samedi 21 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > 16e de finale du Trophée Coupe de France

16e de finale du Trophée Coupe de France

lundi 14 mars 2005, par Niko

Il n’en reste plus que 16 ! Les 1/16e de finale ont rendu leur verdict ce week-end et gageons que d’ores et déjà les 16 restants n’ont qu’une chose en tête : Bercy ! En tout cas avant un week-end qui regroupera 1/8e et 1/4 les équipes qui ne voulaient pas perdre trop d’argent et d’énergie dans cette coupe se devait de tirer leur révérence maintenant. Ce fut chose faite pour l’ES Lorguaise qui a préféré déclarer forfait mais d’autres équipes n’ont pas jouer le jeu à fond, de peur de rater l’essentiel (montée ou maintien). Résultat des courses ils restent aujourd’hui 10 équipes de N2 et 6 équipes de N3.

- SORGUES BC 78 - 83 STADE RODEZ AVEYRON
- CAHORSAUZET BASKET 100 - 79 ST CLEMENT DES BALEINES
- JIL COLAYRAC 93 - 99 CADETS CHALOSSE CASTEL GAUJACQ
- DRAPEAU DE FOUGERES 60 - 90 TOURS JOUE BASKET
- GARS DU REUN 106 - 115 AURORE DE VITRE
- US MARLY LE ROI 71 - 82 CAEN BASKET CALVADOS
- EVEIL DE RECY ST MARTIN 81 - 77 BC GRIES OBERHOFFEN
- TOURCOING SM 76 - 88 UB FLANDRE LITTORAL
- LILLE MB 104 - 79 LE MEE SPORTS MVS
- SO MARITIME BOULOGNE 108 - 81 POISSY YB
- US ALFORTVILLE 84 - 72 BC ARDRES
- COGNIN LA MOTTE SAVOIE 78 - 98 ANDREZIEUX BALS
- JURA SALINS BC 112 - 94 ES PRISSE MACON
- OUEST LYONNAIS BASKET 81 - 72 FOS OUEST PROVENCE
- ST JUST PONTOISE vainqueur par forfait de ES LORGUAISE
- SABLE BASKET 70 - 73 AVRANCHES


Trois ténors de Nationale 3 ont sorti des écuries de Nationale 2 ce week-end et même s’il est facile de dire que l’on a pas joué le jeu et bien on se rend compte en fait que sur un match l’écart peu parfois être très étroit. Récy St Martin, Boulogne et Alfortville vont donc être difficile à éliminer avec leur 7 points d’avance.

Malgré les on-dit certains ténors se sont fait sortir en luttant de toutes leurs forces, sans vraiment prendre cela par dessus la jambe comme le score pourrait le prétendre. On pense à Fos qui a du rendre les armes face à une équipe d’OLB qui veut aller loin en Coupe de France. On pense aussi à Ardres qui a trouvé en Alfortville une équipe très vaillante. Prissé et Salins on eux aussi livré une vraie bataille entre 2 équipes de haut de tableau de N2.

Un hommage aussi aux 3 équipes de régions qui sont tombés avec les honneurs comme les bretons de Les Gars du Reun qui tombent face à Vitré 106 a 115. St Clément des Baleines qui tombe face à plus fort qu’eux avec Cahorsauzet. Enfin Jil Colayrac qui perd de 6pts face aux joueurs des Landes de CC Castel Gaujacq.


Voilà quelques résumés de matchs parmi ces 16e de finale :

Recy St Martin 81 - 77 BC Gries Oberhoffen (46-33 mi-temps)

Les Alsaciens ne se sont pas assez méfiés des banlieusard de Chalons en Champagne et doivent donc quitter la coupe par la petite porte. On le sait, le BCGO est handicapé par les absences de Laforce et surtout Hamm mais les locaux n’ont pas volé leur victoire. Dassonville, Capy et Girardot ont percuté la défense visiteurs pour lancer les Recyots à grand train (23-7, 7e). Gries va revenir (33-27, 16e) mais la rentrée de Diokoumé va donner un second souffle aux locaux (46-33, 20e).

