jeudi 19 septembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > 15e J. / N2D : Aucun match facile pour la reprise !

15e J. / N2D : Aucun match facile pour la reprise !

lundi 17 janvier 2005, par Niko

Quand on voit que la plus « grande » victoire a été obtenue de 11pts (Vaulx face à MLV) on peut voir que la 2e partie de saison sera encore plus indécise que la première ! Même si Vanves continue à marquer les esprits en gagnant dans le Loiret face à Ormes dans un match de qualité entre 2 équipes proposant un basket offensif. Ses poursuivants Salins et Gries respectivement à Mirecourt et Bron gagnent difficilement, Salins effaçant au passage l’invincibilité des vosgiens à domicile après prolongation. Souffel suit comme il peut en battant Poligny dans le Jura, là aussi au forceps. En bas de tableau la mauvaise opération est pour Le Mée qui perd à domicile face à OLB qui en profite pour se caler en milieu de tableau. Vaulx-en-Velin lui n’a pas raté l’occasion de se donner de l’air en prenant le meilleur sur Marne la Vallée. Et enfin dans le duel Lagnieu face à Cergy ce sont les locaux qui se sont imposés mettant fin à leur série de défaites et à la série de victoires de Cergy.

Bron BC 84 - 87 BC Gries-Oberhoffen
EB Mirecourt 96 - 98 Jura Salins BC
ASS Lagnieu 72 - 63 Entente Cergy Osny Pontoise
Vaulx-en-Velin BC 76 - 65 Marne la Vallée VM
ES Ormes BB 91 - 98 Stade de Vanves
Le Mée SMVS 71 - 75 Ouest Lyonnais Basket
LS Poligny 72 - 76 BCS Kettler


CLASSEMENT

1 Stade de Vanves 28pts
2 Jura Salins BC 26pts
3 BC Gries-Oberhoffen 26pts
4 BC Souffel Kettler 24pts
5 ES Ormes 24pts
6 EB Mirecourt 23pts
7 Ouest Lyonnais 23pts
8 MLV Val Maubuée 22pts
9 Vaulx-en-Velin BC 21pts
10 E.C.O.P. 21pts
11 Séquanaise Poligny 21pts
12 ASS Lagnieu 20pts
13 Le Mée MVS 19pts
14 Bron BC 17pts

Meilleur attaque : BC Gries-Oberhoffen avec 1337pts marqués soit 89pts de moyenne.

Meilleure défense : Stade de Vanves avec 1076 pts encaissés soit 72pts de moyenne.

Moins bonne attaque : Bron BC avec 1068pts marqués soit 71pts de moyenne.

Moins bonne défense : EB MIrecourt avec 1264 pts d’encaissés soit 84 pts de moyenne.


Vaulx-en-Velin BC 76 - 65 Marne la Vallée VM

Large vainqueur à l’aller, Marne la Vallée devait s’attendre à un esprit de revanche de la part des rhodaniens. C’est le moins que l’on puisse dire vu le premier QT conclue avec maestria par Ribeyre et les siens 21 à 9. Marne la Vallée ne va jamais pouvoir recoller au score, la volonté locale va tenir bon et lorsque la mi-temps sonne (41-31) on pense voir un autre match en 2e période mais il n’en sera rien.

Les seine et marnais accumulent les erreurs et mettent le VVBC sur les rails d’un succès qui leur fait un bien fou au classement. Vaulx en Velin gère son avance sans trembler et l’écart à l’entame du dernier acte (58-47, 30e) force le MLV a jouer-le tout pour le tout. Cela ne suffira pas, samedi les locaux en voulaient trop pour laisser filer une victoire si importante dans l’optique du maintien. Marne la Vallée a raté une bonne occasion de glisser du bon coté du tableau.

VVBC : NON COMMUNIQUE

MLV : Sylva 18, Naudin 6, M’Baki 11, Malfleury 22, Meniandi 2, Diallo 2, Tintin 2, Houedessou 2.


ASS Lagnieu 72 - 63 Entente Cergy Osny Pontoise

Lagnieu après 5 revers de suite recevait l’équipe en forme de la fin d’année 2004 sans Monnet et Vilain-Commanay. Il n’y avait donc rien de réjouissant à se mettre sous la dent pour des lagnolans qui se devait de ne pas laisser filer un match face à un concurrent direct. Ils décidèrent donc de cadenasser la défense et grâce à un Tressières ultra-présent aux rebonds l’ASSL prend les choses en main. Car en attaque Cavagna, Hemmerlin et Node trouvent des bonnes positions à l’image d’un Jourdan insaisissable (22-14, 10e). L’ASSL ne change pas de méthode et même avec un Kamara toujours aussi opportuniste Cergy voit Lagnieu filer (34-25 à la mi-temps).

