vendredi 18 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro Stars : Le MSB remporte l’édition 2013

Pro Stars : Le MSB remporte l’édition 2013

samedi 14 septembre 2013

Toujours dans l’attente du remplaçant de Qyntel Woods, le MSB rencontrait une équipe de Cholet quant à elle diminuée avec l’absence de John Cox pour cette finale du tournoi Pro Stars 2013. Sous l’impulsion de son meneur américain DaShaun Wood, la formation sarthoise prenait un meilleur départ dans le premier quart-temps mais CB restait au contact avec un bon passage de Terrell Stoglin. A la mi-temps, le MSB virait en tête (31-36), les remplaçants ayant bien tenu la baraque à l’image d’Antoine Eito auteur d’une bonne entrée en jeu.

Adroit à longue distance, Le Mans creusait l’écart au retour des vestiaires avec un excellent Wood à la baguette. De son côté, Cholet Basket n’arrivait pas à retrouver l’adresse affichée la veille et, sans véritable point de fixation à l’intérieur, devait ainsi se résoudre à voir Le Mans s’envoler au tableau d’affichage : 45-59 à l’issue du 3ème quart-temps. Cholet ne reviendra plus, au contraire, le MSB accentuera l’écart dans le dernier quart-temps et s’imposera au final sur le score de 81 à 63.

Avec un JP Batista revenu dans la semaine et un Charles Kahudi toujours bien occupé en Slovénie, le MSB était diminué mais cela ne l’a pas empêché de remporter cette édition 2013 du Pro Stars. De quoi apporter de nombreuses satisfactions à coach JD Jackson avec, en premier lieu, l’excellente rendement de sa nouvelle paire d’arrières américains : DaShaun Wood (16 pts et 4 pds) pourrait tout simplement s’imposer comme le meilleur meneur de Pro A alors que Vaughn Duggins (8 pts et 4 rbs) apporte son shoot, sa polyvalence et une vraie dureté sur le poste 2. On notera aussi les bonnes prestations dans cette finale d’Antoine Eïto (18 pts, 6 rbs et 4 pds) et de Pape Sy (19 pts).

Si le MSB trouve un poste 4 complémentaire des Batista, Koffi et Issa, capable de s’écarter et de placer quelque banderilles derrière la ligne des 3 points, la formation sarthoise pourrait viser haut cette année et effacer ainsi la décevante saison dernière.

Quant à Cholet, impeccable la veille face au Besiktas, la formation choletaise a montré qu’elle serait vraisemblablement très dépendante de son adresse et que, dans un jour sans, l’absence d’un véritable point de fixation à l’intérieur (quand Claude Marquis n’est pas dedans) pourrait lui coûter cher. Contrairement à la saison dernière, le groupe ne devrait cependant guère bouger et Sousa aura ainsi le temps de construire un collectif solide en s’appuyant nécessairement sur une défense agressive.