jeudi 25 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Une minute de silence dans toutes les salles

Une minute de silence dans toutes les salles

jeudi 8 janvier 2015

Suite au terrible attentat survenu hier à Paris dans les locaux de Charlie Hebdo, la Fédération Française de Basket-Ball a souhaité rendre hommage aux victimes : une minute de silence sera ainsi observée avant chaque rencontre dans toutes les salles ce week-end.

Le communiqué de la FFBB :

Mercredi 7 janvier 2015, 12 personnes ont trouvé la mort lors d’un attentat dans les locaux de Charlie Hebdo, à Paris. Comme l’ensemble de la population, le basket français a été profondément choqué par cet acte de barbarie. C’est pourquoi la FFBB demande à l’ensemble des ses associations affiliées d’observer une minute de silence ce week-end lors des rencontres qui se dérouleront sur le territoire.

Jean-Pierre SIUTAT (Président de la FFBB) : « La Fédération Française de BasketBall présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes de l’attentat d’hier. Elle souhaite s’associer à l’élan de solidarité nationale et demande à l’ensemble de nos clubs de faire observer, ce week-end, avant chaque rencontre, une minute de silence. Les valeurs de notre sport et du sport en général doivent contribuer à lutter contre toutes les formes de barbarie et à préserver l’unité nationale dont nous avons tous besoin. »

La FFBB demande aux associations de lire le texte qui suit au moment des minutes de silence qui seront observées lors des rencontres qui se dérouleront sur l’ensemble du territoire, ce week-end.

« Jeudi 7 janvier, la France a été victime d’un attentat dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris. 12 personnes ont trouvé la mort lors de cette attaque barbare. La FFBB et l’ensemble du basket français partagent la douleur des familles des victimes et souhaite marquer son soutien à l’unité nationale dans cette période si difficile. L’ensemble du mouvement sportif a décidé de rendre hommage aux personnes décédées. Nous vous demandons, Madame, Monsieur, de bien vouloir vous lever et observer une minute de silence en hommage aux victimes ».