A la reprise Anderson Dieujuste réveille les siens mais cela reste sporadique car les artilleurs de l’Ain se remettent à viser juste (39-27, 23e). Le pressing mis en place par Cergy n’effraie pas le collectif soudé de Laurent Coudour. Habitués au duel de bas de tableau depuis 2 ans, on pourra compter sur Lagnieu pour ne rien lâcher jusqu’à la fin. A 58-40, 33e l’affaire semble pliée mais les visiteurs ne veulent pas se prendre une valise, Dieujuste s’impose dans les 2 raquettes et le physique parisien commence à faire des ravages. Cergy revient puis craque (67-47, 36e). Le seul enjeu devient donc celui du panier-average avec la victoire de Cergy de 10pts à l’aller. C’est ce que va aller chercher l’ECOP en fin de match devant une équipe visiblement fatigué de tout ces efforts. L’ECOP grignote et limite la casse sur LF. La claquette gagnante d’Antoni au buzzer permet aux visiteurs de conserver le panier-average sur Lagnieu et les joueurs de Cergy saluent cela comme une victoire. On sait maintenant qu’en cas d’égalité entre les 2 équipes, c’est l’ECOP qui aura l’avantage.

ASSL : Chebance 18, Jourdan 4, Desmaris 4, Cavagna 11, Hemmerlin 11, Node 8, Tressieres 14, Etienne 2.

ECOP : Ladislas 4, Gnougnou, Debroise 4, Diallo, Bouvret 4, Dieujuste 10, Delag 11, Kamara 19, Antoni 11.


ES Ormes 91 - 98 SD Vanves

Un match qui a tenu toutes ses promesses en offrant aux chanceux et nombreux spectateurs du Loiret un match à rebondissements. Un match de très haute qualité technique qui fait honneur aux 2 équipes. Une première mi-temps folle qui voit d’abord Driss amener son équipe sur des rythmes effrénés. La défense Ormoise est aux abois et très vite Vanves prend de l’avance, 23-32 à la 10e. + 14 pour Vanves au début du second QT mais Ormes n’est pas disposé à se faire marcher dessus. Trojanowski à 3pts rameutent la troupe et Dauloir fout le feu à la défense vanvéene. Vanves encaisse un 12-0 qui euphorise les locaux, leur jeu rapide devient inarrétable et ce sont les leaders qui prennent l’eau. Heureusement les hommes de Sylvain Mousseau sont sauvés par le gong, 57-45 à la mi-temps. Un retournement de situation incroyable soutenu par l’activité de Makimu Luse à l’intérieur.

La seconde mi-temps voit bien sur les Parisiens relever la tête, ils reviennent petit à petit notamment avec un bon Loïc Raymond qui finira avec 20pts à 10/14, 11 rebonds et 8 interceptions. Le 3e QT voit Ormes baisser le pied face aux incessantes courses des ailiers visiteurs. Tour à tour Driss, Dupont, Arteaga et Corbin y vont de leur petit 3pts qui font vaciller la défense Ormoise. 77-73 (30e) Vanves est toujours derrière mais ne lâche rien. C’est dans la dernière période que Vanves va définitivement prendre le match à son compte et s’adjuger une victoire précieuse. Ormes n’inscrit que 14 petits points dans les 10 dernières minutes et fait tomber des verts qui auront tout donné durant ces 40 minutes. Vanves a déjà un avant goût de ce qui va l’attendre à Salins, à Gries ou à Kettler, en tout cas le leader a su hisser son niveau de jeu quand il le fallait et ne pas baisser la tête lorsque Ormes paraissaient injouables.

ESOB : Trojanowski 21, Dauloir 17, Luse 17, Gacko 13, Ly 12, Langlois 7, Petitcharles 2, Schmitt 2.

SDV : Dupont 20, Driss 28, Mutel, Raymond 20, Ducloux 11, Arteaga 11, Corbin 6, Gnabo 2, Périac.


