagnolans prennent très vite les devants (0-10, 4e) sur « des hôtes franchement empruntés » dixit Le Progrès. Tressières à la pèche aux rebonds, Monnet-Chebance à la finition et voilà les visiteurs qui mènent 15-23 à la 10e. On pourrait même dire seulement 15-23 tant les locaux n’ont pas paru à leur aise. Les raids de Trojanowski leur permirent donc de rester à distance. Le deuxième acte est plus disputé et on a de plus en plus de mal à contenir les lignes arrières ormoises. C’est Hemmerlin qui en toute fin de mi-temps s’arrache pour conserver un pécule à la pause (+7 et 35-42).

Tout le monde se dit alors que le lièvre Ormois va finir par se réveille pour rattraper le retard sur la « tortue » de Lagnieu. Les lourds efforts consentis pour assécher Gacko et Luse vont finir par fatigués un collectif beaucoup moins athlétique...et bien non c’est l’inverse qui se produit. Cavagna et Hemmerlin enfilent les paniers comme les perles et donnent de l’air au treizième du championnat. Ormes se vexe et s’énerve, résultat les techniques et les anti-sportives affermissent l’avance de l’ASSL. Très concentrés et toujours devant (60-67, 30e), les hommes de Laurent Coudour ne laisse pas passer l’occasion d’empocher leur 8e victoire de l’année, la troisième consécutive.

ESOB : Trojanowski 20, Gacko 12, Luse 11, Petit-Charles 10, Ly 9, Dauloir 7, Kabengele 5, Langlois 4 et Schmit 2.

ASSL : Hemmerlin 24, Cavagna 16, Chebance 13, Node 11, Monnet 11, Jourdan 5, Tressières 2 et Vilain-Commanay.


* Les enjeux de la 25e journée programmée pour le 30/04/05 :

- Pour les barrages, Salins peut toujours aller accrocher une 2e place et pour cela ils recevront Kettler. Dans le même temps Gries se déplacera à Limonest pour rencontrer l’OLB.

- Pour le maintien, c’est bien sur là que c’est chaud bouillant ! On a 4 équipes qui se battent pour 2 places à éviter : Poligny, Cergy, Le Mée et Lagnieu. On a une 5e équipe qui en cas de victoire à domicile face à Bron sauverait sa peau (Marne la Vallée) mais qui n’a pas intérêt à perdre sous peine de jouer sa peau lors de la dernière journée sur le terrain de Le Mée.

Les 4 équipes se tiennent en 1 point et dans ce cadre, le match Cergy-Le Mée vaudra son pesant de cacahuètes. Dans le même temps Poligny tentera de profiter d’un possible relâchement de Vanves et Lagnieu recevra un Vaulx en Velin en roue libre. On peut rappeler qu’en plus de jouer leur maintien, ces 4 équipes (dont 2 promues) jouent aussi pour cette fameuse 12e place qui avait réussi à Lagnieu il y a 2 ans car elle avait été synonyme de repêchage. L’OLB avait aussi profité de cette 12e place pour conserver sa place en N2. Alors même si cette année, rien ne fait penser que repêchage il y aura, cela peut constituer un motif d’espoir supplémentaire pour ces équipes.

Difficile d’ailleurs de se prononcer sur l’issue de ce championnat et on peut penser que tout se jouera lors de la dernière journée. A moins que Cergy et Poligny ne gagne pendant que Lagnieu et Le Mée perdent. Dans ce cas il en saurait terminer des espoirs de ces 2 équipes. Dans tout autre cas, la 26e et dernière journée sera à éviter pour les cardiaques !


MEILLEURS MARQUEURS

* Les 5 meilleurs marqueurs de la 24e journée :

1 Anderson DIEUJUSTE (Cergy) 37pts
2 Didier MARQUAIRE (Mirecourt) 28pts
= Boris MAYIMA (Kettler) 28pts
4 Laurent CARTAILHAC (Bron) 27pts
5 Bruno HAMM (Gries) 26pts

* Les 20 meilleurs marqueurs après 24 journées :

1 Sami DRISS (Vanves) 21.7pts
2 Ludovic LAURENT (BBC) 21pts
3 Makimu LUSE (ESOB) 20.7pts
4 Tony RAMPHORT (JSBC) 19.8pts
5 Bruno HAMM (BCGO) 19.7pts
6 Johan CHAVANCE (OLB) 19.5pts
7 Lionel MENDEZ (VVBC) 18.1pts
8 Khalilou KAMARA (ECOP) 17.5pts
9 Boris MAYIMA (BCSK) 17.3pts
10 Vincent DUPONT (Vanves) 17.2pts
11 Didier MARQUAIRE (Mirecourt) 17.1pts
12 Jean-Adrien MARTIN (OLB) 16.2pts
13 Robert TROJANOWSKI (Ormes) 16pts
14 Steeve DAULOIR (Ormes) 15.8pts
15 Alexandre SYLVA (MLV) 15.7pts
16 Anderson DIEUJUSTE (ECOP) 14.7pts
17 Makhan TRAORE (Le Mée) 15.2pts
18 Ludovic BATTISTON (Poligny) 14.8pts
19 Alban MOUNDY (BCSK) 14pts
= Gérard NICOLAS (Le Mée) 14pts

TOP 20 : : Après la première incursion de Simon (Salins) dans le TOP20 voilà la première incursion de Nicolas (Le Mée) qui succède au jeune aililer du JSBC. Pas de gros mouvement si ce n’est la chute de 2 places de Chavance (OLB). La bataille pour le titre de meilleur marqueur fait rage et Laurent (Bron) reprend sa 2e place. Les 6 premiers peuvent encore espérer ce titre honorifique.


Sources : DNA, Le Progrès, Le Parisien, La Rép du 77, Fabulous Fab.