vendredi 28 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Limoges reprend la main !

Limoges reprend la main !

jeudi 18 juin 2015

Privé d’Adrien Moerman blessé et forfait pour le reste de la finale, le Limoges CSP comptait bien s’imposer malgré tout dans sa salle de Beaublanc surchauffée pour prendre l’avantage dans cette finale. Mais la SIG, forte d’un match 2 convaincant, espérait reconquérir son avantage du terrain perdu en Alsace dès ce soir.

Avec un efficace Ali Traoré dans la raquette, Strasbourg démarrait bien ce match 3 et comptait jusqu’à 7 points d’avance (5-12). Le CSP s’en remettait à son adresse longue distance pour recoller et Mickaël Gelabale remettait Limoges devant au terme des 10 premières minutes (16-14).

Une nouvelle fois, la SIG était à la peine derrière la ligne des 6m75 (0 sur 7 à la pause) alors que Jamar Smith inscrivait lui un shoot à 9 mètres au buzzer des 24 secondes pour le CSP qui prenait à ce moment là 9 longueurs d’avance au tableau d’affichage (25-16). C’est en effet un 17-2 que subissait la SIG à cheval sur les 2 premiers quart-temps !

Les Alsaciens s’en remettaient à leurs internationaux Antoine Diot et surtout Ali Traoré pour essayer de réduire l’écart. Mais les Limougeauds rejoignaient les vestiaires avec un avantage de 9 pts (36-27) grâce à une nouvelle réussite primée de Jamar Smith (3 sur 3 pour l’américain du CSP et 6 sur 9 pour l’équipe de Philippe Hervé dans cet exercice en 1ère mi-temps) au buzzer !

La défense limougeaude asphyxiait complètement le collectif alsacien et, de l’autre côté du parquet, les Limougeauds continuaient à se montrer très adroits, en particulier derrière la ligne à 3 pts. En témoignait cette réussite primée de Léo Westermann pour donner 16 points d’avance aux siens (46-30). La SIG était dans les cordes, incapable d’inscrire le moindre panier en dehors de la raquette, il lui fallait attendre la fin du 3ème quart-temps pour voir Antoine Diot inscrire le premier panier primé de la soirée pour la SIG. Mais Pape Philippe Amagou lui donnait la réplique aussitôt pour porter l’écart à +18 (51-33), imité à son tour par Jérémy Leloup pour clore le 3ème quart-temps (51-36).

Le début de la dernière période voyait les Limougeauds baisser d’intensité défensivement et se faire sanctionner par les arbitres. Les Strasbourgeois en profitaient pour revenir -9 (58-49) grâce à l’abattage de Matt Howard et même à -6 (65-59) suite à un nouveau shoot primé d’Antoine Diot à moins de 2 minutes de la fin ! Alors qu’on pensait voir le CSP filer vers la victoire, la SIG retrouvait enfin des couleurs en attaque lors des dernières minutes et faisait ainsi trembler tout Beaublanc. Mais JP Batista, Pooh Jeter puis Nobel Boungou colo ne tremblaient pas sur la ligne des lancers-francs alors que Diot et Leloup ne trouvaient pas la cible à longue distance. Cette fois, c’était fait : le CSP remportait finalement ce match 3 sur le score de 71 à 59.

Samedi, les Limougeauds auront l’occasion de conclure cette finale devant leur public de Beaublanc et ainsi conserver leur titre !