Le Mée SMVS 71 - 75 Ouest Lyonnais Basket

Tetanisés par l’enjeu les méens vont bafouiller leur jeu dans le 1er QT. L’OLB n’est pas au mieux non plus (4-0, 2e) mais devant tant d’approximations et de tirs ouverts ratés des deux cotés ce sont les visiteurs qui relèvent la tête les premiers (8-20, 10e). Le deuxième QT commence comme le premier (15-31, 15e) puis on voit les méens offrir un peu plus de consistance en attaque sur la fin, coté lyonnais la paire Martin-Leroy dégoûte la défense adverse par leur adresse. La mi-temps est sifflée avec un avantage certain pour les Lyonnais (27-41) grâce à un Johan Chavance volontaire et besogneux qui inscrit les 7 derniers points de son équipe.

Le réveil méen va venir de Traoré et de Nicolas, à eux deux ils vont raviver la flamme et combler la brèche. Enfin en place offensivement, les Lyonnais sont obligés de faire des fautes et cela profitent aux locaux. Le match est contre toute attente relancée grâce à une série d’interceptions de Makhan Traoré (51-54, 30e). Malheureusement pour les Méens et heureusement pour les Lyonnais, la furia seine et marnaise laisse place à la fragilité, le début du « money time » voit l’OLB mettre leur adversaire a 10pts en moins d’une minute, (51-61, 31e). On pense alors que tout est fini (58-70, 35e) mais c’était sans compter sur la prise de pouvoir de Nicolas dans la raquette et les contre-attaques d’Aggoun et Mouaha. 68-70 a la 38e, le match est relancé, Le Mée a plusieurs possessions pour reprendre la main mais échoue. L’OLB n’a jamais paniqué et s’offre donc une nouvelle victoire à l’extérieur.

LMSMVS : Aggoun 12, Mouaha 8, Traoré 22, Nicolas 13, Jarny 5 puis Ben Mahdi 2, Jacquart 9, Thill et Octobre.

OLB : Kalambani 7, Chavance 21, Amoughi 4, Buisson 10, Garcon 3, Boccovi 4, Martin 16, Leroy 10.


LS Poligny 72 - 76 BC Souffel Kettler

Handicapés par les absences, Poligny recevait Kettler avec l’espoir de confirmer sa victoire à l’aller en terre alsacienne. Le bloc alsacien s’appuyait comme d’habitude sur ses 2 individualités, Mayima à l’intérieur et Moundy à l’extérieur. Un premier QT en guise d’apéritif pour un panneau d’affichage qui indique 21-24 pour les visiteurs. D’ailleurs au jeu du coup pour coup les 2 équipes sont difficiles à départager, Tabuena fait son show et Pingliez montre son adresse sans pour autant que Poligny ne passe devant à la mi-temps (42-45).

Dès la reprise Poligny passe la vitesse supérieure et c’est encore Pingliez qui rameute la foule avec 7pts consécutifs (49-45, 22e). Souffel reste au contact mais commence à plier sous l’euphorie jurassienne, malheureusement les locaux ne convertissent pas toutes leurs occasions et ne mènent que 4pts à la demi-heure malgré leur domination (61-57). Souffel éprouve beaucoup de difficultés dans la mise en œuvre offensive mais ils sont toujours dans le coup (63-60, 32e). C’est Alban Moundy qui grâce à deux inspirations ramenait son équipe devant (63-66). La presse des défenseurs alsaciens devient d’un seul coup trop dur pour des locaux fatigués par le manque de banc. Battiston fait surface mais Mayima lui rend la pareille et à la 38e le score est de 67-72. Trois ballons perdus pour les locaux et les espoirs de retour s’envolent définitivement.

LSP : Salaneuve 4, Viard 9, Pingliez 15, Battiston 20, Tabuena 11 puis Agnes 11, Monier 2, F.Favre.

BCSK : Eberlin 5, Hattemer 11, Moundy 16, Occansey 3, Mayima 19 puis Obernesser 8, Laforce 4, Petitjean 10, Deraco et Syda.


Bron BC 84 - 87 BC Gries Oberhoffen

Avec Lazarus et Albaladejo out et un Bruno Hamm qui se blesse au bout de 2 minutes, Gries n’entamait pas le match à Bron de la meilleure des manières. Les Brondillants en profite pour prendre la main (9-6, 4e) mais c’est à l’intérieur que Gries allait répondre. Avec le physique de la paire américaine Curl-Robinson ils auraient tort de s’en priver ! Sentant le danger, Bron passe en zone et c’est Laforce qui aligne 3 shoots primés, le BCGO passe alors en tête (13-11, 7e). Bron répond par un Laurent intenable qui marque ou subit les fautes (19-19, 10e). Le deuxième QT sera du même acabit. Les deux équipes ne se lâchent pas (27-26, 16e et 31-34, 18e). L’avantage à l’intérieur se fait moins ressentir devant le manque de réussite extérieure des Alsaciens. Riéra permet donc à son équipe d’être devant à la mi-temps (38-35).