Le 3e QT va être encore à l’avantage des pensionnaires de N3 qui sont en marge de réaliser un nouvel exploit face à un favoris de l’épreuve. Par contre le dernier QT voit enfin le réveil de Lazarus et compagnie, la presse tout terrain fait fondre l’écart et a moins d’une minute de la fin Gries et a 81-77. Une perte de balle de chaque coté va conserver le score intact et les Alsaciens repartent donc avec une défaite.

ERSM : Favaudon 7, Girardot 11, Dassonville 5, Pastres 12, Capy 15, Dikoume 13, Paty 1, Heaulme 10.

BCGO : Lazarus 16, Roeckel 8, Huttel 5, Robinson 10, Laforce 5, Villemin 10, Ait-Tabassir 13, Busseuil 2, Albaladejo 8.


Lille MB 104 - 79 Le Mée MVS (60-43 mi-temps)

Dès le début du match la différence de niveau ou de motivation (au choix) va se faire sentir. 10-1 puis 30-10 au cours d’un 1er QT à sens unique. 33-16 au final à la 10e avec un Koenig toujours aussi précieux. Le début de 2e QT va offrir un visage tout à fait différent et c’est au Mée de semer le désordre dans la défense Lilloise avec un 4/4 à 3pts et un 8-20 en 6 minutes. Aggoun, Jarny et Jacquart font donc repartir le match sur de nouvelles bases mais le collectif lillois par Khiari, Bole, Scroffernecher ou Barbry relance la mécanique et recrée un écart conséquent à la mi-temps (60-43).

La deuxième mi-temps sera d’une toute autre teneur, les équipes font allégrement tourner et on profite pour voir Maquere et Verbeke, 17 ans tous les 2 et du talent en herbe. Le jeu perd en rythme et on s’économise. D’attaque placée en attaque placée les intérieurs font donc le gros du travail. On craint le pire pour des méens pas vraiment concernés (90-66, 35e) mais finalement Octobre va se démener pour réduire l’écart. Lille qui souhaite aller le plus loin possible continue donc l’aventure.

LMB : Verbeke 7, Barbry 13, Maquere 7, El Khdar 5, Koenig 15, Khiari 6, Denisot 8, Bole 12, Scroffernecher 14 et Seigneur 17.

LMS : Ben Mahdi 3, Aggoun 11, Voyard, Thill 7, Octobre 14, Traoré 5, Jacquart 15, Jarny 12 et Nicolas 12.


St Michel de Tourcoing 76 - 88 Union Flandre Littoral (41-43 mi-temps)

La pépinière du BCM se déplaçait donc à Tourcoing à 7 et sans son franco-américain Ayivi. Malgré tout cela ils se sont imposés face à leurs voisins. Une première mi-temps disputé mais malgré leur déchet aux LF les locaux restaient dans la roue de leurs adversaires. La deuxième mi-temps se durcissait et Tourquennois et Gravelinois jouaient des coudes. A ce petit jeu, les locaux prenaient 2 fautes techniques. Mir et Niang permettaient néanmoins aux joueurs de St Michel de rester dans la roue (55-57, 30e). L’UFLB emmené par Hannequin et Manier gardaient les devants et ne paniquaient pas. Leur adresse insolente finissaient d’écœurer des locaux qui devront abandonner la coupe aux portes des 8e de finale.

SMT : Niang 20, Delannoy 15, Mir 12, Gnahoré 11, Sow 10, Beyls 4 et Nanda 4.
UFLB : Manier 28, Hannequin 21, Verstraet 20, Laurent 10, Paul 7 et Foutreyn 2.


