mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Thrasyvoulos Sfeikos : du PAOK à la N3 française

Thrasyvoulos Sfeikos : du PAOK à la N3 française

jeudi 5 décembre 2013

JPEG - 52.9 ko
Thrasyvoulos Sfeikos

Actuel 3e de la poule J de N3, derrière Holtzheim et Jœuf-Homécourt,le club de Saint-André-des-Vergers vient de signer en renfort un ancien joueur du PAOK Salonique. Rien que cela !

Le club de Saint-André-des-Vergers, en poule J de N3 vient de réaliser LE gros coup de la saison en signant Thrasyvoulos Sfeikos, un combo-guard de 28 ans, titulaire dans toutes les équipes jeunes de Grèce, qui vient de s’installer comme… dentiste à Romilly-sur-Seine ! Ce n’est ni un vétéran avec des genoux ruinés, ni un préretraité qui cherche un dernier contrat. Ce n’est pas non plus un joueur de bout de banc, apparu trois secondes dans un garbage time mais un international grec. Un vrai, de la génération de Pape-Philippe Amagou, qu’il a croisé en compétition jusqu’au U 20.
Victime collatérale de la crise grecque, le basketteur a quitté son pays pour trouver du travail en tant que dentiste. Il s’est installé dans l’Aube, salarié d’un cabinet mutualiste. Mais la gonfle lui manquait. Aussi, il a cherché le club du meilleur niveau possible, dans la proximité immédiate de son travail. Et c’est Saint-André-les-Verges qui a gagné au loto sans avoir besoin de sortir le chéquier !

Le club de N3 a vu un soir débarquer un gaillard qui, dans un français teinté d’accent ensoleillé proposait ses services. Son CV, énoncé sans forfanterie, l’a peut être fait passer pour un hurluberlu voire un mythomane dans les premiers temps auprès du coach et de ses futurs coéquipiers. Mais le coach de Saint-André, Karim Benabidi a bien dû se rendre à l’évidence : le grand gaillard était bien ce qu’il prétendait : un ancien partenaire de Mamoutou Diarra et Jason Rowe au PAOK en 2007-2008, un joueur de 2e division grecque jusqu’à ses derniers mois.

Après quelques jours d’entraînements avec l’équipe de Saint-André, il a signé les papiers d’une licence qui en font sans aucun doute le plus gros CV de la division. Le club n’est plus qu’en attente de la lettre de sortie de la fédération grecque pour pouvoir aligner sa nouvelle perle face à Silvange le 7 décembre ou Gries-Oberhoffen le 14. Deux matchs à "la maison" pour que le public champenois puisse apprécier la nouvelle recrue d’un club qui espère maintenant aller titiller les co-leaders de Jœuf Homécourt et de la Vogesia Holtzheim.