Continuant sur leur lancée et conscient du « coup » qu’ils sont entrain de réaliser, Laurent et Oubrier font le break (45-37). C’est Villemin qui va réveiller les siens et permettre à Gries de revenir dans la partie grâce à un 10-0 salvateur (45-47, 24e). Bron résiste toujours mais lâche du terrain face à l’abnégation de Robinson (57-67,30e). Les Lyonnais reviennent sur le parquet comme des morts de faim et crée l’espoir (62-67, 31e). C’est l’opportunisme d’Huttel et le métier de Robinson qui vont repousser Bron et le match semble plié (64-74, 34e). C’etait sans compter sur l’orgueil de Bron qui à 3 minutes du terme revient à égalité (74-74) eux aussi grâce à un 10-0. 18 LF à tirer pour les locaux ans ce dernier quart, le plus souvent pour Laurent qui ne fléchit pas dans cet exercice. 82-83 à 40’’ du terme, un rebond offensif de Robinson clôt définitivement le débat. Bron a tout donner et n’a pas à rougir de sa performance.

JPEG - 25.3 ko
David Robinson
PHOTOS DNA / Sans Hamm, le BCGO a pu compter sur un fringant Robinson.

BBC : Cartailhac 10, Dehays 4, Laurent 26, Oubrier 10, Rolland 3, Conde 3, Fall 9, Riera 14, Kouda 4.

BCGO : Huttel 10, Robinson 29, Laforce 14, Villemin 14, Curl 6, Alt-Tabassir 9, Busseuil 4, Hamm.


EB Mirecourt 96 - 98 A.P. Jura Salins BC

Pour une reprise, les 2 équipes ont offert un premier QT de festival offensif avec notamment une adresse extérieure habituelle pour les Vosgiens à domicile. 30-23 et une impression que ce match ira au bout de ses promesses. Dans le 2e QT les coachs ferment la boutique et décide d’arrêter le basket champagne. A ce petit jeu la plus mauvaise défense du championnat tient moins bien et voit donc Salins revenir à 43-40 à la mi-temps grâce à 4 interceptions de suite du feu follet Tony Ramphort.

La 2e période va voir les égalités se succédés, la aussi les 2 équipes se rendent coup pour coup et une mention spéciale à Antoine qui prend le dessus dans la raquette mais sans que son équipe parvienne à en profiter pleinement. Marquaire va mettre le feu au poudre et donner de l’air aux locaux (77-71, 37e). Malgré beaucoup de fioriture aux lancers francs (19/30) ils sont devant a 22’’ de la fin (83-79). Alors que tout le monde pense que s’en est terminé c’est encore Ramphort qui profite des 2 LF ratés de Martin pour ramener les siens a 83-81. Il reste moins de dix secondes à jouer et Soéria perd la balle devant un insaisissable Ramphort qui offre la prolongation à son équipe (83-83).

Une prolongation qui commence par un 6-0 pour Salins. Les locaux reviennent et prennent même l’avantage par Marquaire, Antoine et Jeanpierre (94-91) à une minute du terme. C’est ensuite Simon qui sera le héros pour Salins car il convertit son premier tir primé avant de reprendre un rebond offensif et de le convertir immédiatement à une demi-seconde du terme de la rencontre…96-98 et une victoire ahurissante de Salins qui est parti chercher les 2 points avec le cœur face à des vosgiens qui désiraient plus que tout garder leur invincibilité.

EBM : Antoine 28, Marquaire 22 (dont 3 à 3pts), Soéria 17 (3), Blondelle 11, Jeanpierre 7, Martin 5, Dadolle 2, Gueye 2, Chauvin 2, Jarrige.

JSBC : Ramphort 26 (1), Forestier 18 (1), Raho 16 (2), Simon 14 (1), Zaïre 11 (1), Ouattara 8, Robardet 5 (1).