SO Maritime Boulogne 93-75 Poissy Yvelines Basket (53-43 mi-temps)

Le SOMB attaque pied au plancher le match (19-7, 4e) grâce à une envie qui promettait une soirée infernale aux franciliens. Sahraoui, Signars, N’Senga, Ba et Miller s’en donnaient donc à cœur joie. A 25-11 le temps mort pris par JP Robatet allait redynamiser son équipe, bien emmené par Durham. Poissy revient donc dans le match (25-19, 8e). 32-24 à la fin du 1er QT après les festivals de Macady et Diakité coté Poisséen et de Bourgain coté Boulonnais. Le 2e QT voyait Durham mis au repos, le SOMB va en profiter grâce à un Miller omniprésent (46-34, 16e) et un Sahraoui opportuniste (53-43, 20e).
Dès la reprise et malgré le retour de Durham, Sahraoui renfonçait le clou et Poissy navigue déjà à -20. Poissy va donc se charger de limiter la casse, mais devant un interet limité les visiteurs vont donc se mettre sur le mode économique. N’Senga se mettra en lumière à domicile et le SOMB par Signars et Ba conclurent le match sur une bonne note. On ne peut donc pas dire que Poissy ait tout fait pour se qualifier mais en tout cas on ne peut pas dire non plus qu’à 100% Poissy aurait battu des nordistes qui n’ont rien à envier à la moitié des écuries de N2. Gageons que l’année prochaine ils pourraient réaliser un parcours à la.... Poissy cette année !
SOMB : Delattre 10, Mathurin 6, Signars 8, Ba 10, Edou 8, Miller 12, N’Senga 23, Sahraoui 24.

PYB : Jallita 7, Durham 9, Gotagny 10, Letard 18, Leclesves 5, Miassouamana 2, Diakité 4, Macalou 15 et Saplana 11.


US Marly le roi 71-82 Caen Basket Calvados (mi-temps 48-33)

5 minutes de trop pour les Yvelinois face à une armada de Caen très opportuniste. Les Marlychois qui jouaient sans pression, eu égard à leur classement en n3, se chargeait donc de mettre du piment dans la rencontre. Leur bénéfice de 7pts gonflaient vite à 16pts et malgré les efforts de Coleman, le CBC restaient derrière à la mi-temps et accusaient même un retard de 15pts.

Les Bas-Normands, vexés, vont accentuer la pression défensive et malgré la résistance de Ali-Ahmad et Silva Caen se rapproche (62-58, 30e). Grâce à un 15-2, Caen étouffe totalement des locaux de plus en plus fatigués. Le score passe donc à l’avantage de Caen (64-73, 37e) et les visiteurs peuvent donc gérer tranquillement la fin de match pour continuer leur route en CDF.

USM : Grégoire 18, Silva 13, Zschunke 9, Mandeville 5, El Guermah 5, Ali-Ahmad 14, Costanzo, Jacquet.


Rappelons que les 8e et 1/4 de finale se dérouleront sur un seul week-end, du 9 au 10 avril sur 4 lieux (Cahors, Tours, Alfortville et Caen).

Site de JOUE LES TOURS
* ST JUST PONTOISE - CADETS CHALOSSE
* TOURS JOUE - ST.RODEZ AVEYRON

Site de CAEN
* SOM BOULOGNE - SM D’AVRANCHES
* CAEN BC - UNION FLANDRE LITTORAL

Site de CAHORS
* ANDREZIEUX - JURA SALINS
* CAHORS SAUZET - OUEST LYONNAIS

Site d’ALFORTVILLE
* RECY ST MARTIN - AURORE VITRE
* ALFORTVILLE - LILLE MB

On peut s’interroger néanmoins sur certains choix, comme celui de mettre Rodez à Tours alors que Cahors va acceuillir Andrézieux, OLB et Salins... m’enfin comme d’habitude certains choix politique auront guider le "tirage au sort". Cela risque encore une fois de décridibiliser la compétition et d’ajouter des frais complémentaires.


SOURCES : DNA, La Voix des Sports et Le Parisien.