mercredi 22 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Kevin Murphy n’est plus strasbourgeois

Kevin Murphy n’est plus strasbourgeois

vendredi 20 décembre 2013

JPEG - 75.6 ko
Kevin Murphy

C’est un problème qui tarabustait Vincent Collet bien avant qu’il n’apprenne le départ d’Alexis Ajinça vers la NBA. Kevin Murphy, l’arrière US de la SIG, n’aura pas passé l’hiver. Il avait même rogné sur l’été, bloqué par un problème administratif sur le sol américain. Le voilà sans club, remercié par le vice-champion de France, après 3 mois de performances irrégulières, parfois très correctes, le plus souvent insignifiantes.

Dommage, car Kevin Murphy a un vrai talent. Scoreur de haut-vol, parfois inarrêtable en pénétration, il aura trop souffert d’un manque de compréhension du jeu européen (un vrai risque en signant un jeune joueur venant de D-League) et d’un shoot extérieur trop faible.

Arrivé avec son pedigree NBA, Kevin Murphy avait, sur certains matches, semblé justifier la décision des dirigeants strasbourgeois de faire preuve de patience à son égard. Malade en novembre, puis arrêté "diplomatiquement" depuis lors, il attendait qu’on trouve une solution pour le laisser libre. Avec le départ d’Ajinça, c’est un gros pan du scoring strasbourgeois qui est à reconstruire. A priori, les 575 000 dollars du buy-out encaissé de la part des New Orleans Pelicans représentent une belle somme, de quoi voir venir pour signer des recrues de premier choix à ce stade de la saison. Mais au final, pour 2 joueurs et en prenant en compte ce qui sera versé à Murphy pour couper son contrat, ce n’est pas tant que ça.

Plus petit que le 1m98 annoncé, Kevin Murphy quitte la ProA avec une ligne de stats de 10,9 pts et 2,2 rbs en 19 minutes. Pas si mal, mais l’Euroleague a révélé de manière plus nette les limites actuelles du joueur (5.8pts à 31%). La trève sera agitée en Alsace, et la SIG devrait s’aligner avec un look très rafraîchi en 2014.

- La fiche de Kevin Murphy