Le programme de la 16e journée programmée pour le 22/01/05 :

- Stade de Vanves - Vaulx en Velin BC, Vaulx est l’une des 2 seules équipes à avoir battu le leader. Il s’agira donc pour Vanves de prendre sa revanche afin de garder ses 2pts d’avances sur ses poursuivants.

-  ECOP - Jura Salins BC, 2ème déplacement de suite pour les Jurassiens. Après avoir battu Mirecourt le challenge sera de rester au contact de Vanves et donc d’empêcher Cergy de réagir après sa défaite à Lagnieu.

- BC Gries Oberhoffen - Le Mée SMVS, Les Alsaciens face à une équipe qui doute (5 défaites de rang) devront gagner pour ne pas être distancé.

- BCS Kettler - ASS Lagnieu, Souffel’ a rarement réussi une bonne série et se retrouve face à un adversaire particulièrement à l’aise en Alsace (victoire à Gries).

- Ouest Lyonnais Basket - ES Ormes BB, si l’OLB veut rattraper la première partie de tableau c’est face à Ormes qu’il devra le faire, en face les hommes du Loiret tenteront de ne pas perdre pied en encaissant un deuxième revers consécutif.

- Marne la Vallée VM - EB Mirecourt, deux équipes qui ont repris par une défaite cette semaine, deux équipes qui ne semblent pas trop avoir trop à craindre ni trop à espérer de la suite du championnat.

- LS Poligny - Bron BC, toutes les semaines on aura le droit à ce petit duel de mal classé en pleine lutte pour le maintien. Cette semaine Poligny pour son 2e match de suite à domicile affronte Bron qui semble avoir repris du poil de la bête et continue à y croire.


MEILLEURS MARQUEURS

* Les 20 meilleurs marqueurs après 15 journées

1 Ludovic LAURENT (BBC) 22.6pts
2 Sami DRISS (Vanves) 22.3pts
3 Makimu LUSE (ESOB) 21.4pts
4 Johan CHAVANCE (OLB) 20.7pts
5 Khalilou KAMARA (ECOP) 20.5pts
6 Bruno HAMM (BCGO) 19.4pts
7 Tony RAMPHORT (JSBC) 18.9pts
8 Lionel MENDEZ (VVBC) 17.9pts
9 Jean-Adrien MARTIN (OLB) 16.9pts
10 Boris MAYIMA (BCSK) 16.4pts
11 Steeve DAULOIR (Ormes) 16.3pts
12 Robert TROJANOWSKI (Ormes) 15.9pts
13 Vincent DUPONT (Vanves) 15.7pts
14 Alexandre SYLVA (MLV) 15.7pts
15 Anderson DIEUJUSTE (ECOP) 15.5pts
16 Alban MOUNDY (BCSK) 14.9pts
17 Sylvain SACCO (Poligny) 14.7pts
18 Didier MARQUAIRE (Mirecourt) 14.6pts
19 Makhan TRAORE (Le Mée) 14.3pts
20 Matthieu ANTOINE (MIrecourt) 14.1pts

Le classement ne tient pas compte des marqueurs de Vaulx-en-Velin face à Marne la Vallée.

TOP 20 : 2 entrées et donc 2 sorties cette semaine. Makhan Traoré (Le Mée) revient dans le TOP 20 à la 19e position tandis que Matthieu Antoine (Mirecourt) prend la 20e place. Ce sont 2 lagnolans qui se voit contraint de sortir : Julien Cavagna & Olivier Monnet.

A noter quand même que le scoring leader Ludovic Laurent n’est passé sous la barre des 20pts qu’en 3 petites occasions et n’a jamais marqué plus de 28pts. Le déplacement à Gries lors de la seconde journée (17pts), le déplacement à Salins lors de la 9e journée (18pts) et enfin son plus petit score (14pts) à Vanves lors de la 13e journée. Une régularité qui ne fait qu’honorer ce joueur qui en plus de marquer des points fait preuve d’une abnégation et d’un sens du collectif de grande classe.

Meilleure progression : Ils sont trois à gagner 3 places, Robert Trojanowski (Ormes) de la 15e à la 12e, Vincent Dupont (Vanves) de la 16e a la 13e et Makhan Traoré (Le Mée) de la 22e à la 19e.

Meilleure chute : Julien Cavagna chute de 11 places pour être passé de la 10e à la 21e place avec 14pts de moyenne.


Sources : DNA, Le Parisien, Fabulous Fab, Gérald Cantaux, Sylvain Mousseau, Le Progrès .